En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Bon sang , mais c’est bien sûr
Hausse du nombre des personnes en formation, radiées de Pôle Emploi ou en défaut d’actualisation : ces miracles statistiques qui permettent au gouvernement de revendiquer une baisse du chômage
Publié le 26 mai 2016
Pour un deuxième mois consécutif, la DARES montre une baisse de 0,6% du nombre de demandeurs d'emplois en France. Le nombre de reprises d'activité réelle, elles, demeurent pourtant au plus bas.
Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010), L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-François Gouiffès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010), L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour un deuxième mois consécutif, la DARES montre une baisse de 0,6% du nombre de demandeurs d'emplois en France. Le nombre de reprises d'activité réelle, elles, demeurent pourtant au plus bas.

Atlantico : Alors que la DARES vient d’annoncer la baisse du chômage pour le mois d’avril 2016, soit -19 900 personnes, il apparaît que la hausse cumulée du nombre de personnes radiées administrativement ou pour défaut d’actualisation atteint le chiffre de 15 700 personnes. Peut on parle de baisse en trompe l’œil ?

Pierre-François Gouiffès : La politisation sur la sortie des chiffres du chômage a atteint un tel niveau (via l’articulation baisse du chômage-nouvelle candidature de François Hollande) qu’il est difficile d’échapper à une vision quelque peu conspirationniste de la nouvelle baisse qui vient de se produire. On retrouve d’ailleurs deux types d’articles sur ces bons chiffres : soit des articles plutôt positifs qui constatent enfin deux mois de baisse (tant pour les catégories A que la somme ABC) soit des articles présentant les chiffres avec beaucoup de méfiance.

Donc si l’on veut instruire la thèse da la baisse du chômage en trompe l’œil et donc du complot, on peut analyser les sorties en expliquant que le mois d’avril conjugue le niveau le plus bas des sorties pour reprise d’emploi (18,4%), le niveau le plus élevé d’entrée en stages (10%) et un des plus hauts niveaux de sorties pour radiation administrative ou défaut d’actualisation (54,1%)… La DARES reconnaît d’ailleurs le niveau quelque peu anormal des radiations en avril.

En revanche si l’on ne croit pas au complot, on peut considérer qu’il n’est pas anormal que la situation de l’emploi s’améliore après huit ans de hausse quasi ininterrompue du chômage (80 périodes de hausse du chômage sur 98 depuis mars 2008, mois du début de la hausse). Rappelons qu’on a encore quand même sur les DEFM ABC +75 % depuis la crise financière de l’automne 2008 et +24 % depuis le début de présent quinquennat. Enfin le positionnement relatif de la France en matière de chômage est tout sauf favorable au regard des évolutions constatées chez nos principaux voisins européens.

De la même façon, la hausse du nombre de personnes en catégorie D, intégrant notamment les personnes en formation, atteint 8 600 personnes. Faut-il y avoir le début d’un mouvement statistique induit par le plan formation mis en place au début de l’année 2016 par François Hollande ? A terme, quel effet pourrait avoir ce plan sur les chiffres du chômage des années 2016 et 2017 ?

La catégorie D, constituée des demandeurs d’emploi non tenus de rechercher un emploi en raison d’une formation ou d’une maladie…, baissait depuis août 2015 mais est devenue la seule catégorie qui progresse depuis le début de l’année et notamment au mois d’avril (+2,7 sur un seul mois).

Il pourrait s’agir des premiers effets du plan de formation de 500 000 chômeurs puisque l’entrée en formation se traduit mécaniquement par le transfert des demandeurs d'emploi inscrits en catégorie "A, B ou C" vers la catégorie "D" moins sensible médiatiquement que la catégorie 1 ou les catégories ABC. En avril 2016, l’augmentation de la catégorie D (+8.600) représente près de 14% de la baisse des catégories ABC (-62.200) ce qui est une proportion relativement élevée et renvoie à un certain niveau d’effet transfert.Il sera utile de regarder dans les mois à venir l’ampleur éventuelle de cet effet transfert et sa contribution à la baisse du chômage « regardé médiatiquement » (A et ABC).

Enfin, il apparaît que le pourcentage de personnes sortantes des chiffres du chômage, pour cause de reprise d’emploi déclaré, atteint son plus bas historique, à 18,41% du total des sorties. Comment expliquer, encore une fois, une situation de baisse du chômage qui se traduit également par une baisse du nombre de personnes qui retrouvent un emploi ?

La proportion des sorties de chômage pour reprise d’emploi déclaré est effectivement à ce niveau bas de 18,4 %, à comparer avec une proportion autour de 20 % sur la période 2012-2015. En outre on a une baisse des reprises d’emploi (-3 600) parallèlement à la baisse des DEFM ABC (-62.200) ce qui n’est pas extraordinairement intuitif.

L’explication tient au niveau particulièrement élevé des sorties pour radiation administrative ou défaut d’actualisation (54,1%). Il peut y avoir un effet conjoncturel mais Il faudra suivre cet indicateur dans le temps car on ne comprend pas bien comment on pourrait avoir une baisse durable du chômage sans augmentation des sorties pour reprise d’emploi.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
02.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
03.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
04.
Et si le Rassemblement National était en train de faire un bien mauvais coup à l’euro en renonçant à exiger que nous en sortions ?
05.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
06.
Iran, pourquoi la menace d’une intervention militaire brandie par John Bolton pourrait marcher
07.
Gérard Larcher, l'Homme qui tient tête à Emmanuel Macron et ...à Laurent Wauquiez
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 28/05/2016 - 09:51
@POURQUOI PAS 15:46
Vous pouvez vérifier des CHIFFRES REELS sur : http//by-jipp.blogspot.fr.......très très instructif
Vincennes
- 28/05/2016 - 09:47
"la DARES reconnait le chiffre anormal des radiations en AVRIL"
lit on !!!!! et comment car + 46.800 de radiations......... sans oublier la catégorie D + 2,7% soit 280.600 (stages, occupationnels).... Vérifier sur http//by-jipp.blogspot.fr
Pourquoi d'ailleurs la DARES ?????? l' ENFUMAGE bat des records
Jean-Benoist
- 26/05/2016 - 23:46
menteur tricheur
Voila un etat et un gouvernement exemplaires.
nous nous en souviendrons a l'heure du vote en 2017.
Sarkozy fut impulsif, mais ses réformes ont permis malgré la crise de 2008 de garder la tete hors de l'eau.
A présent le pays coule inexorablement a cause de ces incompétents