En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

07.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 30 min 16 sec
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 15 heures 48 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 16 heures 50 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 17 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 18 heures 32 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 20 heures 17 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 21 heures 24 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 22 heures 43 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 23 heures 20 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 23 heures 55 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 58 min 7 sec
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 16 heures 13 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 17 heures 17 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 17 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 18 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 20 heures 52 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 21 heures 53 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 23 heures 4 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 23 heures 46 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 1 jour 56 min
Bonnes feuilles

Comment notre société hypersexualisée stigmatise les "no sex"

Publié le 23 juillet 2016
Malgré les nombreux articles consacrés au sujet, beaucoup de femmes ne sont pas en paix avec leur corps et leur vie sexuelle. Dans ce livre, le Dr Laurent Karila remet les pendules à l’heure : l’envie, le désir, le plaisir ne vont pas forcément de soi et doivent faire l’objet de divers apprentissages. Car, malgré la libération des mœurs, le sexe féminin demeure parfois un mystère pour les intéressées elles-mêmes…Extrait de "Votre plaisir vous appartient" de Laurent Karila, chez Flammarion.
Laurent Karila est psychiatre-addictologue et porte-parole de l'association SOS Addictions.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Karila
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Karila est psychiatre-addictologue et porte-parole de l'association SOS Addictions.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré les nombreux articles consacrés au sujet, beaucoup de femmes ne sont pas en paix avec leur corps et leur vie sexuelle. Dans ce livre, le Dr Laurent Karila remet les pendules à l’heure : l’envie, le désir, le plaisir ne vont pas forcément de soi et doivent faire l’objet de divers apprentissages. Car, malgré la libération des mœurs, le sexe féminin demeure parfois un mystère pour les intéressées elles-mêmes…Extrait de "Votre plaisir vous appartient" de Laurent Karila, chez Flammarion.

Vivre sans sexe, est-ce possible ? Le sexe est une récompense naturelle au même titre que se nourrir ou boire pour se désaltérer. Il est nécessaire à la survie, à la reproduction de l'espèce. Cependant, la vie sans rapport sexuel n'est en rien pathologique. 

Tous les scénarios sont possibles. L'amour et la passion font partie de la géographie émotionnelle du couple. Toutefois, le désir peut s'estomper après des années, même si l'amour reste, lui, toujours présent. Les protagonistes connaissent les moindres détails physiques et psychiques de l'autre et ne ressentent parfois plus l'envie de faire des prouesses au lit. D'autres peuvent faire le choix de l'abstinence sexuelle après une rupture sentimentale douloureuse, ou pour des raisons religieuses, vivre leur histoire uniquement sur un versant intellectuel et émotionnel, ou s'investir dans leur travail, l'éducation des enfants ou dans d'autres activités. Certains y trouvent une satisfaction, d'autres pas. Géraldine, 39 ans, n'a pas fait l'amour avec son mari depuis l'arrivée de leurs jumeaux : « Cela s'est fait naturellement, on le vit bien ainsi et il y a beaucoup d'amour entre nous. » Lina, 47 ans, mariée depuis 25 ans, a trois enfants et un travail qui lui prend énormément de temps. Elle est toujours amoureuse de son époux. « Je n'ai plus de sexualité mais j'ai une vie formidable et je suis comblée », explique-t‑elle. La maladie peut aussi contraindre au no sex. Certains troubles du désir peuvent être l'expression de traumatismes psychologiques et/ou physiques. La psychothérapie peut alors être envisagée.

Une enquête récente a montré qu'environ 11 % des femmes et un peu plus de 6 % des hommes n'avaient eu aucun rapport sexuel au cours de l'année écoulée. Il s'agit de M. et Mme Tout-leMonde, célibataires, mariés, en concubinage, âgés de 30 à 50 ans, vivant en zone urbaine ou rurale. Ces personnes ne sont pas forcément dans l'obligation d'une abstinence sexuelle mais revendiquent le droit à celle-ci. Certains le crient même haut et fort. Né aux États-Unis, le courant de l'asexualité a récemment bénéficié d'une belle vitrine grâce à Internet. Il existe même une Journée de l'asexualité fin avril ! Un asexuel est une personne qui a une absence d'attirance sexuelle pour une autre, quelle que soit son orientation sexuelle. Rien ne l'empêche, physiquement, de faire l'amour avec son partenaire, mais l'envie n'est pas là. L'asexualité n'a rien à voir avec l'abstinence sexuelle. Elle se positionnerait plutôt comme une orientation sexuelle, au même titre que l'homosexualité ou l'hétérosexualité. Pour ce courant, le sexe n'est pas une obligation. 

Encore une fois, il n'y a pas de norme. Une vie sans rapports sexuels n'a aucun impact sur la santé physique ni psychique. Aucune étude scientifique ne l'a montré. Mais notre société hypersexualisée stigmatise ces « no sex » car ils la remettent en question et sont à contre-courant. Toute personne est libre de vivre une vie sans sexe tant qu'elle n'en souffre pas. Dans une vie de couple, si ce choix est fait, il faut une ligne de conduite commune.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

07.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires