En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 42 min 50 sec
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 2 heures 3 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 2 heures 26 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 3 heures 3 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 3 heures 56 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 4 heures 27 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 5 heures 11 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 6 heures 35 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 30 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 1 heure 18 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 3 heures 27 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 5 heures 5 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 5 heures 35 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 5 heures 57 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 19 heures 6 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 19 heures 57 min
© Reuters
© Reuters
THE DAILY BEAST

Poutine prépare les nouveaux espions satellites de l'espace

Publié le 04 novembre 2016
Avec David Axe
La Russie travaille sur de nouveaux satellites de surveillance, plus perfectionnés. Mais les Américains ont une longueur d’avance, et même plus
David Axe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Axe est journaliste pour The Daily Beast.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Russie travaille sur de nouveaux satellites de surveillance, plus perfectionnés. Mais les Américains ont une longueur d’avance, et même plus
Avec David Axe

The Daily Beast - David Axe

L’armée russe se prépare visiblement à lancer une nouvelle génération d’astronefs espions high-tech.

Cela pourrait aider Moscou à atteindre la résolution jusqu’ici inégalée des "yeux sur orbites" américains. Mais la force spatiale américaine ne se repose pas sur ses lauriers. Tandis que la Russie se précipite pour rattraper les Etats-Unis sur un aspect particulier de la reconnaissance orbitale – l’imagerie de précision – les Etats-Unis préparent une sorte de "pas-de-côté" technologique qui pourrait conforter leur avance sur leurs rivaux dans la course à l’espionnage depuis l’espace.

Moscou prévoirait de lancer trois des nouveaux satellites Hrazdan – respectivement en 2019, 2022 et 2024. Télescopes orbitaux orientés vers la Terre, les Hrazdan remplaceront les deux satellites Persona russes actuellement en service.

Moscou a fini par beaucoup se reposer sur sa flotte spatiale pour soutenir ses déploiements militaires à l'étranger. Ses satellites espions, parmi lesquels les Persona, ont joué un rôle de premier plan dans l’intervention russe en Syrie, en aidant à repérer les cibles des bombardiers et des missiles de croisière russes.

Les Hrazdans sont construits autour d’énormes objectifs savamment élaborés. Alors que les Persona possèdent des objectifs de 1,5 mètre de diamètre, ceux des Hrazdans sont d’un diamètre supérieur à deux mètres, selon le journal russe Kommersant.

Les Persona suivent des orbites circulaires autour de la Terre à une altitude de 700 kilomètres. A cette altitude, les objectifs des vieux satellites leur offrent une résolution de 31 centimètres, a expliqué au Daily Beast Ted Molczan, un observateur amateur de satellites devenu expert spatial indépendant. En d’autres termes, chaque pixel de l’image représente une surface de 31 centimètres sur 31 centimètres.

A lire également sur notre site : Vous pensiez à la Syrie? La 3ème guerre mondiale pourrait plutôt commencer dans la Baltique (et on y entend justement de plus en plus de bruits de bottes)

 

A la même altitude, les Hrazdans surclasseraient de façon significative les Personas. Leur résolution pourrait atteindre 24 centimètres, selon Ted Molczan.

"C’est une amélioration importante des capacités russes", a déclaré au Daily Beast Brian Weeden, expert spatial à la Fondation Secure World dans le Colorado.

Mais tandis que la Russie investit dans l’amélioration de la résolution de ses satellites espions, les Etats-Unis travaillent dur pour optimiser leur propre flotte spatiale – et combiner leurs engins spatiaux avec des satellites commerciaux, en sous-traitance... C’est un tournant majeur pour l’armée américaine et le milieu du renseignement. Le Bureau national de reconnaissance des Etats-Unis (National Reconnaissance Office ou NRO), qui pilote les principaux satellites espion américains pour le compte de l’armée et des services de renseignement, peut obtenir des résolutions allant jusqu’à 7 centimètres avec ses satellites espions KH-11 Keyhole, dont les objectifs de 2,4 mètres de diamètre constituaient la base du fameux télescope Hubble de la Nasa.

Mais il y a un "loup". Les KH-11 suivent traditionnellement des orbites elliptiques qui plongent à 260 kilomètres et grimpent à 1000 kilomètres. A leur altitude maximale, la résolution des Keyholes tombe à 28 centimètres, détaille M. Molczan. C’est seulement au point le plus bas que les satellites américains peuvent prétendre à une résolution de 7 centimètres.

Les orbites elliptiques ne sont pas choisies par hasard. Elles permettent aux satellites d’alterner entre des vues d’immenses pans de la Terre en basse résolution et de plus petites zones en haute résolution. En coordonnant les orbites des KH-11 – il y en a quatre en service – le NRO peut maintenir une surveillance simultanée à différentes échelles.

Mais le NRO a manifestement un nouveau plan en tête, qu’il juge clairement meilleur. Il pourrait largement améliorer les capacités de reconnaissance spatiale des Etats-Unis, qui ne se contenteront plus de compter sur la fabrication d’objectifs toujours plus grands pour les générations successives de satellites espions.

Le NRO est en train de déplacer ses KH-11 sur des orbites plus basses, plus circulaires – il semble parti pour poursuivre ce plan de développement lors du lancement de la nouvelle génération de Keyholes en 2018. "Plusieurs éléments laissent à penser que la nouvelle génération de KH-11 pourrait adopter une orbite de 260 kilomètres par 500 kilomètres, qui permettrait de conserver la résolution maximale actuelle de 7 centimètres, tout en améliorant de façon appréciable la résolution globale tout autour de l’orbite", a précisé Molczan.

Cette nouvelle organisation créerait des failles dans la surveillance à grande échelle par rapport au schéma traditionnel. Mais le NRO a un plan, selon M. Molczan : "le travail de couverture de larges zones en basse résolution sera transféré à des satellites commerciaux".

Les entreprises privées telles que DigitalGlobe commercialisent de l’imagerie spatiale dont la résolution peut atteindre 30 centimètres, plafond actuel imposé par la loi américaine. D’après les informations fournies par Weeden au Daily Beast, ces entreprises possèdent aujourd’hui la technologie permettant de collecter des images satellites d’une résolution de 25 centimètres, sans pouvoir légalement les vendre aux particuliers.

Les satellites de DigitalGlobe orbitent à 770 kilomètres, non loin du pic d’altitude des H-11. Le NRO pourrait donc déléguer à DigitalGlobe - ou d’autres sociétés - les clichés basse résolution (25 à 30 centimètres) jusqu’ici générés par les Keyhole, et ainsi libérer les KH-11 pour les dédier à ce qu’ils font le mieux : prendre des clichés détaillés à très, très haute résolution.

En parallèle, le NRO perfectionne son infrastructure de communications satellite. Les satellites espions ne sont finalement rien d’autre que de simples appareils photo télécommandés. Pour utiliser leur imagerie, les analystes au sol doivent télécharger les clichés.

De façon directe, c’est uniquement possible lorsque l’engin spatial a dans sa ligne de mire une station au sol et peut lui transmettre un fichier digital. Mais, indirectement, le satellite espion peut aussi diffuser ses données à une constellation de satellites relais de très haute altitude – des "systèmes de données satellitaires" qui restent en contact permanent avec les contrôleurs au sol.

Les Etats-Unis font figure de leader mondial en matière de satellites relais – et pourraient être sur le point de faire une percée qui creuserait leur avance sur leurs rivaux. "Les Etats-Unis semblent investir bien davantage dans ce domaine que les Russes ou tout autre pays", note M Weeden. Le NRO ne divulgue généralement pas publiquement la nature exacte de ses lancements de satellites, mais Weeden et Molczan croient tous deux savoir que le dernier lancement, le 28 juillet, concernait un nouveau satellite relais.

Donc oui, les Russes développent de nouveaux satellites espions. Et ils semblent plutôt sophistiqués. Mais cela ne signifie pas que la Russie serait en train de doubler les Etats-Unis dans le champ de la reconnaissance spatiale. "D’après mes informations, les Etats-Unis disposent toujours d'un avantage assez conséquent au moins qualitativement, si ce n’est quantitativement", résume M. Weeden.

Cet article a été traduit par Julie Mangematin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires