En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Calinothérapie

François Hollande promet des lois pour la culture (mais pas l'ombre d'un crédit supplémentaire)

Publié le 20 janvier 2012
Avec Authueil
François Hollande a dévoilé jeudi à Nantes les grandes lignes de son programme culturel. Faute de moyens financiers, son action semble devoir passer avant tout par la création de nouvelles lois.
Authueil est un célèbre blogueur.Soutier dans un grand paquebot de la république, il fréquente régulièrement les couloirs de l'Assemblée Nationale.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Authueil
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Authueil est un célèbre blogueur.Soutier dans un grand paquebot de la république, il fréquente régulièrement les couloirs de l'Assemblée Nationale.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande a dévoilé jeudi à Nantes les grandes lignes de son programme culturel. Faute de moyens financiers, son action semble devoir passer avant tout par la création de nouvelles lois.
Avec Authueil

François Hollande vient de prononcer un discours qui se veut important sur sa future politique culturelle. C’est un beau discours, bien construit (bravo à la plume) qui nous en apprend beaucoup. Premier constat, François Hollande aime la culture, aime les artistes et considère que la culture est importante, essentielle même pour la cohésion sociale. Un discours qui ne le différencie guère des autres candidats, Sarkozy compris, qui nous sortira sans doute de belles tirades de la même eau.

Première grande impression, le fil rouge de ce discours en fait, c’est que François Hollande, même s’il le déplore et s’en attriste, n’a pas de sous, et n’entend pas augmenter les crédits dédiés à la Culture. Il n’y aura pas de corne d’abondance ! Pour François Hollande, l’État doit être un fédérateur des initiatives et des énergies. Traduction en clair : l’État lance des chantiers et des politiques, et les collectivités locales passent à la caisse. C’est déjà ce qui se passe, et ça ne changera pas...

La grande action de François Hollande en direction du monde de la Culture consistera à voter des lois.
Un peu comme Nicolas Sarkozy qui fait voter à la chaîne des lois pénales sur les récidivistes, pour faire croire qu’il agit, alors que la vraie solution, c’est de mettre les crédits et les moyens humains sur le terrain. Faute d’argent, on fait de l’agitation législative, la recette est éprouvée, François Hollande compte bien la reprendre à son compte.

On aura donc une loi d’orientation sur le spectacle vivant. A mon avis, davantage de subventions seraient plus efficaces. On aura aussi une belle loi sur l’exception culturelle (comprendre : protectionnisme commercial en faveur des industries culturelles).
Autre engagement généreux sans le moindre commencement d’augmentation des crédits, la diplomatie culturelle. C’est vrai que les centres culturels français à l’étranger ont bien souffert, mais la solution est malheureusement connue : davantage de crédits budgétaires. J’ai beau lire et relire le discours de François Hollande, je cherche encore le passage où il dit sans la moindre ambiguïté qu’il augmentera substantiellement ce budget… Pareil pour les intermittents du spectacle. Il voit qu’il va y avoir un problème avec l’arrivée à échéance, en 2013, de la convention d’indemnisation chômage. Sa réponse : "il faudra trouver des solutions". Lesquelles ? Pas le moindre début de commencement de réponse.

Enfin, François Hollande reprend un certains nombre de chantiers déjà engagés par Nicolas Sarkozy, dont il conservera l’ossature globale, quitte à changer quelques décorations extérieures. Le centre national de la musique verra le jour (avec quels moyens, silence radio), l’éducation artistique sera renforcée avec création d’une structure interministérielle (qui existe déjà de fait). Il reprend aussi à son compte les tentatives des industries culturelles pour faire payer les fournisseurs d’accès à Internet et les industriels. Sarkozy ne l’a pas attendu pour ça, avec des dispositifs (assez fragiles et contestés) comme la taxe COSIP ou la redevance pour copie privée. François Hollande garantira aussi le système de la chronologie des médias, qui permet aux industries culturelles d’organiser le rationnement du public (il faut attendre plusieurs mois entre la sortie en salle et la sortie en DVD, et encore du temps pour la diffusion TV d’un même film). Cela permet de faire payer plusieurs fois pour le même produit.
Il y a quand même quelques propositions. François Hollande parle de "simplifier la gestion des droits d’auteur sur internet". Je serais curieux de savoir ce qu’il entend par là… Licence globale ? Il parle aussi de faire de l’histoire de l’art une discipline scolaire à part entière. Mais pas un mot sur la discipline sacrifiée (les emplois du temps des collégiens et lycéens sont déjà saturés).

Bref, François Hollande n’a pas d’argent pour la Culture, même s’il aime beaucoup les artistes, et encore plus les industries culturelles. La preuve, le seul engagement financier ferme, c’est un retour à la TVA à 5,5% sur les biens culturels (ce qui veut dire au passage qu’il ne reviendra pas sur le passage global de 5,5 à 7% du taux réduit de TVA). Il n’a pas besoin d’en dire plus. La calinothérapie ne remplacera jamais les crédits budgétaires. Le monde de la Culture n’a pas plus à attendre de François Hollande que ce que Nicolas Sarkozy lui a déjà donné. Il fera voter toutes les lois qu’ils veulent, leur offrira tous les outils pour racketter d’autres secteurs économiques (comme le numérique), qui ont quelque argent. Mais c’est tout…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

06.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

07.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

01.

L’iPhone, cet espion des temps modernes

02.

FMI: une réforme en trompe-l'oeil?

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
chateleine
- 21/01/2012 - 15:13
???????????
pour ce qu,ils en font de la creation! ils sont nuls,quand a noah qui soutiens hollande ,vous n,avez rien compris il vient prendre votre fric,critiquer notre politique et quand il vous a bien ponctionne il va s,installer et depense son(votre) fric en suisse et au usa,c,est cela etre patriote :alors sa morale il se la colle ou je pense,je voterai n s le seul capable d,eviter une guerre mondiale
brennec
- 21/01/2012 - 10:24
Quoi de mieux qu'une loi pour assurer son ordinaire?
Il y a des façon de faire dépenser de l'argent au contribuable sans avoir a l'inscrire au budget. Deux exemples: le grenelle II fait engager d'énormes dépenses aux copropriétaires sans impacter le budget, même chose pour l'éolien qu'on fait payer au consommateur d'électricité. On doit pouvoir faire qqch du même genre pour la culture. La mode est a l'externalisation.
LeditGaga
- 20/01/2012 - 22:46
Hollande et la culture
S'agissant de Hollande, il est sûrement question de la culture du navet.