En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

06.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

ça vient d'être publié
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 4 heures 57 min
pépites > Politique
Luanda Leaks
La femme "la plus riche d'Afrique" rattrapée par la justice
il y a 5 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

"L’Abominable", de Dan Simmons: Sur les flancs glacés de l’Everest, une aventure à donner le vertige !

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Société
Intrusions à tous les étages

Bestiaire révolutionnaire et autodafés de pacotille

il y a 10 heures 43 min
pépite vidéo > Politique
Voeux
Nicolas Sarkozy dénonce le climat de "violence" qui règne en France
il y a 11 heures 18 min
décryptage > Politique
Interview

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 12 heures 5 min
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Politique
Présidentielle 2020
Marine Le Pen opposée d'accord pour travailler avec Nicolas Dupont-Aignan mais sans primaire
il y a 5 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Politique
Coup de froid

Cette très chère Ségolène Royal

il y a 10 heures 15 min
décryptage > Politique
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

il y a 11 heures 2 min
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 12 heures 40 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 14 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 1 jour 4 heures
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
© Reuters
Home Sweet Home

Moins de suicides, moins de divorces, mais moins de temps consacré à ses enfants... Ces étonnantes conséquences de la crise financière de 2008 sur la vie quotidienne de millions de Français

Publié le 24 juin 2016
Moins de suicides, moins de divorces... Si la détérioration du marché du travail due à la grande récession (2007-2008) a bien des impacts sur le quotidien de la vie de familles françaises, ils ne sont pas forcément ceux qu'on s'imagine.
Louis Maurin est directeur de l’Observatoire des inégalités.   
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis Maurin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis Maurin est directeur de l’Observatoire des inégalités.   
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Moins de suicides, moins de divorces... Si la détérioration du marché du travail due à la grande récession (2007-2008) a bien des impacts sur le quotidien de la vie de familles françaises, ils ne sont pas forcément ceux qu'on s'imagine.

Atlantico : Selon une étude relayée par le U.S. Bureau of Labor Statistics (voir ici), la détérioration du marché du travail due à la grande récession (2007-2008) est corrélée avec une augmentation des violences domestiques aux Etats-Unis. Un tel phénomène est-il également observable en France ? Plus largement, quelles ont été les conséquences "non économiques" de la grande récession sur les ménages ?

Louis Maurin : Sur les violences domestiques, il n'existe pas de statistiques françaises démontrant une relation entre la crise économique et les violences domestiques.

En revanche, on peut observer une incidence de la crise sur les divorces en France. Selon une étude de l'INSEE (voir ici), le nombre de divorces était resté relativement stable jusqu'en 2010. Depuis, la tendance est à la baisse en France. Cette baisse récente des divorces est due pour l'essentiel à un léger recul de la propension à divorcer, et très peu à la baisse du nombre des mariages.

Concernant ces chiffres, la Fondation Abbé Pierre a observé que les femmes avaient moins tendance à demander le divorce, car si elles sont au chômage ou qu'elles occupent un emploi précaire, elles n'arrivent pas à retrouver de logement après la séparation.

Néanmoins, ces chiffres sont à relativiser, car ils peuvent aussi être mis en relation avec une autre tendance sociétale, qui est que les couples se testent plus avant de se marier - Les partenaires emménagent d'abord ensemble, voire ont un premier enfant avant d'officialiser leur union - ce qui façonne des couples plus solides. Le couple demeure une norme solide (voir ici). Comme le souligne l’Insee, 95 % des personnes âgées de 26 à 65 ans vivent ou ont déjà vécu une relation amoureuse qu’elles considèrent comment importante et 90 % cohabitent ou ont déjà cohabité avec un partenaire (données 2013).

Les partenaires s’enferment moins souvent dans une union qui ne fonctionne plus. C’est bien le modèle du couple unique, de sa formation au décès, dont la portée s’est amoindrie, non celle du couple tout court.

De la même façon, selon l'observatoire national du suicide "sur la période très récente, plusieurs études suggèrent que la crise économique et financière de 2008 se serait traduite par une hausse des suicides et par une dégradation de la santé mentale pour les hommes en âge de travailler dans la plupart des pays concernés, les femmes étant moins affectées" (voir ici). A quel point peut-on évaluer le mal être de la société depuis la survenance de la crise ?

Je ne pense pas qu'il y ait aujourd'hui des études qui permettent formellement d'établir un lien entre la crise économique et l'augmentation du nombre de suicides. Comme je le précisais dans un article pour le Centre d'observation de la société (voir ici), le taux de décès par suicide en France tend à diminuer (voir graphique) sur longue période. Entre 1990 et 2011, il est passé chez les hommes de 29,1 à 23,2 p 100 000 habitants et chez les femmes de 10,2 à 7,0 p 100 000, selon les données de l'Inserm. Soit - 20 % pour les premiers et - 31 % pour les secondes.

Contrairement à une idée répandue, la situation économique, sociale ou politique et la montée des inégalités n'ont guère d'influence : le taux de chômage n'a pas grande influence sur le phénomène au moins au niveau global. Les guerres, par exemple, sont historiquement les moments où l'on se suicide le moins. Le suicide résulte de la perte de repères, de règles structurant le comportement des individus, qui peut exister aussi en période de croissance et de remise en cause des normes sociales. En phase de crise, chacun cherche plutôt à se préserver. La baisse du taux de suicide tendrait plutôt à montrer que nos sociétés ne sont pas en phase de "désintégration" sociale ou de dépression collective .

En ce sens, la crise économique n'a pas que des impacts négatifs sur la vie de famille. Elle développe de nouvelles formes de solidarité, comme l'économie de partage avec des entreprises comme Blablacar par exemple, ou encore les associations caritatives, qui encouragent le lien social.

De plus, il faut bien avoir en tête que la crise économique n'a pas le même impact sur toutes les familles de France. La crise économique dessert principalement les familles jeunes, issues de milieux sociaux défavorisés. Pour eux, il est clair que l'absence de perspective d'avenir due au chômage, à la précarisation et à la flexibilisation de plus en plus forte du marché du travail perturbe leur confort de vie. Il est très difficile de prévoir des vacances en famille ou de devenir propriétaire quand les deux membres du couple sont en CDD ou en recherche d'emploi, très difficile de prévoir les sorties en famille quand on connait ses horaires la veille pour le lendemain, de plus en plus difficile de dégager du temps de famille quand on travaille de plus en plus le dimanche, et difficile d'être heureux quand on fait un travail qui nous déplait car on ne l'a pas choisi.

Concernant les séniors, le chômage les touche plus que la moyenne mais beaucoup moins que les jeunes. De plus, comme je le précisais dans un article pour le Centre d'observation de la société (voir ici), l'impact du chômage sur les revenus des plus âgés est plus lent, du fait d'une meilleure indemnisation, mais aussi plus durable : on se serre moins facilement la ceinture quand il faut faire vivre une famille que quand on est seul. En revanche, une fois au chômage, ils restent bloqués plus longtemps, donc cela leur coupe les perspectives d'avenir, pour leur retraite notamment.

Ces phénomènes sont-ils réellement réversibles ? Une reprise économique suffirait-elle à inverser la tendance ?

Comme je le précisais dans un article pour le Centre d'observation de la société (voir ici), le processus est profond : aux Trente glorieuses ont succédé trente années de dégradation pour les ouvriers non qualifiés. Des générations déjà anciennes de populations peu diplômées, nées à partir de la fin des années 1960, n’ont connu que le chômage de masse. Difficile dans ce cas de continuer à parler de "crise" : c’est bien une situation de déséquilibre structurel, un nouveau régime, qui s’est installé sur le marché du travail et il frappe essentiellement les moins favorisés.

Mais je pense aussi qu'il est aussi important de ne pas tomber dans le misérabilisme, car nous avons encore un des meilleurs systèmes de sécurité sociale au monde, qui amortit malgré tout assez bien l'impact de la crise, même sur les familles des milieux défavorisés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

06.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires