En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 54 min 4 sec
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 2 heures 9 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 3 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 6 heures 33 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 8 heures 44 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 11 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 12 heures 42 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 15 heures 20 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 1 heure 27 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 2 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 6 heures 24 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 8 heures 2 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 10 heures 49 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 12 heures 18 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 13 heures 18 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 15 heures 38 min
© Allo-Ciné
© Allo-Ciné
Chambres à part

"L'économie du couple" : comment arriver à cohabiter (sans s'étriper) quand on est séparé mais obligé de vivre sous le même toit

Publié le 12 août 2016
A l'occasion de la sortie du film "L'Economie du couple" au cinéma, retour sur un phénomène de société qui prend de plus en plus d'ampleur en France, la faute à la crise, mais pas que.
Jean-Claude Kaufmann est sociologue spécialiste des couples et de la vie quotidienne.Il est l'auteur de "Mariage, petites histoires du grand jour de 1940 à aujourd'hui" aux éditions Textuel et de "Un lit pour deux, la tendre guerre", Lattès,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Anger est psychologue, psychanalyste, psychothérapeute, sexothérapeute, systémicien et médiateur familial.Il est également chargé de cours à Paris VII. Il est l'auteur de Le couple et l'autre, livre publié aux éditions l'Harmattan.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Kaufmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Kaufmann est sociologue spécialiste des couples et de la vie quotidienne.Il est l'auteur de "Mariage, petites histoires du grand jour de 1940 à aujourd'hui" aux éditions Textuel et de "Un lit pour deux, la tendre guerre", Lattès,...
Voir la bio
Pascal Anger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Anger est psychologue, psychanalyste, psychothérapeute, sexothérapeute, systémicien et médiateur familial.Il est également chargé de cours à Paris VII. Il est l'auteur de Le couple et l'autre, livre publié aux éditions l'Harmattan.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'occasion de la sortie du film "L'Economie du couple" au cinéma, retour sur un phénomène de société qui prend de plus en plus d'ampleur en France, la faute à la crise, mais pas que.

Atlantico : Quelles sont les raisons qui peuvent expliquer que de nombreux couples continuent à vivre ensemble sous le même toit alors qu'ils sont séparés ? Ce phénomène est-il en augmentation en France ?

Pascal Anger : Ce phénomène de société est apparu il y a environ une dizaine d'années, d'abord dans les banlieues défavorisées de Paris et des grandes villes comme Marseille ou Lyon, et s'est très fortement amplifié avec la crise économique ; au sein de mon cabinet, j'ai vu se multiplier les consultations de couples souhaitant se séparer mais qui n'y arrivent pas, faute de moyens financiers ou à cause de blocages d'ordre plus psychologiques. 

Concernant les problèmes financiers, il s'agit surtout de la difficulté à retrouver un logement décent, notamment pour les femmes, qui sont plus souvent sans travail ou à temps partiel, et moins bien payées que les hommes. 

Pour ce qui est des blocages psychologiques, un des membres du couple peut être moins favorable ou moinsbien préparé à une rupture que l'autre et faire traîner volontairement la séparation matérielle, en refusant de se mettre d'accord sur le prix de vente du logement commun, par exemple. 

Jean-Claude Kaufmann : Le phénomène qui est en plus fort développement en France actuellement est celui des couples qui se vident de l’intérieur, jusqu’à vivre l’enfer, mais sans parvenir à se séparer. Parfois pour des raisons matérielles (l’un se sent piégé mais ne peut financièrement s’enfuir), le plus souvent à cause de blocages psychologiques. On se sent incapable de partir, d’inventer une nouvelle vie, alors que la partenaire conjugal multiplie pourtant les phrases de mépris et de dénigrement. On n’ose pas, on a trop peur.

Cette peur de tout casser ce que l’on avait construit ensemble pour improviser une nouvelle existence que l’on imagine mal est en très forte augmentation depuis quelques années, alors on reste ensemble, en rêvant secrètement que demain sera un jour meilleur, mais c’est très rarement le cas. Le mouvement est si puissant qu’il s’étend aux couples qui avaient pourtant décidé de divorcer. Au moment de franchir le pas, on hésite. Là aussi parfois pour des raisons matérielles, mais également par peur de l’inconnu.

Quelles peuvent être les conséquences sur un couple confronté à cette situation et éventuellement sur les enfants qui y sont impliqués ?

Pascal Anger : Concernant les membres du couple, les conséquences sociales d'une séparation peuvent s'avérer désastreuses si l'un des deux est déjà dans une situation financière problématique (emploi précaire, endettement). Cela peut conduire très rapidement à devenir Sans Domicile Fixe. Psychologiquement, ce genre de situation peut générer de l'anxiété, des états dépressifs, des maladies psychosomatiques ou encore une forte perte de confiance en soi, notamment quand l'autre commence à reconstruire sa vie avant que la séparation matérielle soit effective.  

Concernant les enfants, une séparation non matérielle peut également générer une très forte anxiété, des maladies psychosomatiques ou encore un très fort sentiment de culpabilité. 

Jean-Claude Kaufmann : Quand il y a une insatisfaction parce qu’un couple s’est simplement un peu enfoncé dans la routine, les choses peuvent se rattraper. Par contre, quand une relation conjugale vire à une non-communication complète, émaillée de mépris et de harcèlement, l’engrenage pervers est enclenché et il n’y a pratiquement aucune chance pour qu’il soit retourné dans le bon sens. Le couple devient toxique, profondément destructeur pour les deux conjoints, ainsi que pour les enfants. Un divorce n’est jamais une situation facile pour ces derniers. Mais il n’y a rien de pire pour les détruire qu’un couple toxique.. 

Quelles peuvent être les solutions pour trouver une issue à ce type de situation et qui puissent satisfaire tous les parties ?

Pascal Anger : D'abord, et on n'en parle pas assez, il faut que les couples qui vont bien fassent l’effort d'anticiper une éventuelle séparation et se mettent d'accord sur son déroulement si elle devait se produire. Bien souvent, les couples qui vont mal n'arrivent plus à communiquer, ce qui explique en grande partie que la séparation matérielle prenne autant de temps à se concrétiser. 

Ensuite, il faut essayer au maximum de ne pas rompre la communication, même si la relation est très tendue.

Il est également nécessaire d'établir clairement un nouvel espace, à savoir d'essayer de faire en sorte que chaque membre du couple ait sa propre chambre, si possible. 

De plus, il faut établir des règles claires de cohabitation, notamment concernant tout ce qui touche à la nouvelle vie sentimentale de l'autre, si nouvelle vie il y a (convenir de ne pas ramener le ou la nouvelle amoureuse dans l'appartement, ne pas passer des heures au téléphone dans l'appartement ou sur Internet à tchater ou à chercher à faire de nouvelles rencontres...). 

Enfin, il ne faut pas hésiter à extérioriser la situation avec des amis ou de la famille, car en parler rend la séparation plus réelle et permet de s'y adapter plus rapidement. Si la cohabitation forcée dure plus de 10 mois, cela devient une situation d'ordre pathologique, qu'il faut résoudre en consultant des professionnels comme le thérapeute ou le médiateur familial. 

Pour ce qui touche aux enfants, il ne faut pas annoncer la séparation tant que la situation n'est pas claire dans la tête des adultes. Une fois que les enfants sont mis au courant de la situation, il faut bien veiller à être à l'écoute de leurs besoins, s'assurer qu'ils ne culpabilisent pas et leur promettre qu'une séparation ne signifie pas qu'ils se retrouveront sans toit et qu'ils recevront moins d'amour. Cela peut paraître tout bête, mais c'est important pour un enfant que cela soit formulé verbalement. 

Jean-Claude Kaufmann : La plupart du temps, le cœur des difficultés vient du fait que l’on n’arrive pas à avoir un regard lucide sur sa situation. Le plus important est vraiment de trouver quelqu’un à qui en parler en dehors du couple. Ce peut être bien sûr un psy ou un conseiller conjugal, mais aussi tout simplement un proche, un ami, un confident. Qui à la fois aidera à y voir plus clair, et redonnera confiance en soi. Car très souvent si l’on n’ose pas partir, c’est parce que à la suite de tant d’épreuves on se sent fatigué et l’on a perdu la confiance en soi.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires