En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

02.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

03.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

04.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

05.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

06.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 10 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 10 heures 44 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 12 heures 24 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 13 heures 30 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 16 heures 8 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 16 heures 28 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 17 heures 9 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 18 heures 19 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 18 heures 52 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 19 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 10 heures 27 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 11 heures 34 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 15 heures 32 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 16 heures 21 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 16 heures 42 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 17 heures 34 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 18 heures 33 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 19 heures 16 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 19 heures 53 min
© Flickr
© Flickr
Le temps, c'est de l'argent

Plus d’argent ou plus de temps ? Une étude menée sur 4000 personnes révèle ce qui nous rend le plus heureux et la réponse est…

Publié le 08 juillet 2016
Selon une étude des Universités de Californie et de Pennsylvanie publiée dans la revue Social Psychological and Personality Science, les personnes cherchant à accorder plus de temps à leur vie intime et sociale seraient plus heureuses que celles qui recherchent une meilleure situation financière.
Carl Cederström
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Carl Cederström est enseignant chercheur à la Stockholm Business School. Il est le coauteur de Le syndrome du bien-être (Edition de l'échappée 2016) de Dead Man Working (Zero Books, 2012) et de How to Stop Living and Start Worrying (Polity Press,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude des Universités de Californie et de Pennsylvanie publiée dans la revue Social Psychological and Personality Science, les personnes cherchant à accorder plus de temps à leur vie intime et sociale seraient plus heureuses que celles qui recherchent une meilleure situation financière.

Atlantico : Selon une étude des Universités de Californie et de Pennsylvanie publiée dans la revue Social Psychological and Personality Science, les personnes cherchant à accorder plus de temps à leur vie intime et sociale seraient plus heureuses que celles qui recherchent une meilleure situation financière. Comment cette étude a-t-elle été menée ? Que nous apprend-elle exactement ?

Carl Cederström : Oscar Wilde a dit un jour : "Le temps, c'est de l'argent". Cela signifie que sans argent, il est difficile de profiter de son temps libre. Cette étude démontre que tandis que davantage d'individus décideraient de choisir l'argent au détriment du temps, c'est bien le temps qui mène à une vie épanouie et heureuse. Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que pour de nombreux habitants des Etats-Unis, où cette étude a été menée, leur situation financière est tendue au point qu'ils peuvent difficilement accorder leur temps à autre chose. Etant donné que les inégalités de salaire s'accroissent, nous voyons de plus en plus de personnes lutter pour avoir un salaire décent. Beaucoup d'entre eux sont dans l'obligation de trouver un travail d'appoint pour joindre les deux bouts. Dans une telle situation, où vous êtes dans l'obligation de consacrer tout votre temps dans le travail, vous réalisez combien le temps est précieux et important. Cependant, votre but principal est de gagner de l'argent. Il vous en faut pour payer la nourriture, vos factures et bien souvent, une bonne éducation.

En quoi accorder plus d'importance à son temps libre qu'à l'argent peut-il nous rendre plus heureux ? Pour quelles raisons ?

Aujourd'hui, on voit à quel point le travail devient de plus en plus prédominant dans la vie des gens. Alors que beaucoup le voient comme un moyen de s'affirmer, davantage de personnes commencent à se rendre compte de son caractère stressant et anxiogène. Devoir vivre sous une pression constante et être incapable de déconnecter est un cauchemar auquel nombre de personnes sont confrontées tous les jours. Le temps est devenu un objet de contestation. Un nombre grandissant de personnes doivent travailler les week-ends ou être disponible après le travail. Avoir plus de contrôle sur son temps est donc une manière de maintenir une frontière entre soi-même et l'employeur.

Est-on nécessairement plus heureux lorsque l'on a plus de temps libre ? Confirmez-vous le fait, mentionné par l'étude, que ceux qui accordent plus de valeur au temps libre qu'à l'argent sont des personnes qui gagnent bien leur vie ? Pourquoi ?

Il ne faut pas oublier que le terme "bonheur" est très compliqué et que les gens le cherchent de façon totalement différente. Une expérience a été menée en Suède, ou des personnes à la retraite et vivant avec peu de revenus ont reçu 50 euros de plus. Elles ont avoué avoir été extraordinairement heureuses par rapport à ce don d'argent car il leur permettait de pouvoir faire des choses qu'elles n'auraient pas pu faire autrement. D'ailleurs, il faut aussi prendre en compte le fait que de nombreuses personnes ayant beaucoup de temps libres, qu'elles soient en congé maladie ou au chômage, peuvent se sentir malheureuses malgré ça car elles ont l'impression de ne pas avoir l'opportunité de faire bon usage de leur temps.

A l'inverse, un individu aux revenus modestes peut-il être heureux lorsqu'il choisit de mettre de côté les questions d'argent et de privilégier son temps libre ?

Oui, je pense que c'est vrai. Mais encore, il ne faut pas se servir de ça comme d'une excuse pour normaliser les inégalités de revenu. David Cameron a par exemple été très influencé par la notion de psychologie positive et par des études démontrant que le bonheur n'est pas strictement lié à des questions matérielles, comme le revenu et l'éducation. Cela devient problématique si les politiciens se servent de ce genre de point de vue pour rendre les questions d'inégalités légitimes.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Fondation pour l'innovation politique
- 08/07/2016 - 12:20
Le bonheur : une quête sans fin ?
Sans que nous en ayons réellement pris conscience, une révolution a affecté nos représentations collectives dans la seconde moitié du XXe siècle. Alors que des valeurs transcendantes flottaient au-dessus de nos têtes et inspiraient nos actions depuis des siècles (valeurs liées à la grandeur, à la patrie, au travail, à la religion), le bonheur est devenu en quelques décennies « la valeur princeps de la société française ». C’est ce que note l’historien Rémy Pawin dès son introduction, avant d’affirmer à plusieurs reprises que le bonheur a été érigé par nos contemporains en « norme des normes ». Retrouvez l'article "Le bonheur : une quête sans fin ?" sur le blog Trop Libre de la Fondation pour l'innovation politique: http://goo.gl/cU8vT2