En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

ça vient d'être publié
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 1 heure 31 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 3 heures 21 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Economie
Crise de défiance

Casse-tête de la reprise : les entreprises face à la destruction de confiance massive générée par les pouvoirs publics

il y a 7 heures 40 min
décryptage > France
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

il y a 8 heures 5 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

il y a 8 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 19 heures 28 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 20 heures 38 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 2 heures 28 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 3 heures 55 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Europe
Avenir de l'Union européenne

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

il y a 7 heures 59 min
décryptage > International
Leçons de la crise sanitaire

Et si Trump avait raison sur la Chine

il y a 8 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 19 heures 4 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 19 heures 52 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 21 heures 22 min
© Capture d'écran Dailymail
© Capture d'écran Dailymail
2e génération

Ce que l’utilisation d’enfants kamikazes par l’Etat Islamique révèle de l’embrigadement massif de la jeunesse sur son territoire

Publié le 26 août 2016
Si l'Etat islamique en vient à envoyer des enfants faire sauter des bombes, ce n'est pas parce qu'ils n'ont plus de soldats. Mais c'est qu'une autre menace émerge sur les terres tenues par les islamistes, celle d'une nouvelle génération allaitée à la doxa de ses pères.
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Bernard Huyghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'Etat islamique en vient à envoyer des enfants faire sauter des bombes, ce n'est pas parce qu'ils n'ont plus de soldats. Mais c'est qu'une autre menace émerge sur les terres tenues par les islamistes, celle d'une nouvelle génération allaitée à la doxa de ses pères.

Atlantico : Dimanche 21 août au soir à Kirkouk, les forces de sécurité irakiennes ont arrêté un jeune adolescent d'environ 15 ans qui portait sur lui une ceinture d'explosif. Il avait été envoyé pour se faire exploser dans un lieu de pèlerinage chiite à quelques kilomètres de son lieu d'arrestation. Selon le Washington Post, de telles techniques permettent de mettre en évidence l'affaiblissement de l'Etat Islamique, celui se révélant incapable de recruter. Cette analyse est-elle pertinente ?

François-Bernard Huyghe : Non, parce qu'il me semble que l'Etat islamique, malgré des pertes considérables, n'a pas de mal à recruter des kamikazes. Ils le prouvent en dépensant sans retenue des vies humaines sur le front et évidemment dans des attentats. Ce n'est donc pas un signe de faiblesse ou de difficultés à recruter. Par exemple, de plus en plus de Français partent en Irak pour faire ce qu'ils appellent la "hijra", c'est-à-dire aller sur la terre du califat pour y vivre un "Islam sain" et bien entendu si nécessaire pour y mourir. L'idée de voir un affaiblissement dans l'utilisation d'enfants kamikazes ne me parait pas être du tout un bon argument. En revanche, les motifs d'utilisation de ces enfants sont d'une part des motifs d'efficacité : ils sont nécessairement plus discrets que des grands gars barbus. L'autre raison est idéologique et symbolique. Les leaders de l'Etat islamique veulent confier un rôle de plus en plus important à la relève des jeunes générations, ceux qu'ils appellent les Lionceaux. 

Quels sont les processus de recrutement de ces enfants, sont-ils contraints, comme cela a été indiqué par l'adolescent de Kirkouk, ou s'agit-il de processus plus longs, visant à "embrigader" des enfants et des adolescents dans ce conflit ?

Il y a un peu des deux. Est-ce qu'on peut contraindre un enfant à aller se faire sauter en le menaçant d'une fessée : cela je ne sais pas (et ne le pense pas). Il faudrait sur ce point demander son avis expert à un psychologue ayant travaillé sur le sujet. Première remarque : l'Etat islamique n'est pas le premier à employer des kamikazes. Boko Haram l'a fait, et on raconte qu'ils leur lavaient le cerveau ou leur racontaient des histoires. On n'en sait pas grand-chose. On est un peu dans le même cas que le Vieux de la Montagne dans sa forteresse d'Alamut qui racontait à ses combattants qu'ils iraient chez les houris etc. Le processus est tout simplement celui de l'éducation d'enfants dans l'esprit de l'Etat islamique. Il ne faut pas oublier qu'ils occupent l'équivalent d'un Etat, dans lequel il y a des écoles où on apprend aux enfants des "valeurs". Ils sont formés dans cet esprit-là. Il y a un autre facteur qui joue dans le lavage de cerveau qui est opéré chez ces jeunes. C'est qu'il y a souvent des petits (ou petites) kamikazes qui descendent de "héros" islamiques. Une vidéo montrait ainsi un jeune enfant français d'environ huit ans, fils d'un martyr (venu de France et mort sur le front en se faisant exploser), qui affirmait que sa plus grande ambition plus tard était de faire comme papa. Dans la littérature de l'état islamique que je lis beaucoup, on remarque que les partisans de l'Etat islamique insistent énormément sur le fait que les enfants seront les Lionceaux de l'Islam. Ils sont, selon leurs mots "le second espoir de l'Islam après Allah". Ce genre d'expression n'est pas futile chez eux : il y a à mon avis une véritable pensée stratégique : on est rentré pour eux dans une guerre d'assez long terme (plus de dix ans) qui nécessite de préparer la génération suivante. Ils sont dans l'idée que la jeune génération va prendre le flambeau du djihad, et que c'est donc bien qu'ils se préparent dès aujourd'hui à mourir en héros (et n'ont évidemment aucun scrupules à les envoyer se faire sauter). 

Avec l'exemple de Boko Haram au Sahel, une telle stratégie, visant à se servir d'enfants dans une lutte terroriste, est-elle réellement nouvelle ? Quels sont les précédents ?

Il y a eu le cas des Tamouls dans les années 1990. De même, on a vu les chiites du Hezbollah faire défiler des enfants avec des tenues de kamikazes, ceints de dynamites comme des futurs martyrs. On retrouve ça chez les sunnites aussi, chez les Tigres tamouls qui, s'ils ne revendiquaient pas un combat religieux, étaient majoritairement hindouistes… En Irak, Al-Zarkaoui avait innové sur ce point et est en quelques sortes l'ancêtre de l'actuel califat, dans sa capacité à vouloir mener un conflit total, agaçant même Ben Laden qui lui reprochait de s'attaquer aux chiites alors que l'ennemi d'alors était américain. Il avait participé à cette idée que tout le monde, même les femmes et enfants, a le droit de mourir comme martyr pour l'Islam qui vous envoie directement au paradis d'Allah. L'idée n'est donc pas nouvelle, et évidemmment assez inquiétante car il est difficile de tirer sur un enfant suspect. Et plus il y aura de Lionceaux, plus on peut craindre un exemple exaltant pour ces enfants abandonnés à l'Etat islamique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires