En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

03.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

04.

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

05.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

06.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

07.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

01.

La fascination du pire

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
décryptage > International
Ils veulent du sang

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

il y a 20 min 6 sec
décryptage > High-tech
Décryptage High-Tech

SILICON VALLEY : le célèbre berceau américain de la Tech abandonnerait-il la culture « start-up » que le monde lui envie, en matière d’innovation ?

il y a 1 heure 13 min
décryptage > International
Atlantico Business

Coronavirus : la Chine en profite pour donner des leçons d’efficacité au monde occidental

il y a 1 heure 55 min
décryptage > Justice
Justice en France

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français ?

il y a 2 heures 28 min
pépites > Politique
Et après ?
Brexit : Quelles sont les démarches que les Français devront effectuer pour se rendre en Grande-Bretagne ?
il y a 16 heures 28 min
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 19 heures 13 min
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Politique
Nouvelle technologie

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

il y a 22 heures 21 min
décryptage > Politique
Lendemains qui déchantent

L’Europe face à une gueule de bois post Brexit

il y a 23 heures 24 min
décryptage > Santé
Le fugitif

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

il y a 1 jour 25 min
décryptage > France
Chômage 2019

Pourquoi la baisse du chômage ne se joue pas à Paris

il y a 1 heure 5 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 1 heure 28 min
décryptage > Politique
Une stratégie sans faille ?

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

il y a 2 heures 8 min
pépites > High-tech
Apple Pay
2020 : 99 % des cartes françaises seront compatibles Apple Pay
il y a 15 heures 39 min
pépite vidéo > Media
Un bad buzz
Rognée d'une photo officielle : Vanessa Nakate dénonce un acte raciste
il y a 17 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 21 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Là où chantent les écrevisses" : un roman qui a déjà conquis 4 millions de lecteurs

il y a 21 heures 44 min
décryptage > Santé
Un nouveau débat ?

Fongicides : ces lanceurs d’alerte qui plombent les débats scientifiques

il y a 22 heures 39 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 1 jour 12 min
décryptage > High-tech
Adieu l'intimité !

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

il y a 1 jour 32 min
Tout faux

Aubervilliers : quand les conflits communautaires et les tensions entre minorités témoignent de l’inadéquation des discours politiques sur le vivre ensemble

Publié le 09 septembre 2016
Réputés transporter beaucoup d'argent en liquide, les français d'origine chinoise sont régulièrement l'objet d'agressions physiques. Ce dimanche 4 septembre, après la mort de Zhang Chaolin, couturier de 49 ans, les populations d'origine chinoises se rassemblent pour manifester.
Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL L’Harmattan, Sous la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guylain Chevrier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL L’Harmattan, Sous la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Réputés transporter beaucoup d'argent en liquide, les français d'origine chinoise sont régulièrement l'objet d'agressions physiques. Ce dimanche 4 septembre, après la mort de Zhang Chaolin, couturier de 49 ans, les populations d'origine chinoises se rassemblent pour manifester.

Atlantico : Ce dimanche 4 septembre, la population chinoise d'Aubervilliers est appelée à manifester contre les violences dont elle s'estime victime. Le 12 août dernier, un commerçant chinois était effectivement la cible d'une attaque mortelle. Dans quelle mesure des violences inter-communautaires entre minorités mettent-elles à mal un discours politique basé sur la victimisation des immigrés et sur son oppression par le pays d’accueil ? 

Guylain Chevrier : Des Chinois de plus en plus nombreux expliquent être victimes d’agressions de groupes spécialisés, qui s’attaquent à eux en raison des liquidés avec lesquelles ils circulent. Il s’agit principalement de recettes des commerçants, voire de l’argent de jeu, les Chinois étant assez joueurs. Bien que le directeur de la communication de la préfecture de police de Paris puisse dire que "Les agressions ne sont pas liées à des problèmes raciaux" mais à des effets de circonstances, plusieurs Chinois interrogés pendant la dernière manifestation parisienne (21 août 2016), mettent en cause des jeunes "noirs et arabes", comme étant les auteurs de vols. Dans cette continuité, Richard Béraha, ancien président de l’association Huiji, explique qu’il existe selon lui, une forme de "racisme de suspicion" :"La police identifie des jeunes en déshérence spécialisés dans l’agression de Chinois, mais elle y consacre peu de temps. Ce sont souvent des mineurs issus eux aussi de l’immigration et qui développent une vision raciste et discriminatoire à l’encontre des Chinois, proche de celle qui stigmatise les juifs. Ils ont de la thune, en liquide, et le risque est diminué dans la mesure où ils ne portent pas plainte."

Derrière cette réalité trainerait donc l’idée qu’ils seraient de riches immigrés par rapports à d’autres d’origines plus pauvres, comme dans le cas d’agressions contre les juifs, ce qui donnerait une certaine légitimité à les agresser. Ce thème de la réussite sociale, des riches parvenus par rapport aux autres immigrés, qui n’ont pas réussis parce qu’ils seraient eux des victimes du système, peut désigner des cibles entre groupes distincts, certains trouvant là un argument fallacieux et dangereux, à caractère raciste, légitimant la violence.

S’il faut éviter toute généralisation, il n‘en reste pas moins que des logiques communautaires problématiques semblent ici à l’œuvre, vis-à-vis desquelles le déni est total, que ce soit de la part des grands médias ou des pouvoirs publics. On voit bien les dangers derrière cela, d’un discours de victimisation des immigrés ou de jeunes issus de l’immigration, qui tend à dédouaner certains groupes sociaux en raison de leur situation sociale parfois difficile, qui domine dans une partie de la classe politique et les élites intellectuelles. On a même parlé, il y a quelques années, de "délit de nécessité" concernant ces jeunes, pour justifier leurs actes délictueux. Ce n’était évidemment pas leur rendre un service que banaliser ainsi leur dérive dans la délinquance, déjà souvent identitairement et socialement fragilisés, avec au bout, sans doute la prison.

Ces violences intercommunautaires dévoilent une vision de l’immigration moins reluisante que celle que l’on diffuse en général. L’immigré des quartiers toujours victime des autres, des inégalités sociales, passe soudain au rang d’agresseur contre d’autres immigrés, engageant un questionnement moral qui remet un peu les choses à leurs places, au regard d’une certaine mystification.   

Qu'est-ce que ces violences illustrent et que traduisent-elles de l'intégration des ces différentes communautés à l'ensemble national ?

Guylain Chevrier : La réputation des Chinois d’être une population qui réussit, qui trouve dans la discrétion sa place et s’intègre de mieux en mieux, peut être perçue comme un danger aux yeux d’autres groupes d’immigrés très revendicatifs, nourrissant un sentiment de victimisation vis-à-vis d’une France terre d’accueil, accusée régulièrement à tort de racisme pour expliquer des difficultés d’intégration. Même s’il faut évidemment prendre des précautions ici, il peut aussi il y avoir conséquemment, un certain esprit de règlement de compte entre communautés concurrentes, qui puisse générer du racisme antichinois.

On peut voir combien il existe différentes immigrations, entre l’immigration chinoise ici évoquée ou maghrébine, voire encore de l’est de l’Europe, d’où viennent de plus en plus de migrants. Le thème de l’immigration ne saurait se résumer à ceux qui crient plus fort que les autres, en reprenant l’argument de la colonisation de leur pays d’origine en d’autres temps par la France, pour se mettre dans une attitude de demande de réparation, ou faire des demandes de concessions à un culte. Ce qui ne peut qu’être nuisible à l’effort nécessaire à l’intégration sociale, rugueux au sentiment d’être français et donc, à la citoyenneté. L’adhésion aux valeurs de notre République est une condition cardinale du processus de socialisation. Il y a là un thème très important qui est à creuser et un état d’esprit à changer, un fonds de commerce à assécher auquel se nourrissent certaines associations ou partis politiques, derrière quoi se joue une bonne conscience à peu de frais ou une pêche aux voix.

Il existe tout un milieu associatif chinois très riche, qui montre l’effort d’intégration, où toutes les sensibilités peuvent être représentées, sans que l’on ait affaire à une représentation unique. On cherche malgré tout à la mettre en place, par facilité. Contrairement à d’autres, les asiatiques vivant en France ne se sont pas dotés d’une instance de représentation. Deux organismes ont certes discrètement déposé leurs statuts cette année : le Conseil représentatif des associations asiatiques de France (Craaf) et le Conseil national des asiatiques de France (Cnaf). Mais ils ne font pas l’unanimité. On explique que cette représentation unique tarde, car on n’a pas encore trouvé de vrai leader. Mais est-ce bien ainsi que les choses doivent évoluer pour résoudre les problèmes ? 

Redonner du sens à la Nation, est un objectif noble dans cette direction, c’est-à-dire, dépasser les différences pour porter collectivement ce qui nous réunis pour vivre ensemble ; les libertés et droits individuels, et devoirs que l’on oublie trop souvent dans cette liste, les libertés publiques, la démocratie, la laïcité. Il faut redonner du sens commun, en traitant les individus comme des sujets de droit, et non sur le mode d’une représentation communautaire qui les fait s’effacer derrière elle, avec en arrière-plan le risque du clientélisme politique, qui bafoue leurs droits élémentaires.

D'un point de vue concret, mais aussi légal, comment peut-on gérer de telles tensions intra-communautaires minoritaires ? Quels sont les outils dont nous disposons pour y mettre un terme ?

Guylain Chevrier : Le problème est que, les pouvoirs publics ont un peu trop tendance à attendre que des manifestations communautaires aient lieu, portant des revendications collectives, pour commencer à s’intéresser à ce type de problème qui relève d’abord de la répression de la délinquance, du respect de l’ordre républicain.

La logique communautaire fait passer au second plan une citoyenneté qui est le véritable enjeu de l’intégration. A attendre que les choses se dégradent pour agir, on traite les problèmes sur un mode communautaire que l’on encourage, qui justement ne peut que freiner l’intégration. Les Chinois se disent négligés par les policiers, ce qui pousserait beaucoup d'entre eux à ne pas porter plainte. On sait aussi que parmi les Chinois, il y a des personnes en situation plus ou moins régulière, qui sont mal protégées.

Il faut régler ces problèmes à tournure communautaire, car cela ne peut aboutir qu’à une division dangereuse de notre société sur laquelle on perd prise, voire des affrontements violents à terme, entre groupes concurrents. C’est ce à quoi on assiste en Angleterre, où dans la banlieue londonienne se déroulent régulièrement des affrontements intercommunautaires qui contraignent la police à intervenir, comme c’est généralement le cas dans les pays où règne le multiculturalisme.

Autre problème, il y a eu dans le cortège de l’an dernier, la présence de partisans d’extrême droite, alors que l’électorat chinois vote traditionnellement à droite, ce qui a empêché la participation de certains jeunes Chinois. Ces manifestations communautaires sont aussi l’occasion que s’exprime un certain conflit de générations, avec des jeunes qui veulent manifester mais refusent d’être récupérés, qui veulent avant tout s’intégrer.

Il faudrait peut-être s’occuper un peu plus des immigrés Chinois, en tournant le dos à une vision qui est celle d’une population qui ne pose pas de problème et qui n’en a pas, qui peut se débrouiller seule. Il faudrait pour cela arrêter de passer son temps à ne s’intéresser qu’à ceux qui, dans certains quartiers, justifient leur délinquance par leur guéguerre à nos principes communs. On voit ici ressortir des logiques communautaires qui doivent laisser la place à une action de la police et de la justice à la hauteur, et des politiques nettement plus impliqués, dans l’esprit de ces jeunes qui veulent sortir du réseau communautaire et familial, des habitus socio-politiques sous contrôle, pour s’intégrer.

On devrait d’ailleurs peut-être chercher à mieux accompagner ces populations et valoriser leur intégration, dans une France toujours sujette à mille procès à ce sujet. Ce serait montrer qu’immigré ne signifie nullement ne pas réussir. Ceci, à condition pour autant de ne pas s’enfermer dans un repli communautaire, à l’aune de malentendus entretenant l’affrontement avec notre République, qui peut aller jusqu’à pousser des jeunes à verser dans la délinquance, quand ce n’est pas dans la radicalisation.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

03.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

04.

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

05.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

06.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

07.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

01.

La fascination du pire

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 04/09/2016 - 08:00
A PROPOS D'IMMIGRATIONS
Récemment un débatteur a fait valoir une idée intéressante (et oui, cela arrive): la réussite d'une immigration ne se juge pas sur la première génération, mais sur les deux suivantes. Si ces dernières marquent un progrès sur la génération d'arrivée, l'immigration est un succès. Sinon, mais vous savez bien ce qu'il en est et notre paradoxe est que nous n'hésitons pratiquement jamais à sacrifier les meilleures pour favoriser les pires.
vangog
- 04/09/2016 - 01:10
Le socialisme: 10 à 15% de baisse du tourisme en un an...
Scooterman, c'est Attila! Après son passage ( et le passage de quelques uns avant lui), rien ne repoussera...
Anouman
- 03/09/2016 - 22:14
inadéquation des discours?
Pas vraiment. C'est plutôt inadéquation d'une certaine immigration et de sa progéniture à la France. Mais on le sait depuis longtemps qu'on importe des parasites. Droite et gauche sont aussi incapables dans ce domaine.