En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

05.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

06.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Ces publicités à peine dissimulées sur Doctissimo

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

LR : le tigre de papier

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 1 heure 17 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 4 heures 42 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 7 heures 36 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 7 heures 37 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 7 heures 40 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 7 heures 41 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Politique
La factrice sonne toujours deux fois

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

il y a 9 heures 5 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 2 heures 12 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 6 heures 8 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 7 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 7 heures 36 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 7 heures 40 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 7 heures 41 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 8 heures 40 sec
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Economie
La démocratie

Matt Stoller : « Nombre d’institutions mondiales, à commencer par l’Union européenne, sont dominées par des gens qui n’aiment pas la démocratie »

il y a 9 heures 9 min
© Allociné / Le Pacte
© Allociné / Le Pacte
Bonnes feuilles

Comment les samouraïs furent des grands artisans de la modernisation de l'ère Meiji

Publié le 24 juillet 2016
On a longtemps confondu la modernité avec la forme prise par le développement historique des sociétés occidentales. Selon Pierre-François Souyri, l’histoire récente montre au contraire que la modernité telle que nous la concevions n’était que l’aspect particulier d’un phénomène mondial. Au Japon, elle a émergé au moins autant de la pensée japonaise et chinoise que de concepts venus d'Occident : dans les années 1880, la lutte pour la liberté et les droits du peuple et pour un régime constitutionnel s’abreuve des classiques chinois plus que des idées rousseauistes. Extrait de "Moderne sans être occidental" de Pierre-François Souyri, aux éditions Gallimard (2/2).
Ancien directeur de la Maison franco-japonaise de Tokyo, Pierre-François Souyri est professeur à l'université de Genève où il enseigne l'histoire japonaise. Il est l'auteur, entre autres, de laNouvelle Histoire du Japon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-François Souyri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien directeur de la Maison franco-japonaise de Tokyo, Pierre-François Souyri est professeur à l'université de Genève où il enseigne l'histoire japonaise. Il est l'auteur, entre autres, de laNouvelle Histoire du Japon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On a longtemps confondu la modernité avec la forme prise par le développement historique des sociétés occidentales. Selon Pierre-François Souyri, l’histoire récente montre au contraire que la modernité telle que nous la concevions n’était que l’aspect particulier d’un phénomène mondial. Au Japon, elle a émergé au moins autant de la pensée japonaise et chinoise que de concepts venus d'Occident : dans les années 1880, la lutte pour la liberté et les droits du peuple et pour un régime constitutionnel s’abreuve des classiques chinois plus que des idées rousseauistes. Extrait de "Moderne sans être occidental" de Pierre-François Souyri, aux éditions Gallimard (2/2).

Les transformations accélérées de la société japonaise, à partir de 1868 peuvent apparaître aujourd’hui comme un processus de modernisation quasi linéaire. Elles n’ont bien sûr jamais été vécues comme telles par les contemporains. Il s’agit plutôt d’un cheminement chaotique où illusions, désirs et attentes se heurtèrent à des réalités plus sombres et débouchèrent sur une grande conflictualité politique et sociale. De graves contradictions traversaient une société dans laquelle représentations du passé et de l’avenir s’affrontaient pour bâtir un futur encore incertain. Le critique d’art Okakura Tenshin disait que l’époque Meiji avait sans doute été la plus tumultueuse de l’histoire japonaise ; Nitobe Inazô voyait en elle un « ouragan », un « tourbillon » .

Le journaliste Tokutomi Sohô y contemplait, quant à lui, un spectacle grandiose. Il expliquait que « le Japon d’aujourd’hui était le champ d’une bataille acharnée entre le Japon féodal d’avant et le Japon d’aujourd’hui ». Et cette bataille, ajoutait-il, touchait tous les aspects : « la politique, la religion, la littérature, l’enseignement, les sciences, la vie quotidienne, les sentiments, la pensée ». Laissons un instant la parole à l’écrivain Kaneko Mitsuharu : « C’était en somme un temps d’excitations fortes, d’engouements tapageurs, de changement si brutal dans la perception des couleurs que l’œil aveuglé ne pouvait que cligner devant leur trop vif éclat. » Et il évoquait l’effondrement de la société ancienne comme un « moment cruel » pour « ceux qui ne purent suivre ».

 Pour l’historien Irokawa Daikichi, l’impact de ces changements n’affectait pas seulement ceux qui étaient au pouvoir, mais ébranlait les couches moyennes de la société, déstabilisant à leur tour les couches les plus populaires. Il fit aussi remarquer que, si les samouraïs de rang inférieur et les membres des couches roturières aisées mettaient une grande partie de leurs espoirs dans la restauration impériale, celle-ci était souvent vécue au fin fond des campagnes comme un moment de doute et d’angoisse. Pour Hirota Masaki, l’arrivée de la civilisation des Lumières apparut souvent pour les gens du peuple comme une négation de leur monde, de leurs habitudes de vie, et les nombreuses révoltes populaires qui parsemèrent l’histoire des débuts de l’ère Meiji peuvent être aussi comprises comme des combats contre la modernité.

Les réformes décrétées à partir de 1871 par les nouveaux dirigeants du pays détruisirent les fondements de l’ancien régime et abolirent les contraintes ancestrales. Elles furent imposées par l’État mais sans être le fruit d’une volonté populaire générale qui fonderait la légitimité du nouveau pouvoir. La question de la légitimité, de la nature du nouveau pouvoir se posa très vite au lendemain de 1868 et le caractère sacré de la personne impériale, qui ne cessa d’être mis en avant par les autorités, fit sans doute partie d’un dispositif permettant aux nouvelles autorités de s’autolégitimer. Dès le début des années 1870, Ôkubo Toshimichi prit l’ascendant au sein du gouvernement sur ses anciens compagnons devenus ses rivaux. Il s’appuya sur les samouraïs qui s’étaient reconvertis dans l’appareil d’État, la plupart issus des fiefs du Sud-Ouest, et qui occupaient des fonctions de direction au niveau national ou plus local. Les nouveaux administrateurs finirent même par apparaître comme les véritables bénéficiaires du régime, une sorte de nouvelle classe qui aurait supplanté les anciens guerriers, un nouvel ordre privilégié.

Ils étaient déjà administrateurs de fiefs et de seigneuries, les voilà administrateurs du nouvel État. La vieille expression chinoise kanson minpi (« vénérer le fonctionnaire, mépriser le peuple ») semble particulièrement adaptée à ces configurations sociales sur lesquelles se construisit le nouveau régime. Mais « les vénérables fonctionnaires » des premières années Meiji, ce ne sont pas les lettrés de l’Empire du Milieu, ce sont les anciens samouraïs des fiefs du Sud-Ouest, devenus administrateurs au service d’un gouvernement en quête de modernisation. Ils étaient xénophobes et partisans de l’expulsion des étrangers à peine quelques années plus tôt, les voici devenus modernistes par pragmatisme. Ils étaient persuadés que la résistance à l’Occident passait par la construction d’un État fort capable de mettre en place une armée moderne.

Comme en Allemagne, l’État obligea donc la société à se moderniser. Le raisonnement était simple : pour avoir une meilleure armée, il fallait de meilleures armes et savoir s’en servir ; pour avoir de meilleures armes, il fallait des spécialistes, des ingénieurs et des usines ; pour avoir de bons ingénieurs, il fallait de bonnes écoles ; pour avoir de bonnes écoles, il fallait réformer les institutions et les structures sociales. D’où le slogan de l’époque : fukoku kyôhei (« un pays riche, une armée forte »). Mais les modernisateurs n’étaient pas particulièrement soucieux d’un peuple qu’ils avaient toujours méprisé. Leur attitude même reflétait leur conviction : ils savaient mieux que les autres ce qu’il fallait faire de l’État. Kido Takayoshi, l’un des dirigeants les plus éclairés du régime, s’en inquiétait quand il écrivit dans ses notes à son retour de la mission Iwakura en 1873 : « Il est important que nos fonctionnaires ne se fassent pas trop oublieux de leurs responsabilités…»

Extrait de Moderne sans être occidental de Pierre-François Souyri, publié aux éditions Gallimard.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

05.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

06.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Ces publicités à peine dissimulées sur Doctissimo

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

LR : le tigre de papier

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
von straffenberg
- 24/07/2016 - 14:03
Un excellent film
Visionnez le film le dernier Samourai sorti en 2004 avec Tom Cruise de Edward Zwick un film qui complète l'article .