En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
EDITORIAL

La fermeture de Megaupload divise

Publié le 22 janvier 2012
Certaines réactions sont plus ou moins gênées ou ambigues, le patron du site n'est pas un ange, pas une icône de l'Internet libre et désintéressé.
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certaines réactions sont plus ou moins gênées ou ambigues, le patron du site n'est pas un ange, pas une icône de l'Internet libre et désintéressé.

Pas évident de défendre Kim, le fondateur de la galaxie Megaupload qui aurait gagné des dizaines de millions de dollars avec son business (publicité sur ses sites, plus abonnement premium pour pouvoir stocker des plus gros fichiers).

Selon Le Parisien, "Kim a choisi de vivre en Nouvelle-Zélande, près d'Auckland, dans ce qui serait la maison la plus chère du pays, selon l'enquête de journalistes néo-zélandais d’Investigate Magazine, citée par owni".

Le Parisien ajoute "Lorsque les policiers neo-zélandais sont arrivés chez lui ce vendredi pour l'arrêter, «M. Dotcom (Kim Schmitz) est rentré dans sa maison et a activé plusieurs mécanismes de fermeture électronique», raconte Grant Wormald, un inspecteur. «Une fois ces codes neutralisés par la police, il s'est barricadé dans une chambre forte (...), et lorsque la police est parvenue à y pénétrer ils ont trouvé M. Dotcom près d'une arme qui avait l'apparence d'un fusil de chasse à canon scié»."

Sans oublier que, selon l'accusation Megaupload aurait payé les internautes qui envoyaient illégalement sur ses serveurs des films récents, et donc très attendus par les internautes. On est loin du partage innocent de fichiers entre internautes lambda.

On lit aussi dans Les Echos  : "Le patron de Megaupload, qui est passible de 20 ans de prison, a déjà été condamné en Allemagne et en Thaïlande pour piratage informatique, délit d'initié et abus de biens sociaux, selon les services néo-zélandais de l'immigration. Plusieurs représentants de l'opposition, ont demandé au gouvernement de s'expliquer sur les raisons pour lesquelles il a été autorisé à résider en Nouvelle-Zélande."

Amusant, par ailleurs, de voir que l'on crie haro sur le baudet quand Nicolas Sarkozy est le premier chef d'état à approuver la fermeture de ce site de stockage et de partage de fichiers. Car quand le Parti Socialiste approuve aussi l'intervention de la justice américaine, cela choque nettement moins.

Etrange de lire l'article de la page 3 de Libération titré Un raid qui relance le débat sur l’Hadopi qui cite Aurélie Filipetti en charge du sujet dans l'équipe de campagne de Hollande, «Oui, il y a besoin d’un nouveau modèle, plaidait vendredi la députée Aurélie Filippetti pour le camp Hollande. Le combat ultrarépressif d’Hadopi contre le seul peer to peer a fait place au monstre qu’est MegaUpload," sans écrire aussi que, sur France Inter, Filipetti a considéré comme "normale" cette fermeture et qu'elle a appelé à encore plus de répression : "Nous voulons renforcer la lutte contre ce genre de sites totalement illégaux qui font de l'argent sur le dos des artistes".

Même réserve chez certains anti-Hadopi comme le blogueur Olivier Laurelli alias Bluetouff qui écrit "on ne va pas pleurer Megaupload," et déclare au Figaro :
"

 Ce que je reproche, c'est que les pouvoirs publics aient criminalisés des échanges non-marchands basés sur le peer-to-peer. En faisant cela, il était évident que des gens allaient en profiter commercialement. C'est ce qu'a fait Megaupload en monétisant des biens culturels qui ne leur appartenaient pas contre de la publicité ou des abonnements premium. Les ayants droit ont «merdé» sur ce dossier. Hadopi a clairement crée un terreau favorable à ce genre de pratique.  

N'oublions pas qu'en plus Megaupload est un système entièrement centralisé: par conséquent aujourd'hui des centaines de milliers de liens sur Internet sont morts car il y a un site en moins. Ce genre de modèle centralisé est anti-Internet à la base. Pour moi c'est équivalent à du Minitel."

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

BCE : pourquoi l’équipe de Christine Lagarde pourrait cruellement manquer d’économistes

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

07.

RugyGate : les mécanismes de notre sadisme collectif

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Quand Jeff Bezos affirme à ses employés qu’"Amazon fera faillite, car Amazon n’est pas immortelle"

05.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Cet autre mal Français qui se cache derrière le recul de la liberté d’expression en France

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (27)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
begonia
- 26/01/2012 - 06:01
arf..
Les majors nous vendent films et musiques comme on vend un vernis a ongle ... à ce titre ils doivent être volés au même titre qu'un objet de consommation usuel. Les "artistes" feraient mieux de s'émouvoir de la manière dont ils sont traités par leurs gentil proxénètes qui se font du fric (énorme) sur leurs dos (ou cul selon). De même on semble se révolter de la façon dont vivaient Dotcom...parcque le boss de vivendi vit dans une poubelle peut être? Dotcom a volé les majors...les majors volent les artistes. Mais pas d'illusion..une chanteuse pourrie restera une chanteuse pourrie avec ou sans megaupload..des ventes de merde resteront toujours des ventes de merde. Depuis la fermeture, les ventes ne se portent pas mieux.....mais par contre le P2P a explosé. Tout le monde aurait pu trouver son compte dans un forfait raisonnable de streaming... LEGAL!!! mais au lieu de ça ils ont cru pouvoir continuer à sodomiser joyeusement tout le monde avec de la VOD hors de prix. MU est né GRACE/A CAUSE de tous ces ayants droits.... de plus juska preuve du contraire aucun acteur/artiste a finit clodo a cause du dl et du streaming... les bons continuent de vendre. Ca , c une réalité non négociable..
flogo
- 23/01/2012 - 09:13
decheval
Il faut donc réexpliquer la langue Française :
PIRATE : tout homme qui s'enrichit en pillant, en volant
Allez dans le dictionnaire et regardez jusrte avant PIRATE il y a PIRANHA.
Étonnant ...non?
alankin
- 22/01/2012 - 18:00
obama a cédé aux majors...
comme il a cédé à WSreet qui finance sa campagne. que les majors créent une offre légale à bas coût, d'abord, on verra ensuite.