En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 4 heures 52 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 5 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 6 heures 55 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 7 heures 59 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 9 heures 6 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 9 heures 51 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 10 heures 16 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 12 heures 43 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 13 heures 19 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 13 heures 48 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 5 heures 18 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 6 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 7 heures 45 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 8 heures 33 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 9 heures 22 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 10 heures 6 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 15 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 13 heures 8 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 14 heures 18 min
© Flickr / William Hamon (aka Ewns)
© Flickr / William Hamon (aka Ewns)
"Je suis malaaaaadeeee"

Alerte aux overdoses de médicaments : Imodium, Mercalm, Codéine…. ces cachets vendus sans ordonnance et de plus en plus utilisés comme des drogues dures

Publié le 23 mai 2016
Les Etats-Unis connaissent une très forte augmentation de morts d'overdose d'Imodium, médicament traitant à la base des diarrhées aiguës et chroniques. Un phénomène que l'on retrouve en France, avec le Mercalm ou la Codéine.
Le docteur Pascal Vesproumis est spécialiste en médecine générale addictologue-Hypnothérapeute, maître de stage des universités, médecin coordinateur à la maison d'arrêt de Saint-brieuc, consultant en addictologie au CSAPA de Saint-Brieuc (CJC ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Vesproumis
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le docteur Pascal Vesproumis est spécialiste en médecine générale addictologue-Hypnothérapeute, maître de stage des universités, médecin coordinateur à la maison d'arrêt de Saint-brieuc, consultant en addictologie au CSAPA de Saint-Brieuc (CJC ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Etats-Unis connaissent une très forte augmentation de morts d'overdose d'Imodium, médicament traitant à la base des diarrhées aiguës et chroniques. Un phénomène que l'on retrouve en France, avec le Mercalm ou la Codéine.

Atlantico : Quels sont les médicaments dont le mésusage est le plus courant ?

Pascal Vesproumis : Il faut je pense pour comprendre ce phénomène qu'il y a plusieurs types de mésusage de médicament.

Il y a d'abord le mésusage posologique "conscient", c'est-à-dire le fait de prendre trop d'un médicament pour atteindre des effets euphorisants ou hallucinogènes, comme c'est le cas pour l'Imodium ou le Mercalme. Il existe aussi un mésusage posologique "inconscient", notamment pour tout ce qui est anti-douleur, comme avec la codéine par exemple. Le patient cherche juste à soulager la douleur à tout prix, donc augmente les doses, sans tenir compte des effets secondaires, ce qui, toujours dans le cas de la codéine, peut être par exemple très dangeureux quand on prend le volant.

Il y a ensuite le mésusage indicatif, c'est-à-dire le fait de prendre un médicament pour soigner un autre problème de santé que celui pour lequel il est destiné à la base. On peut par exemple commencer à prendre du Lexomil pour se détendre, puis, en se rendant compte qu'on dormait mieux avec, finir par l'utiliser comme somnifère.

Il y aussi par ailleurs le mésusage "cocktail", qui consiste à faire des mélanges de plusieurs médicaments. L'exemple typique de ce genre de mésusage est le Purple drank (ou syzzurp ou lean), qui est le nom donné au mélange de sirops à base de codéine et de prométhazine associés à un soda (comme Sprite ou Mountain Dew). La codéine est un opiacé, tandis que la prométhazine est un antihistaminique. Le purple drank provoque une légère euphorie et un sentiment de bien être grâce à la codéine. L'antihistaminique associé, la prométhazine, diminuerait les effets indésirables dus à l'opiacé : démangeaisons, vomissements… Là aussi, le mésusage "cocktail" peut ne pas forcément être conscient. Je traite actuellement une dame agée qui prenait depuis huit ans du Rizotide et du Laroxyl, à très faible dose. Un jour, elle a changé de médecin traitant qui lui a dit d'arrêter ces médicaments. Elle a alors commencé à ressentir des effets de manque, notamment de l'angoisse, qu'elle a soignés avec un axiolitique, tout en reprenant du Rizotide et du Laroxyl.

Quels sont les signes qui permettent de détecter si une personne se drogue avec des médicaments ?

Les principaux signes d'une dépendance à un médicament sont d'abord les effets de manque que le patient ressent quand il arrête le traitement. Dans le cas de ma patiente citée plus haut, elle avait de réels effets de manque typique d'une dépendance à la drogue dure, comme l'insomnie, l'angoisse et une perte de poids importante.

Ensuite, il faut oberver pour voir si son patient n'a pas des effets secondaires qu'il ne devrait pas avoir, comme une sudation permanente ou une trop grande somnolence, par exemple.

Pour quelles raisons ces personnes choisissent-elles de se droguer avec des médicaments ?

Comme je vous l'ai expliqué plus haut, il y a des mésusages de médicaments qui sont conscients et d'autres inconscients.

Dans le cas du mésusage conscient des médicaments, la première des raisons est la simplicité d'accès, tout simplement. Il est très facile de se faire prescrire des anxiolitiques de nos jours par exemple, tout comme du Mercalm ou de la Codéine, vendue sans ordonnance en pharmacie, sans compter les placards des foyers qui sont remplis de toutes sortes de pilules.

Il y a aussi le prix bien sûr, car cela revient évidemment beaucoup moins cher de prendre une plaquette de Mercalm à 3,95 euros qu'un gramme de cocaine à 80 euros.

Ce phénomène de détournement de médicament de leur fonction initiale pour en faire des drogues dures est-il récent ? Est-il en augmentation ?

Je pense que ce phénomène a toujours plus au moins existé (notamment dans les périodes de guerre, où les patients n'utilisaient au bout d'un moment plus la morphine pour la douleur mais parce qu'ils en étaient devenus dépendants), mais c'est un phénomène qui est en très forte augmentation, en tout cas en France. Il est désormais rare que je reçoive en consultation un adolescent qui n'aurait jamais touché à la cocaine, par exemple.

Cela s'explique d'abord par le fait que les jeunes sont en contact plus facilement avec ce genre de molécule, car la période que nous vivons est très anxiogène, et donc les pousse à consulter des pyschiatres de plus en plus tot. De ce que j'ai retiré de mes consultations, c'est aussi le fait de ne pas avoir de vision sur leur avenir qui poussent les jeunes à tester leurs limites avec des produits de plus en plus forts. C'est par ailleurs un phénomène culturel qui s'est beaucoup développer dans le milieu de la fête, devenant ainsi une sorte de rite initiatique. En prenant tel ou tel médicament ou tel cocktail de médicaments, l'adolescent a l'impression de rentrer dans le monde "des grands".

Quelles sont les populations qui sont le plus touchées par ce phénomène ?

Les jeunes, tout d'abord, qui consomment principalement des médicaments de manière massive pour ressentir de l'euphorie, plus de confiance en soi, de la détente bref, tout ce qui aide à se désinhiber dans une soirée.

Les populations plus âgées, ensuite, qui surconsomment des médicaments principalement pour calmer leurs douleurs.

Le mesusage de médicaments peut-il avoir des conséquences sur la santé, et si oui lesquelles ?

Les dangers du mésusage de médicaments évoluent en fonction du type de mésusage.

Le surdosage expose aux risques de dépression respiratoire et de troubles de la vigilance pour la plupart des psychotropes (Benzodiazepines, Hypnotiques, Neuroleptiques, Antidépresseurs) et dérivés morphiniques (dont la Codéine) ; aux risques de ralentissement cardiaque (voir d'arrêt cardiaque) avec les bêta bloquants et le Loperamide ; aux risques dissociatifs avec délires, hallucinations (Mercalm, Hypnotiques, Morphiniques et dérivés) ; et naturellement, retentissement sur les principaux appareils qui dégradent et éliminent les toxiques du sang (foie et reins).

La mauvaise indication thérapeutique peut entraîner la survenue des effets secondaires prévisibles, qui compliquent la situation en l'absence de traitement adapté.

Comment soigner une personne dépendante de médicaments ?

Face à ces prises associées et massives, l'hospitalisation sera souvent nécessaire pour éviter ou limiter les arrêts respiratoires et les décompensations délirantes.

Mais je pense que des campagnes de santé publique doivent aussi être mises en place sur le sujet. Celle sur les antibiotiques a très bien marché.

Enfin, le dialogue avec une personne droguée aux médicaments doit être rétabli, pour pouvoir identifier les causes du mal-être que cache ce type d'addiction. Le jeunes patients que je rencontre, par exemple, ont profondément besoin d'être rassurés sur leur avenir, qu'on leur montre qu'il y a des échappatoires possibles face au chômage ou aux travails qui ne leur correspondent pas.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
adroitetoutemaintenant
- 20/05/2016 - 14:43
Le dieu éléphant a parlé
Il nous démontre ce qu’est le mauvais usage des médicaments. Tout ça pour ne pas « faire dans son froc ». Demandez plutôt à votre vétérinaire ! Changez votre avatar en Ganeshia dans sa culotte!!!
jurgio
- 20/05/2016 - 14:05
Nécessaires tout de même !
Nous avons à subir un quinquennat éprouvant.
Ganesha
- 20/05/2016 - 08:48
Imodium
Des médicaments cités, je ne connais que l'Imodium. C'est un moyen extrêmement rapide et efficace de se retrouver ''constipé'' pendant 24 à 48h. En principe, deux gélules suffisent, mais pour être certain, je monte à trois ou quatre. Je tache d'en avoir toujours sur moi quand je sors : cela évite de se retrouver à ''chier dans son froc''. Mais en prendre des doses déraisonnables vous conduirait à une épouvantable constipation, une ''véritable occlusion intestinale'' !