En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

05.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

06.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

07.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 6 min 14 sec
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 1 heure 10 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 6 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 17 heures 28 min
pépites > Histoire
Mémoire
Japon : commémorations à Hiroshima, 75 ans après la première bombe atomique de l’histoire
il y a 18 heures 37 min
light > Science
Peau robotique
Inspirés par Star Wars, des scientifiques ont créé une peau artificielle révolutionnaire
il y a 19 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Bain de foule
Dans les rues de Beyrouth, Emmanuel Macron a entendu la colère du peuple libanais
il y a 21 heures 38 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 46 min 23 sec
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 4 heures 15 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 5 heures 8 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 17 heures 2 min
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 17 heures 46 min
pépites > Faits divers
Centre-ville du Havre
Fin de la prise d'otages dans une agence bancaire du Havre
il y a 19 heures 13 min
pépites > Politique
#MeToo
Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018
il y a 20 heures 53 min
light > People
Contexte pesant
Michelle Obama confie souffrir d'une "légère dépression"
il y a 22 heures 12 min
© Reuters
© Reuters
Immigration

Comment le regroupement familial est devenu largement dévoyé dans sa pratique

Publié le 31 juillet 2016
Depuis sa naissance, le regroupement familial a connu de nombreuses mutations. Ces dernières ont complètement modifier le profil même de l'immigration.
Michèle Tribalat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michèle Tribalat est démographe, spécialisée dans le domaine de l'immigration. Elle a notamment écrit Assimilation : la fin du modèle français aux éditions du Toucan (2013). Son dernier ouvrage Statistiques ethniques, une querelle bien française...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis sa naissance, le regroupement familial a connu de nombreuses mutations. Ces dernières ont complètement modifier le profil même de l'immigration.

Atlantico : Le maire divers droite de Rive-de-Gier (Loire), Jean-Claude Charvin, a créé la polémique en annonçant ce mercredi qu'il refuserait dorénavant "systématiquement" tout rapprochement familial dans sa commune, à cause du terrorisme. Au-delà du lien de cause à effet, quelle est la réalité du regroupement familial aujourd'hui ? Combien de personnes sont concernées ?

Michèle Tribalat : En gros, nous avons deux sources pour évaluer les flux migratoires : les enquêtes annuelles de recensement et les statistiques du ministère de l’Intérieur.

Nous ne connaissons les motifs d’entrée en France que par le biais des statistiques produites par le ministère de l’Intérieur à partir du fichier de gestion des titres de séjour - AGDREF - en compilant les premiers titres de séjour délivrés chaque année (année qui ne correspond pas forcément à l’année d’entrée réelle). Depuis septembre 2009, les visas de long séjour valant titre de séjour ont remplacé les premiers titres délivrés en préfecture pour un certain nombre de catégories. Ils sont également intégrés par l’OFII dans AGDREF, avec un peu de perte en ligne.

Il faut savoir que le regroupement familial n’est qu’une composante des flux familiaux correspondant à une procédure particulière : la demande par un étranger de faire venir sa famille. S’y ajoutent les membres de familles de Français et une procédure de rattrapage qui consiste à admettre au séjour des personnes en raison de leurs liens personnels et familiaux lorsqu’elles n’entrent pas dans le cadre de la législation. Entre 80 000 et 95 000 personnes se sont vues délivrer un premier titre de séjour pour raison familiale entre 2007 et 2015, 89 500 en 2015 (chiffre provisoire). En fait, c’est un peu plus si l’on y ajoute les étrangers entrés mineurs qui sont en France depuis des durées variables et à qui l’on délivre un titre de séjour à 18 ans ou un peu avant s’ils travaillent. Sur les 89 500 titres délivrés en 2015 pour motifs familiaux, la procédure de regroupement familial ne représente 27 %. Plus de la moitié le sont à des membres de famille de Français. Le reste correspond à la procédure de rattrapage (18 %).

Selon vous, la migration familiale était au départ engendrée par la migration économique, mais ce n'est plus le cas. Vous parlez alors "d’auto-engendrement des flux familiaux". En quoi consiste ce phénomène ? Quelles mutations du regroupement familial l'ont permis ?

Cet auto-engendrement est bien saisi à travers l’entrée de familles de Français. Ce sont des étrangers qui entrent en France le plus souvent pour rejoindre un conjoint Français. Une enquête réalisée en 2006 par la DREES avait montré qu’un peu plus de 60 % de ces Français étaient eux-mêmes d’origine étrangère. La proportion dépassait 80 % pour les Français rejoints par des Algériens. On a là des migrations qui se produisent à l’occasion d’un mariage célébré à l’étranger ou en France. J’ai estimé qu’en 2006, c’était 56 % des mariages célébrés à l’étranger et 46 % des mariages dits mixtes (d’après la nationalité) célébrés en France qui débouchaient sur une immigration en France. Cette proportion était de 94 % pour les mariages célébrés en Algérie. On a pensé naïvement, dans les années 1970 et 1980, qu’en faisant obstacle à la migration économique, on réduirait considérablement, du même coup, la migration familiale. Or les flux familiaux et les enfants nés en France ont suscité la venue de conjoints des pays d’origine. Nous avons donc là des étrangers qui migrent à l’occasion d’un mariage. Il est donc risqué d’interpréter les données d’état civil sur les mariages mixtes comme un signe d’intégration. Ils sont pour partie le résultat d’une endogamie religieuse ou ethnique. Les champions étant les personnes d’origine turque qui, même lorsqu’elles sont nées en France, se marient très préférentiellement avec des migrants turcs et très souvent en Turquie. 

Le regroupement familial peut-il également amener à des dérives, comme des situation maritales intéressées, en vue d'acquérir la nationalité française ? Que savons-nous à ce sujet ?

Ces abus existent bien sûr mais je ne connais pas de statistiques sur le sujet. Le but n’est pas tant d’acquérir la nationalité française que d’avoir des papiers en règle. Il faudrait pourtant se garder de penser que ces dérives expliquent l’importance de ces mariages et des flux qui en résultent. Des alliances se forment entre les diasporas et le pays d’origine. Une petite moitié des personnes nées en France d’origine maghrébine, sahélienne ou turque, trouve un conjoint (ou la famille le trouve pour elles) dans le pays d’origine (enquête Teo 2008). C’est à peine plus de 20 % chez celles d’origine européenne, pour lesquelles les unions avec des autochtones sont majoritaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
essentimo
- 01/08/2016 - 08:29
Naivement
j'ai toujours cru que le regroupement ne concernait que femme et enfants
directs.
vauban
- 31/07/2016 - 20:25
Stop au regroupement
Droit du sang uniquement
Jean-Benoist
- 31/07/2016 - 17:17
stop au regroupement
Familial et réflexions sur l'attribution de la nationalité française