En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

02.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

05.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

06.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

07.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Acab land"
Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée
il y a 7 heures 2 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 8 heures 32 min
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 11 heures 5 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 12 heures 6 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 13 heures 21 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 16 heures 16 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 17 heures 12 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 19 heures 34 min
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 7 heures 47 min
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 9 heures 27 sec
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 11 heures 34 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 12 heures 42 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 13 heures 59 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 16 heures 29 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 17 heures 47 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 19 heures 20 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 19 heures 50 min
© Pixabay
© Pixabay
Mauvais genre

Comment certaines féministes se tirent une balle dans le pied en considérant les hommes comme des ennemis

Publié le 04 juillet 2016
Le "man-bashing" qui consiste à considérer que l'homme est l'ennemi est une pratique de plus en plus courante dans certains milieux féministes. Au point que d'autres féministes s'alarment de voir se développer une conception de l'égalité homme-femme paradoxalement de plus en plus inégalitaire.
Peggy Sastre est écrivaine et traductrice. Elle est l'auteure de "Ex Utero : pour en finir avec le féminisme" et de "La domination masculine n'existe pas".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Peggy Sastre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Peggy Sastre est écrivaine et traductrice. Elle est l'auteure de "Ex Utero : pour en finir avec le féminisme" et de "La domination masculine n'existe pas".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le "man-bashing" qui consiste à considérer que l'homme est l'ennemi est une pratique de plus en plus courante dans certains milieux féministes. Au point que d'autres féministes s'alarment de voir se développer une conception de l'égalité homme-femme paradoxalement de plus en plus inégalitaire.

Atlantico : Plusieurs voix féministes s'élèvent aujourd'hui en Occident pour dénoncer l'agressivité dont font preuve les représentantes de certains mouvements censés militer pour les droits des femmes à l'égard des hommes, considérés comme des adversaires. Dans quelle mesure la réaction de ces femmes est-elle légitime à l'heure actuelle ? En quoi cette attitude est-elle elle-même sexiste et donc contre-productive selon vous ?

Peggy Sastre : Principalement parce qu'elle entrave la mixité sociale, qui est l'un des principaux facteurs de progrès humain - les sociétés s'améliorent quand elles se décloisonnent. Le "boy club" est à mon sens a priori aussi nocif que la réunion de "bonnes femmes". Comprendre le réel (et donc être en mesure de le modifier) exige une certaine objectivité, ce qui demande d'adopter divers points de vue, de réfléchir à ses propres biais, etc. Rester entre soi, désigner un ennemi générique, effacer les variations et les différences individuelles pour le "bien" d'une idéologie ne sert qu'à construire et alimenter une communauté aux dépends d'autres, pas à réformer le genre de sociétés pluralistes et pacifiées dans lesquelles nous avons encore la chance de vivre. Donc oui, que des féministes s'élèvent aujourd'hui contre cette tendance est à mon avis légitime. Le féminisme doit travailler à permettre une égalité en droits entre tous les membres d'une société, quel que soit leur sexe, pas à construire de nouvelles hiérarchies.

Ce féminisme s'attaque généralement aux hommes blancs ("straight white boys"), au prétexte qu'ils sont les "dominants". En quoi cette vision des choses est-elle simpliste et erronée, voire dangereuse (puisque raciste) ?

Premièrement, parce qu'il faudrait savoir de quels hommes blancs dominants on parle. Dans les sociétés industrialisées, une grosse partie des perdants de la modernité - en gros, les classes ouvrières et sous-éduquées - sont composées d'hommes blancs. Aux Etats-Unis, on commence même à observer une inversion des courbes de la mortalité et de la morbidité chez les hommes blancs sous-éduqués : grosso modo, alors que tout le monde voit sa santé et son bien-être s'améliorer, eux reculent, vu qu'ils sont en priorité touchés par les maladies cardio-vasculaires, le suicide, l'alcoolisme et autres abus de substance, etc. De même, en ouvrant le champ et en dépassant les catégories ethniques, on observe que les hommes réellement dominants économiquement sont beaucoup moins représentatifs des hommes en général, en tant que classe démographique, que ne le sont les "exclus" de la société. A l'heure actuelle, un homme lambda a beaucoup plus de chances de terminer SDF ou détenu que PDG d'une entreprise du CAC 40.

Deuxièmement, parce qu'elle dédouane les hommes "non-blancs" de leurs éventuels comportements anti-sociaux. En gros, certains sont violents - et notamment envers des femmes - mais ce n'est pas de leur faute, ils ne font que d'adapter bon an mal an à la domination "post-coloniale" dont ils sont victimes. C'est juste atrocement débile, en fait. Et c'est effectivement du racisme à l'envers: les hommes non-blancs seraient tellement arriérés qu'ils seraient incapables de déconner de leur propre chef; au fond, ils ne font que suivre les ordres du bouana. Et puis c'est du racisme tout court: une idéologie quelconque qui distingue statutairement les membres d'une société selon la couleur de leur peau ou leur pedigree génétique est raciste, point barre.       

Les "préjugés de genre" dénoncés par les féministes les plus radicales ne sont pourtant pas les seuls qui existent. Une étude américaine récente révèle que le mot "creepy" (bizarre, "flippant") est majoritairement  associé aux hommes. L'homme solitaire "creepy" est-il devenu l'équivalent de la femme non-mariée au XIXe siècle, considérée à l'époque comme un danger pour l'équilibre social ?

Le parallèle est intéressant, mais je pense que la figure de l'homme solitaire - et largement considéré comme "malsain" pour ce fait - est décrié depuis très longtemps. Le "creepy", c'est l'équivalent du vagabond, du croque-mitaine. Nous sommes une espèce sociale, qui se méfie a priori de tout ce qui dévie de la norme des petits singes adorant se tenir chaud pour se rassurer du bruit du tonnerre. Parfois pour de bonnes raisons, parfois pas. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

02.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

05.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

06.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

07.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 04/07/2016 - 20:15
avez vous remarqué
que le papy-bashing est bien plus prospère que le mamy-bashing !
Osons : cougar étant parfois même valorisant !
Deudeuche
- 04/07/2016 - 10:00
@malteg
Bien dit et il existe des professionnels du catho-bashing dont cette activité est identitaire. Même pas besoin de les mentionner ils sont tellement connus!
matleg
- 03/07/2016 - 17:18
Beccassines
Dans le même genre vous avez aussi ceux ou celles (rares heureusement), particulièrement bien pensants et donneurs de leçons, qui incriminent l'église catholique dans la propagation du SIDA en Afrique, genre l'homme Africain serait plus con que la moyenne, contrairement aux Irlandais ou aux Polonais par exemple, peuples européens "blancs" très catholiques. La doctrine catholique ne prescrit certes pas le port du préservatif, mais elle condamne également l’adultère, la multiplication des rapports sexuels hors mariage, Etc. Ce n'est pas à la carte ! Dès lors, pour incriminer le Pape dans cette affaire il faut être particulièrement de mauvaise foi (et raciste !). Et quid des populations musulmanes sur la continent Africain ? Elles seraient moins touchées de ce fait ?