En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© REUTERS / Ho New
Allô la Terre ?

Tout fout le camp : comment l’univers est en expansion plus rapide qu’on le croyait et ça n’est pas une bonne nouvelle…

Publié le 10 juin 2016
Une étude de 2400 étoiles et 300 supernovas réalisée par le télescope Hubble dans 19 différentes galaxies, a permis de calculer la nouvelle vitesse de l'expansion de l'Univers. En analysant la distance qui nous sépare des étoiles et des supernovas ainsi que leur luminosité, des chercheurs ont découvert que son expansion est plus rapide que prévue.
Aurélien Barrau est professeur à l’Université Joseph Fourier, membre de l’Institut Universitaire de France et chercheur au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie du CNRS.Il a publié en mars 2013 Big Bang et au-delà - Balade en cosmologie ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Barrau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Barrau est professeur à l’Université Joseph Fourier, membre de l’Institut Universitaire de France et chercheur au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie du CNRS.Il a publié en mars 2013 Big Bang et au-delà - Balade en cosmologie ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude de 2400 étoiles et 300 supernovas réalisée par le télescope Hubble dans 19 différentes galaxies, a permis de calculer la nouvelle vitesse de l'expansion de l'Univers. En analysant la distance qui nous sépare des étoiles et des supernovas ainsi que leur luminosité, des chercheurs ont découvert que son expansion est plus rapide que prévue.

Atlantico : L'équipe de chercheurs de l'Université Johns Hopkins, dirigée par le prix Nobel de Physique Adam Riess, a découvert que l'expansion de l'Univers se produit à un taux de 5 à 9% plus rapide de ce que l'on pensait. Ce n'est pas la première fois qu'une équipe de chercheurs découvre que l'univers s'agrandit. Avec nos connaissances actuelles, comment peut-on expliquer ce phénomène ? Quel est le moteur de l'expansion de l'Univers ?

Aurélien Barrau : L’expansion est bien connue depuis un siècle. On l’associe parfois à Hubble (Edwin Hubble, l’astronome du début du vingtième siècle, pas le télescope spatial Hubble !) mais en réalité Slipher et Lemaître ont joué un rôle plus décisif encore dans cette aventure. Cette expansion n’est pas un déplacement des corps dans l’espace mais une dilatation de l’espace lui-même. Elle ne fait plus aucun doute depuis près d’un siècle et n’est en rien paradoxale puisque la grande théorie d’Einstein, la relativité générale, prédit précisément ce phénomène ! La relativité montre, en effet, que l’espace n’est plus un cadre fixe, comme chez Newton, mais plutôt quelque chose de dynamique dont l’expansion est attendue.

Au contraire, ce qui nous surprend est que cette expansion soit accélérée, c’est-à-dire de plus en plus rapide. La seule force à l’oeuvre étant le gravitation qui est attractive, on prédisait naïvement une expansion décélérée. Des mesures ayant une petite vingtaine d’années ont montré que, contre toute attente, la dynamique de l’Univers était pourtant en accélération. Ce n’est donc pas du tout l’agrandissement de l’Univers qui nous étonne mais le fait que cet agrandissement voit sa vitesse augmenter alors même que la gravité devrait freiner. La découverte de l’expansion date des années 1920 et celle de l’accélération date de 1998.

Le moteur de l’expansion n’est pas mystérieux. En fait, il serait même impossible de concevoir un univers statique et stable dans le cadre de la relativité. Le "mouvement de l’espace" est inévitable, il est au coeur de la physique einsteinienne. Ce qui pose problème est le moteur de l’accélération de l’expansion. Nous avons des idées pour celui-ci mais aucune certitude ! C’est un immense champ de recherche.

Les chercheurs ont calculé son expansion en comparant les distances qui nous séparent des supernovas puis comparé ces données à l'expansion de l'espace. Cette méthode de calcul connait-elle des limites ?  

Depuis la découverte de l’accélération il y a donc une vingtaine d’années, de nombreuses mesures indépendantes ont été mises en oeuvres. Toutes, aujourd’hui, s’accordent sur l’existence bien réelle de cet effet. Il est donc légitime de considérer qu’il s’agit très vraisemblablement d’une réelle découverte et non pas d’un artefact de mesure ou d’interprétation.

Naturellement, il faut douter. C’est un peu la méthode scientifique de toujours douter ! Donc nous envisageons en permanence la possibilité que ce que nous pensons réel soit lié à une erreur de mesure ou de raisonnement. Dans le cas particulier de l’accélération de l’expansion cosmologique, le grand débat porte sur la question suivante : peut-on l’expliquer avec les théories dont on dispose ou faut-il trouver d’autres théories? Les spécialistes ne sont pas en accord sur la réponse à cette question.

Personnellement, je considère que la relativité générale, notre théorie de l’espace-temps, est en mesure de rendre compte des observations. Mais certains collègues pensent au contraire déceler dans ce phénomène un signe de "nouvelle physique". Ce qui montre d’ailleurs que la science n’est pas qu’un ensemble de décision rationnelles mais est aussi faite de paris fondés sur des choix esthétiques ou métaphysiques.

 

D'après leur calcul, le taux d'expansion de l'univers serait 73,2 kilomètres par seconde par mégaparsec (un mégaparsec équivalant à 3,26 millions d'années-lumière). Ce qui signifie que la distance entre les objets cosmiques pourrait doubler dans 9,8 milliards d'années. Quelles sont les conséquences ou risques de l'expansion de l'Univers ? 

L’accélération de l’expansion a un effet intéressant et étonnant : les objets lointains s’éloignent tellement rapidement qu’ils vont finir par devenir totalement invisible. On dit qu’ils "sortent de l’horizon", un peu comme un bateau qui, s’il s’éloigne trop d’un autre bateau, n’est plus visible - même avec une longue vue très puissante - parce que la Terre étant ronde on ne peut pas voir le port de New-Yord depuis celui de Lisbonne !

Dans un futur très lointain, dans environ 60 milliards d’années, il est donc fort probable que plus aucune autre galaxie autre que celle qui nous héberge ne soit visible depuis la Terre ! Le ciel sera nettement moins beau …

Mais tout cela n’a pas de conséquence sur les distances entre les planètes qui ne dépendent pas de la dynamique de l’expansion de l’Univers. Sauf dans certains modèles très exotiques auxquels je n’accorderais pas ma confiance.

L'ensemble des chercheurs de la communauté scientifique se réunit en ce moment à Grenoble pour parler de l'expansion de l'Univers. A ce jour, quelles sont les dernières découvertes surprenantes de la communauté sur ce sujet ? 

Aujourd’hui même, dans mon laboratoire, se regroupe la collaboration LSST-France. LSST est le nom d’un très grand télescope qui est en construction et dont l’ambition est précisément de mieux comprendre l’accélération de l’expansion de l’Univers. Dans quelques années, il révélera une carte tri-dimensionnelle du cosmos qui nous permettra d’avancer dans la compréhension de ce mystérieux phénomène

Aujourd’hui, il existe des centaines de modèles théoriques qui peuvent, en principe, expliquer l’accélération. Pour aller de l’avant, il faut des mesures permettant de distinguer entre ces modèles. C’est très précisément l’enjeu de cette expérience majeure. 

La question sous-jacente à ces grands projets est aussi celle de la place que nous accordons à la science fondamentale, à l’art, à la littérature. À toutes ces disciplines malmenées par notre système qui, pourtant, a peut-être plus que jamais besoin de cet "indispensable inutile". Vladimir Jankélévitch écrivait "On peut, après tout, vivre sans le je-ne-sais-quoi, comme on peut vivre sans philosophie, sans musique, sans joie et sans amour. Mais pas si bien."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

05.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

07.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (30)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
flogo
- 12/06/2016 - 11:31
@Le gorille
Je vous remercie de votre ...sollicitude !
Le gorille
- 12/06/2016 - 11:25
La vie
La "Vie", avec un "V" majuscule, oui, existait avant le Big Bang, car c'est Dieu lui-même, et son infinitude. Vous ne croyez pas en Dieu : il devient inutile de discuter selon ces termes. C'est la liberté de l'intelligence. Mais nier Dieu conduit, selon ce que j'ai pu lire ici ou là, à créer divers systèmes dont la cohérence est toujours mise à mal à un moment donné, et à croire trouver des pistes de réflexions sans assise assurée. Merci d'avoir répondu, vous m'avez obligé à être précis, merci encore, et je vous souhaite sincèrement une bonne journée à vous et peut-être à un autre article.
flogo
- 12/06/2016 - 11:11
@Le gorille
Pour en finir...
pouvez-vous affirmer que la vie existait au "Big bang ?
Si oui, alors vous êtes meilleur que "dieu"
et comme, en plus, je ne crois pas en "dieu"....