En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Un appel contre l'Europe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 8 heures 12 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 10 heures 54 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 13 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 13 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 14 heures 21 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 15 heures 20 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 16 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 17 heures 30 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 18 heures 2 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 18 heures 34 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 10 heures 34 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 11 heures 40 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 13 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 14 heures 11 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 14 heures 33 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 15 heures 45 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 18 heures 1 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 18 heures 21 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 19 heures 7 min
© Reuters
© Reuters
Manque vital

Vous pensiez à une guerre de civilisations ? Non. La 3ème guerre mondiale se jouera sur...

Publié le 01 juin 2016
La raréfaction des ressources hydriques est le prochain enjeu environnemental, de sécurité et géopolitique. Si les politiques n'anticipent pas cette crise majeure de l'eau, de nombreux conflits pourraient voir le jour.
Henri Landes est Directeur général de la Fondation GoodPlanet. Il enseigne aussi la politique de l’environnement à SciencesPo Paris depuis 2013 et est le cofondateur de CliMates, un think et do tank sur le changement climatique. Il a également cofondé...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henri Landes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henri Landes est Directeur général de la Fondation GoodPlanet. Il enseigne aussi la politique de l’environnement à SciencesPo Paris depuis 2013 et est le cofondateur de CliMates, un think et do tank sur le changement climatique. Il a également cofondé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La raréfaction des ressources hydriques est le prochain enjeu environnemental, de sécurité et géopolitique. Si les politiques n'anticipent pas cette crise majeure de l'eau, de nombreux conflits pourraient voir le jour.

Atlantico : La majorité des grandes réserves d'eau sous-terraines ont actuellement atteint un seuil critique. Dans quelle mesure, au regard de l'évolution démographique, la situation risque-t-elle d'empirer dans les années à venir ? Quelles sont les régions qui seront les plus touchées par la raréfaction de l'eau ? Avec quelles conséquences en termes de développement social et de santé ?

Henri Landes : La consommation en eau augmente plus vite que la croissance démographique. Alors qu’au cours du XXe siècle la population mondiale a triplé, la consommation en eau a été multiplié par 6. Mais le paradoxe c’est que l’accès à l’eau potable reste un luxe pour une grande partie de la population mondiale. 3,5 milliards de personnes sur la planète n’ont pas accès à l’eau potable. 

Aujourd'hui un Américain dispose de 600 L d'eau par jour, 300 L pour un Français. Or, dans 19 pays du monde dont la Somalie, le Rwanda,le Cambodge, le Mozambique, les habitants ont accès à moins de 15 litres par jour. Certains pays en proie à des sécheresses de plus en plus sévères et chroniques doivent puiser toujours plus loin ou toujours plus profond.

Dans toutes les régions du monde, une baisse de la disponibilité en eau est prévisible pour nombreux pays, que ce soit en Chine et en Inde, au Maroc et en Algérie, au Brésil et au Mexique et même en France et dans l’Europe occidentale. L’expansion des zones désertiques du Sahara et au Moyen Orientest inévitable. L’Asie du Sud-est est très vulnérable aux grandes pluies de mousson qui engendrent des crues monstrueuses. La sècheresse en Californie démontre bien que les Etats-Unis sont également exposés.

Ajouté à la pression démographique, le changement climatique risque de rebattre les cartes d'une distribution encore plus inégale. Pénurie pour certains et menace pour d'autres, car dans un climat qui se réchauffe, les océans s'évaporent d'avantage, le régime des précipitations est modifié et des pluies torrentielles et dévastatrices surviennent. 

L'accessibilité à l'eau potable et à l'assainissement sont deux défis auxquels l'humanité doit faire face.

Selon, Rajendra Singh (surnommé le "waterman of India"), "la troisième guerre mondiale est à nos portes et elle concernera l'eau si rien n'est fait pour résoudre cette crise". Quels sont les conflits qui pourraient naître du fait d'une pénurie d'eau ? Dans quelle mesure sa raréfaction et les sécheresses sont-elles à l'origine de tensions, voire de dérives terroristes, dans certaines régions du monde ? Quels exemples peut-on citer ?   

La guerre entre pays a souvent pour origine la volonté de mettre la main sur la ressource du voisin. L'eau est un élément essentiel à la vie et il est clair que l'inégale répartition liée à la seule topographie des territoires entraine des velléités.

La mise en place d'infrastructures de déviation ou de retenues des eaux peut mettre le feu au poudre.Avec l'amélioration des techniques on est capable de détourner sur des centaines de kilomètres la plus grande partie d'un fleuve ou de retenir son débit annuel derrière quelques barrages.

Les rivalités géopolitiques sur les bassins hydrologiques se multiplient et l'aval est toujours défavorisé.

La construction de grands barrages turcs en est un très bon exemple. La Turquie voit naitre dans ses montagnes les deux plus grands fleuves du Moyen Orient: le Tigre et l'Euphrate. Le pays a vraiment la main mise sur le robinet et pénalise les états voisins en construisant toujours plus de barrages.

Les  populations syriennes et Irakiennes fortement dépendantes de ces eaux pour leurs cultures agricoles en sont les victimes. Entre 2006 et 2009, la Syrie a connu la plus forte sécheresse de son histoire. Nombreux chercheurs estiment qu’elle a été en grande partie provoquée par le changement climatique. A cause du manque d’eau pour la population et l’agriculture dans les zones rurales du pays, 1,5 millions de Syriens ont migré vers les zones urbaines. Couplé avec la hausse des prix des biens alimentaires et des maladies, ceci a contribé à l’instabilité et au conflit deux ans plus tard.

Un autre exemple sont les rivalités entre le Soudan et l'Egypte dans l'utilisation des eaux du Nil. Le fleuve passe au beau milieu du désert et les égyptiens se concentrent le long des rives. Mais le Nil prend sa source bien plus loin : en Ethiopie et sur le territoire soudanais. L'Egypte est de plus en plus inquiète par les projets d'irrigation du Soudan qui ambitionne de se lancer dans la construction d'ouvrages hydrauliques qui priveraient  les égyptiens de l'eau dont ils ont eux aussi tant besoin.  

L’eau est bien au cœur de plusieurs tensions à travers le monde, dont certaines subissent des dérives terroristes. Le changement climatique vient exacerber ce phénomène. C’est pourquoi le Pentagone appelle le changement climatique un « multiplicateur de menace ». 

La gestion actuelle de l'eau par les Etats et les instances internationales anticipe-t-elle les difficultés liées à sa raréfaction croissante ? Selon vous, quelles sont les politiques qui devraient être menées pour faire face à cette crise majeure ? 

La gestion et la consommation de l’eau aujourd'hui est le meilleur exemple de notre déconnexion de la réalité des ressources de notre planète. L'eau devrait être un bien commun de l'humanité au même titre que l'air que l'on respire. Les pays n'ayant pas accès à l'eau revendiquent de plus en plus ce droit.

Or, l’eau est une ressource  payante. 40 % du marché mondial est privatisé. Je pense aussi aux minéraliers et au scandale de l'eau en bouteille qui ont la main mise sur la ressource. L'eau en bouteille est devenu le secteur le plus dynamique de l'industrie agroalimentaire et elle coûte en général beaucoup plus cher que l’eau du robinet. En France, l’eau en bouteille coûte 300 fois plus cher que l'eau du robinet. Pour rappel, pour fabriquer une bouteille d'eau il faut 1/4 de litre de pétrole. 

Il y a un rôle à jouer pour les acteurs privés - notamment en matière de technicité apportée aux collectivités - mais pas dans le cas de figure actuel. Le pouvoir des collectivités doit être renforcé face aux acteurs privés de l’eau.

Les populations des villes des pays pauvres vont continuer à s'accroitre dans les prochaines décennies du fait de l'exode rural et des migrations des petites villes vers les grandes.Cette extension des espaces urbains entraine une augmentation proportionnelle des besoins en eau avec des conséquences sanitaires inévitables. La majorité des grandes villes des pays pauvres disposent d'un service minimum en terme d'assainissement et d'approvisionnement en eau potable car même si les Nations Unis ont déclaré en 2010 que cette ressource était un droit humain à part entière, sa mise à disposition à néanmoins un coût.

Il est nécessaire d’équiper les agglomérations de réseaux d'adduction mais aussi d'égouts et de canalisations sous peine d'insalubrité. Rappelons qu'avant de se munir d'un réseau d'assainissement fiable et bien ramifié, la ville de Paris a subit une épidémie de choléra qui a fait 20 000 mort en 1832.

L’eau en tant que telle ne fait pas objet de négociations internationales comme le climat ou la biodiversité. Il ne s’agit pas de créer de nouvelles instances mais de renforcer la place de l’eau dans les négociations internationales existantes car son traitement plus juste et plus durable est urgent. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Un appel contre l'Europe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 02/06/2016 - 06:59
Venez en France!
En ce moment nous ne manquons pas d'eau et les français seront heureux de vous recevoir, en " grandes pompes" !
moneo
- 01/06/2016 - 11:28
opinion totalement divergente
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/777755-non-nous-ne-manquerons-pas-d-eau-potable-dans-le-monde.html
moneo
- 01/06/2016 - 09:42
les chevaliers de l'apocalypse encore
et ça ne date pas d'aujourd'hui
http://www.contrepoints.org/2013/05/14/124295-les-13-pires-predictions-du-jour-de-la-terre-de-1970