En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters/KCNA KCNA
Mystère
On croyait cet Américain mort en 2004, en réalité il aurait été kidnappé par la Corée du Nord pour enseigner l'anglais à Kim Jong-un
Publié le 02 septembre 2016
David Sneddon, qui a disparu en Chine sans laisser de traces en 2004, vivrait aujourd'hui à Pyongyang avec une épouse et des enfants.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Sneddon, qui a disparu en Chine sans laisser de traces en 2004, vivrait aujourd'hui à Pyongyang avec une épouse et des enfants.

Un étudiant américain qui serait mort soudainement en Chine en 2004 aurait été retrouvé vivant en Corée du Nord. Il aurait été kidnappé pour servir de précepteur à Kim Jong-un.

C'est une histoire incroyable. David Sneddon, étudiant de 24 ans, a disparu dans la province du Yunnan en Chine, sans laisser de trace. La police chinoise a classé l'affaire comme un accident de randonnée et il a été déclaré mort. Mais selon Choi Sung-yong, dirigeant de l'Union des familles des enlevés de Corée du Sud, il a été kidnappé par le régime Nord-coréen pour enseigner l'anglais à Kim Jong-un, alors héritier du régime. L'affaire a été rapportée ce mercredi 31 août par Yahoo News Japan. Selon Choi, Sneddon vivrait aujourd'hui à Pyongyang, où il enseignerait l'anglais et aurait une épouse et deux enfants.

Une disparition mystérieuse

La dernière fois où Sneddon a été vu vivant, c'était le 14 août 2004, à un restaurant coréen pas loin des Gorges du Saut du tigre. Il s'agit d'un lieu de randonnée prisé, mais également un point connu de la filière d'exfiltration de réfugiés Nord-coréens vers l'Asie du Sud-Est. Il a été déclaré disparu le 25 août, lorsqu'il n'est pas venu à l'aéroport à Séoul, où il devait accueillir son frère.

Les parents du jeune homme n'ont jamais cru l'histoire officielle. "Au départ, on a cru que la Chine l'avait enlevé parce qu'ils croyaient qu'il était impliqué dans l'exfiltration de réfugiés Nord-coréens, car un de ses compagnons de voyage avait donné des cours particuliers à une famille Nord-coréenne à Pékin", ont-ils expliqué au Daily Mail.

En 2011, ils ont été contactés par un certain Chuck Downs, du Comité pour les droits de l'homme en Corée du Nord, qui avait appris sa disparition par un des amis de Sneddon. Ils ont découvert que le kidnapping d'étrangers par la Corée du Nord, surtout en Asie, n'était pas un phénomène aussi rare qu'on aurait pu le croire.

Après avoir parlé de la disparition de leur fils sur une station de radio, ils ont reçu un coup de fil, d'un citoyen américain vivant en Corée du Sud. "Il a dit : 'ma femme était une réfugiée donc je suis en lien avec la communauté des gens qui ont quitté la Corée du Nord. Ils me disent qu'il y a quelqu'un qui correspond à la description de votre fils, et qu'il enseigne l'anglais à Pyongyang.'"

La nouvelle investigation de Yahoo News Japan confirmerait la rumeur, même s'il n'y a évidemment aucune certitude.

Pas un coup d'essai

L'enlèvement d'étrangers est une pratique relativement courante du régime Nord-coréen. Selon des statistiques Sud-coréennes, environ 3 800 citoyens Sud-coréens auraient été kidnappés depuis l'armistice en 1953, et 480 seraient encore détenus par le régime. Le cas le plus connu est celui de Choi Eun-hee, une actrice de cinéma qui fut kidnappée sur les ordres personnels de Kim Jong-il pour jouer dans des films de propagande du régime.

Entre 1977 et 1983, le régime Nord-coréen a régulièrement kidnappé des citoyens japonais, principalement pour enseigner le japonais. Si seules 17 personnes ont été officiellement reconnues comme ayant été enlevées, il pourrait y avoir eu des centaines de victimes, selon l'ONG japonaise COMJAN.

Des conséquences politiques

Plusieurs députés et sénateurs américains ont présenté une résolution demandant une action officielle du gouvernement américain pour découvrir la vérité sur le sort de David Sneddon. La résolution est notamment soutenue par le sénateur Marco Rubio de Floride, connu pour son engagement sur les questions internationales, qui a personnellement promis ses efforts à la famille Sneddon. Il faut encore cinq sponsors à la proposition de résolution pour qu'elle soit inscrite à l'ordre du jour du Congrès pour un vote, mais le Département d'État américain a d'ores et déjà annoncé une enquête officielle, rapporte Deseret News.

En attendant la vérité, les Sneddon ne perdent pas l'espoir. "J'imagine que, quand tout sera fini, on aura fait tout ce qu'on peut. Et qu'on regardera en arrière, et qu'on se dira : c'était un miracle, et on est heureux de l'avoir vu", a dit son père Roy.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
07.
Retraites : ça coince. Santé : ça bloque. Protection sociale : ça n’avance pas. Macron n’aura aucun résultat durable s’il n’a pas le courage d’inviter le privé dans le jeu.
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
03.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
04.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
schmurtz
- 02/09/2016 - 16:30
hidalgo
il ferait bien de faire une halte chez parano-anne vu son niveau linguistique anglais la men ta ble