En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 10 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 11 heures 24 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 13 heures 38 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 15 heures 23 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 15 heures 57 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 16 heures 17 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 16 heures 31 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 16 heures 42 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 4 heures
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 11 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 11 heures 30 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 15 heures 41 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 16 heures 8 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 16 heures 39 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 16 heures 54 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 7 heures
© Capture / Youtube
© Capture / Youtube
Tout se perd

Les nuages d'aujourd'hui ne sont plus ceux d'hier (ou plus exactement ne sont plus du tout aux mêmes endroits sur la planète)

Publié le 21 juillet 2016
Depuis les années 1980, la répartition des nuages dans l’atmosphère s’est considérablement modifiée. Une étude américaine récemment parue dans l’hebdomadaire en ligne "Nature" interprète le déplacement des nuages comme une conséquence flagrante du changement climatique. Et inversement, que les nuages ont une influence sur le réchauffement climatique.
Jessica Vial a fait sa thèse doctorale sur "les blocages atmosphériques et les événements extrêmes de température et précipitation dans les moyennes latitudes" au Climatic Research Unit (CRU) de l'université d'East Anglia en Angleterre de 2008 à...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jessica Vial
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jessica Vial a fait sa thèse doctorale sur "les blocages atmosphériques et les événements extrêmes de température et précipitation dans les moyennes latitudes" au Climatic Research Unit (CRU) de l'université d'East Anglia en Angleterre de 2008 à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis les années 1980, la répartition des nuages dans l’atmosphère s’est considérablement modifiée. Une étude américaine récemment parue dans l’hebdomadaire en ligne "Nature" interprète le déplacement des nuages comme une conséquence flagrante du changement climatique. Et inversement, que les nuages ont une influence sur le réchauffement climatique.

Atlantico : Ces derniers jours, la France a connu un ciel sans nuage. Ou presque. Mais il semble évident qu'il ne pourrait pas en être ainsi tous les jours : quels sont les différents rôles qu'occupent les nuages dans la régulation climatique de notre planète ?

Jessica Vial : Le rôle des nuages dans la régulation du climat dépasse une échelle strictement météorologique, c’est-à-dire ayant avoir précisément avec les nuages que l’on aperçoit au dessus de notre tête en ce mois de juillet. A plus grande échelle, on peut identifier deux fonctions majeures des nuages agissant sur la température à la surface de la terre. Tout d’abord, ils réfléchissent le rayonnement du soleil, refroidissant ainsi la surface terrestre. Ensuite, et ceci concerne particulièrement les nuages hauts, ils ont un rôle d’"effet de serre" : ils renvoient les rayonnements infrarouges vers la surface de la terre, ce qui la réchauffe. C’est en toute logique, donc, que l’étude américaine met en avant le lien évident entre les nuages et le réchauffement climatique.

Avec le processus de réchauffement climatique, on constate en effet des changements nuageux, tel que ceux qui s’opèrent au niveau de leur distribution géographique, leur altitude, leur composition et leur couverture. Et tout l’intérêt de cette relation causale réside dans le fait qu’elle est à double sens. En effet, ces changements nuageux se répercutent sur la température - via leurs effets radiatifs exercés dans l’atmosphère- amplifiant ou atténuant le réchauffement climatique global. Concrètement, on observe depuis les années 1980, un déplacement du rail des dépressions des moyennes laltitudes (zone préférentielle des systèmes nuageux dépressionnaires des moyennes latitudes, en provenance de l’ouest, voyageant sur tout l’atlantique jusqu'aux côtes européennes) vers le Nord. Cette délocalisation progressive n'est pas sans conséquence sur le climat : les températures sont sujettes à des modifications car les nuages sont plus proches des pôles que de l'équateur – zone de convergence habituelle. Or en ces lieux, la quantité de rayonnements du soleil qui atteint la couverture nuageuse est moins importante  (à cause d'une moyenne de rayonnements solaires plus faible sur l'année). En conséquent, les nuages réfléchissent moins de rayonnements, ce qui amplifie l'augmentation des températures.

Peut-on en conclure que le nuage un des élément naturel les plus importants à surveiller à l'avenir ?

Le nuage est un élément naturel à surveiller de part sa corrélation avec le changement climatique et de part les nombreuses incertitudes qui le définissent. Mais c’est à double tranchant : s’il est à surveiller, reste que l’incertitude des projections climatiques auquel il est lié reste importante.

Si l’on peut tenir pour ferme que les changements nuageux – provoqués par le changement climatique, ont bien un effet sur la température – on ne peut pas encore se rendre compte de tous les potentiels changements que les nuages vont subir, ni même ceux qu’ils vont produire.  Aujourd’hui, les instruments de mesure ne permettent pas d’englober tous les types de nuages. Quant aux modélisations climatiques qui permettent de prévoir lévolution des nuages, elles sont ou bien trop vagues, ou bien très précises, mais alors non applicables à l’ensemble de l’atmosphère. Il demeure néanmoins un point encourageant : les chercheurs américains, d’après l’étude récemment publiée auraient remarqué que les changements nuageux observés par satellites depuis trente ans, corroborent avec les modèles du climat qu’ils avaient prévu.

Peut-on imaginer une catastrophe naturelle "nuageuse" ?

Si vous entendez par catastrophe naturelle "nuageuse",  les modifications de la composition des nuages, ou encore leur répartition géographique, alors non, on ne peut pas parler de catastrophe, ou d’évènements extrêmes telles que de fortes pluies, des vagues de température. Si les nuages influencent la température, et la circulation atmosphérique, on ne peut pas parler de catastrophe.

Quelles sont les mesures les plus importantes aujourd'hui pour éviter ces potentielles catastrophes, et au moins, les changements nuageux et  le réchauffement climatique qui leur est lié ?

Les mesures à prendre ne concernent pas seulement les nuages, mais aussi et surtout l’élévation des gaz à effets de serre, et les problèmes écologiques de manière générale. Et ceci peut se faire en adoptant un mode de vie plus sobre, en essayer de s’adapter à ce changement climatique, qui est en court, et qu’on ne peut que essayer de limiter, que ce soit à l’échelle des pouvoirs publics ou bien individuelle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 21/07/2016 - 19:26
Et ils en existent même...
....de nouveaux ( nuages ) , pas naturels du tout et quotidiens , depuis que les jet-liners parcourent la planète.