En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

02.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

03.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

04.

Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

07.

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

05.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

06.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

05.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

ça vient d'être publié
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 19 min 9 sec
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 54 min 28 sec
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 1 heure 37 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 12 heures 1 sec
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 13 heures 32 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 15 heures 6 min
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 17 heures 38 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 20 heures 49 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 21 heures 33 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 23 heures 27 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 38 min 3 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 1 heure 21 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 1 heure 55 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 12 heures 51 min
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 14 heures 10 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 16 heures 23 min
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 18 heures 13 min
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 21 heures 6 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 23 heures 3 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 23 heures 43 min
© www.flickr.com/photos/124247024@N07/14089974985
© www.flickr.com/photos/124247024@N07/14089974985
Bonnes feuilles

Pauvre langue française pourtant si riche : hommes politiques et journalistes, rois des formulations qui ne veulent plus rien dire...

Publié le 27 août 2016
Fautes d’accord, de conjugaison, de genre, pléonasmes, pataquès, anglicismes, barbarismes, solécismes polluent quotidiennement la langue de Molière, de Chateaubriand, de l’olympisme et des droits de l’Homme ! Notre belle langue française est chaque jour un peu plus défigurée par ces fautes commises bien involontairement par des élites (journalistes, politiques…) de moins en moins regardantes ! Extrait de "Langue française - Le massacre continue", de Jean Maillet, aux éditions de l'Opportun 1/2
Jean Maillet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grammairien et lexicographe passionné, Jean Maillet est l’auteur de plusieurs livres sur la langue française dont Donner de la confiture aux cochons et Langue française : arrêtez le massacre ! aux Éditions de l’Opportun.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fautes d’accord, de conjugaison, de genre, pléonasmes, pataquès, anglicismes, barbarismes, solécismes polluent quotidiennement la langue de Molière, de Chateaubriand, de l’olympisme et des droits de l’Homme ! Notre belle langue française est chaque jour un peu plus défigurée par ces fautes commises bien involontairement par des élites (journalistes, politiques…) de moins en moins regardantes ! Extrait de "Langue française - Le massacre continue", de Jean Maillet, aux éditions de l'Opportun 1/2

Janotismes médiatiques

Hommes politiques et présentateurs de journaux télévisés donnent fréquemment mais involontairement dans ces constructions à double sens. On peut au moins leur savoir gré de nous faire rire. Voici quelques exemples de janotismes et amphibologies récemment colportés sur les ondes hertziennes. J’ose les assortir de quelques commentaires satiriques – mais explicatifs – que les épinglés voudront bien me pardonner.

« Quand vous avez des policiers qui arrêtent des délinquants et qu’ensuite ils ne sont pas condamnés par la justice, c’est tout le moral de la police qui est sapé. »

(Laurent Wauquiez, France 2, Télématin du 14 octobre 2015, Les 4 vérités)

L’esprit de justice plus fort que le corporatisme ? À moins que celui qui fut le plus jeune député français n’ait pas précisément dit ce qu’il pensait, par confusion syntaxique; en effet, qui sont donc ceux dont le vice-président de l’UMP regrette qu’ils ne soient pas condamnés par la justice : les policiers ou les délinquants ? Ainsi énoncée, la phrase ne le précise pas et «ils» peut faire référence aux uns comme aux autres.

Monsieur Wauquiez semble d’ailleurs plutôt réfractaire à la concordance sujet-verbe comme le montre cette autre citation relevée sur son site Internet :

« Marié à Charlotte, et père de deux enfants, Baptiste et Louise, ma famille vit en Haute-Loire où habite aussi ma mère. »

Le sujet implicite du verbe au participe passé (en l’occurrence, « marié ») doit être le même que celui du verbe conjugué de la proposition principale (ici, « vit »). Jouons les naïfs : qui donc est marié à Charlotte ? La famille de Laurent Wauquiez. C’est du moins ce que nous laisse entendre la phrase ainsi (mal) tournée, même si «marié» est orthographié sans « e » final. Cette même famille endosse ipso facto la paternité de Baptiste et Louise. Incohérent !

Le 5 janvier 2016, plusieurs plaques commémoratives furent dévoilées à Paris pour honorer les victimes des attentats dits de Charlie Hebdo.

Celle du boulevard Richard-Lenoir est ainsi libellée :

« À la mémoire du policier Ahmed Merabet assassiné en ce lieu le 7 janvier 2015 victime du terrorisme dans l’accomplissement de son devoir. »

Qui donc a accompli son devoir ? Le policier assassiné ou le terrorisme assassin ? Quelques virgules judicieusement placées – au moins une après « terrorisme » – auraient pu éviter cette bien malencontreuse amphibologie.

« Ce sont des collègues qui l’accompagnent matin et soir pour se rendre à son travail. »

(13h de France 2, reportage sur l’autisme réalisé par Lætitia Legendre et diffusé le 2 avril 2015.)

D’un point de vue strictement syntaxique, « accompagnent » et « se rendre » ont le même sujet : « des collègues », ce qui donne à la phrase un aspect totalement absurde, l’adjectif possessif « son » (3e personne du singulier), ne pouvant d’ailleurs pas se rapporter à « collè- gues » (3e personne du pluriel). Toute équivoque aurait été évitée si la phrase avait été ainsi exprimée :

> « Ce sont des collègues qui l’accompagnent matin et soir pour qu’il se rende à son travail » ou « quand il se rend à son travail ».

On passera sur le fait que, le soir, l’intéressé ne se rend probablement pas à son travail : il en revient plutôt.

Même faute, même punition pour Frank Mazoyer qui, commentant un reportage sur l’option « surf » du bac, nous dit, dans cette même édition du 13h de France 2 :

« Ce candidat est venu avec son père surfeur pour l’aider à affronter l’océan. »

Ainsi énoncée, la phrase nous apprend que c’est le fils qui aide son père et non l’inverse. Monsieur le journaliste me copiera cent fois : « Je dois veiller à bien identifier le sujet des verbes que j’emploie. »

Le commentaire doit être ainsi corrigé :

> Ce candidat est venu avec son père surfeur pour que celui-ci (ce dernier) l’aide à affronter l’océan.

Extrait de "Langue française - Le massacre continue", de Jean Maillet, publié aux éditions de l'Opportun, août 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 28/08/2016 - 05:40
Les virgules sont des accessoires inutiles pour les trotskystes
À quoi bon s'encombrer de l'histoire grammaticale, alors que ces orgueilleux croient pouvoir tout recréer à partir de zéro?
JMAndré
- 27/08/2016 - 19:58
Appauvrissement des esprits
Le fond des choses est que la Modernité a inoculé le refus des règles, ici grammaticales, orthographiques ou syntaxiques, en affirmant implicitement que les règles empêchent l'homme de s'épanouir. A chacun donc de juger des règles (et de la vérité) qui lui conviennent. La conséquence est que si vous faites l'effort de parler et d'écrire correctement, c'est-à-dire de penser correctement : a) vous êtes en situation d'isolement parce qu'on ne vous comprend plus, ou de travers, b) et de rejet parce que vous "culpabilisez" la masse des gens qui a renoncé à cet effort de culture personnelle, qui est aussi un effort de civilisation.
pasdesp
- 27/08/2016 - 10:36
Tout aussi grave
des mots vidés de leur sens pour justifier une idéologie comme par exemple "réfugiés"