En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
© Pixabay
Connectés
Génération Z : et voilà ce que ça donne de grandir à l’ère des "likes", des "LOL" et des "notifications"... (avec des parents de plus en plus largués)
Publié le 03 juin 2016
Vous venez de vous créer un profil Facebook pour que votre ado ne vous prenne pas pour "un vieux con" ? Dommage, c'est déjà has been. Désormais, tous les jeunes sont sur Snapchat. Le nouvel environnement numérique et technologique dans lequel grandit la "génération Z" évolue vite, très vite, au point que certains parents n'arrivent plus à suivre, ce qui a des conséquences importantes en terme d'éducation.
Michael Stora est psychologue-psychanalyste, président de l’OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michael Stora
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michael Stora est psychologue-psychanalyste, président de l’OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vous venez de vous créer un profil Facebook pour que votre ado ne vous prenne pas pour "un vieux con" ? Dommage, c'est déjà has been. Désormais, tous les jeunes sont sur Snapchat. Le nouvel environnement numérique et technologique dans lequel grandit la "génération Z" évolue vite, très vite, au point que certains parents n'arrivent plus à suivre, ce qui a des conséquences importantes en terme d'éducation.

Atlantico : Les adolescents sont de plus en plus connectés, se servant de multiples supports pour communiquer : Facebook, Twitter, Snapchat, Periscope, Vine, Instagram... En quoi ce nouvel environnement numérique et technologique rend-il leur adolescence très différente de celle de leurs parents ? Quel impact a notamment la focalisation quasi-permanente des adolescents sur les réactions provoquées par chacune de leurs publications sur les réseaux sociaux ?

Michael Stora  : La grande différence avec cette nouvelle génération Z par rapport à celle de leurs parents est qu'ils vivent leurs crises d'adolescence à travers leurs écrans (smartphones, ordinateurs...). Par exemple, la où un conflit violent entre un adolescent et ses parents pouvait le conduire à "faire le mur" en signe de rebellion, l'adolescent d'aujourd'hui ira trouver refuge derrière son écran, où il pourra se défouler avec son groupe d'amis sur un forum, un réseau social ou en jouant aux jeux vidéos. La transgression est désormais plus virtuelle que réelle.

Ensuite, ce nouvel environnement numérique et technologique amplifie les comportements classiques des adolescents.

La prise d'indépendance, d'abord. La génération Z a désormais quitté Facebook, trop utilisé par leurs parents, pour des réseaux sociaux plus confidentiels dont leurs parents ne savent pas se servir.

La construction identitaire, ensuite. Il est vrai que cette génération se construit beaucoup plus à travers le regard des autres que la génération de leurs parents, tout simplement parce que les réseaux sociaux leur donnent une visibilité que leurs parents n'avaient pas. Une photo postée sur Instagram peut être vue par des centaines de personnes qui ne font pas du tout partie du groupe d'amis de l'adolescent, ce qui peut - c'est vrai - développer chez certains un narcissisme démesuré et une dépendance aux "posts" et aux commentaires sur les réseaux sociaux générés par leur image. Leurs parents se contentaient d'adopter des looks très marqués, tels que celui des punks ou des skins par exemple.

L'appartenance à un groupe, enfin. La notion de groupe reste très forte sur les réseaux sociaux, elle prend même dans certains cas le pas sur les groupes d'amis réels. Il suffit de voir toutes les options de groupes de conversation proposés par les réseaux sociaux (groupe privé, groupe ouvert) pour constater que là encore, les phénomènes liés à l'adolescence n'ont pas changé, ils sont juste passés du réel au virtuel...

Ce nouvel environnement numérique et technologique modifie-t-il selon vous les relations parents-adolescents au quotidien ? Si oui, de quelle manière  ?

Le problème est que les parents entendent souvent parler pour la première fois d'un nouveau moyen de communication via les médias, et de manière très négative. Mardi 10 mai, une jeune femme de 19 ans s'est suicidée en se filmant en direct sur le réseau social Periscope. Une scène à laquelle ont assisté plus de 1000 personnes, dont certaines resteront traumatisées pendant longtemps.

Donc le premier réflexe des parents est souvent d'interdire l'utilisation de la nouvelle technologie, ou alors de chercher à surveiller à outrance leur adolescent dans l'utilisation qu'il en fait, ce qui est à mon avis un mauvais réflexe.

La bonne attitude est, je pense, de se tenir au courant de l'apparition de ces nouvelles technologies, d'en connaître les risques, et de comprendre pourquoi leur adolescent les utilise en discutant avec lui, sans se braquer. Une fois la discussion passée, il est important de laisser son jardin secret à son adolescent, donc ne pas chercher à le surveiller lors de l'utilisation de nouvelles technologies.

Ce nouvel environnement numérique et technologique évolue très rapidement, creusant un écart culturel et technique de plus en plus important entre les adolescents et leurs parents, qui n'arrivent plus à suivre. Peut-il s'avérer nocif pour les adolescents ? A l'inverse, dans quelle mesure favorise-t-il leur développement et les rend-ils plus précoces dans certains domaines ?

Ce nouvel environnement numérique peut s'avérer dangereux dans la mesure où, à l'adolescence, les individus adoptent des conduites à risque pour tester leurs limites. Or, les réseaux sociaux relayent des exemples de conduites à risque, comme les concours de saut dans les rivières, ou encore les sites pro-anorexie ou pro-scarification, qui peuvent donner de mauvaises idées aux jeunes internautes et mettre leur vie en danger. Mais encore une fois, les nouvelles technologies de communication ne font qu'amplifier ou révéler un problème déjà existant chez l'adolescent. Un adolescent équilibré psychologiquement n'ira pas se scarifier s'il tombe sur un site de scarification, il faut qu'il y ait un malaise derrière pour que l'individu passe à l'acte.

D'un autre point de vue, il est clair que cet environnement donne accès aux internautes à un immense champ culturel et de connaissance, ce qui peut leur donner une plus grande maturité que leurs parents au même age.

Les parents doivent-ils selon vous chercher à combler leur retard en matière numérique et technologique pour se mettre "au niveau" de leurs enfants ? Sinon, que peuvent-ils faire pour garder une relation saine et épanouissante avec eux ?

Je pense que la bonne attitude est d'instaurer une relation de confiance avec son adolescent, sans envahir son espace numérique, pour qu'il parle de ce qu'il fait et ainsi se tenir au courant de l'apparition de nouvelles technologies de communication. Le plus dangereux est lorsque l'on n'arrive plus à communiquer avec son enfant. Il faut, si cela dure, consulter des thérapeutes familiaux pour vous aider.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Hausse des salaires : Jeff Bezos peut-il révolutionner le capitalisme américain ?
06.
Près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame : une occasion en or pour repenser le lien entre sens de la dépense publique et consentement à l'impôt
07.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
01.
Alliot-Marie : scandale ou acharnement ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
attila
- 29/05/2016 - 07:32
génération Z
comme Zéro !!! l'avenir est prometteur !