En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Benoît XVI, père spirituel de Besancenot ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 24 min 10 sec
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 1 heure 31 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 4 heures 14 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

il y a 5 heures 18 min
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 14 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 18 heures 1 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 19 heures 30 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 56 min 5 sec
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 2 heures 3 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 3 heures 24 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Santé
Drame de la désindustrialisation

Vaccins contre le Covid-19 : mais qui sera capable de produire les dizaines de millions de doses nécessaires ?

il y a 5 heures 5 min
décryptage > Environnement
Alimentation

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

il y a 5 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 17 heures 39 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 18 heures 32 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 20 heures 36 min
© Reuters
© Reuters
Rideau de fumée... lacrymogène

Qui licencie et qui embauche en France ? Cet "infime" détail qu’oublient les manifestants contre la loi El Khomri

Publié le 13 mai 2016
Si les licenciements ont joué un rôle modéré dans la hausse du chômage depuis 2008, ils sont principalement le fait des grandes entreprises industrielles au cours de l'année 2009.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si les licenciements ont joué un rôle modéré dans la hausse du chômage depuis 2008, ils sont principalement le fait des grandes entreprises industrielles au cours de l'année 2009.

Atlantico : Alors que la France affiche actuellement un taux de chômage de 10.3% (INSEE T4 2015) et que le pays avait vu ce taux baisser à son plus bas niveau depuis 1983 au cours de l'année 2008, est-il possible de dresser un profil des entreprises qui se sont séparées de leurs employés, que ce soit en termes de taille ou de secteur d'activité ? 

Nicolas Goetzmann : Selon une étude menée par le syndicat des entreprises de taille intermédiaires, menée entre le 1er janvier 2009 et le 30 septembre 2014, ce sont les grandes entreprises qui ont été le plus destructrices d'emplois, soit un solde négatif de 53 247 emplois. Dans le même temps, les microentreprises ont détruit 1464 emplois alors que les PME en créaient 19007, et les ETI 87 411.

Ce qui frappe ici, c'est de constater qu'entre ces deux dates, les entreprises n'auraient pas détruit d'emplois. En reprenant les données fournies par l'INSEE, sur la totalité de la crise, il apparaît que le solde d'emplois entre le T1 2008 et le T4 2015, est négatif de 270 000 emplois. Ce qui peut sembler paradoxal puisque le chômage, an catégorie A, a progressé de 1.600 millions de personnes. Ce qui signifie que la cause du chômage, en France, découle bien plus, non pas de licenciements, mais de l'absence de créations d'emplois par les entreprises.

Concernant les secteurs d'activités qui affichent le nombre le plus important de destructions d'emplois, depuis le début de la crise de 2008, il est possible de citer l'industrie ; -465 000 emplois, ou la construction ; -185 000 emplois. Si ces chiffres sont plus importants que le total, c'est que certains secteurs, notamment dans les services, ont été des créateurs nets d'emplois sur la période.

Concernant l'emploi total, en incluant le secteur public, le constat est le même : l'absence de progression de l'emploi depuis 2008 :

Au regard de la sociologie des ces entreprises, peut-on effectuer un diagnostic concernant les causes de ces licenciements (ou de ces ruptures conventionnelles) ? Les rigidités du marché du travail sont-elles vraiment ici en question ? 

En observant les données publiées par la DARES concernant les causes d'entrée à Pôle emploi, il est possible de constater un pic de licenciements économiques au cœur de la crise, c’est-à-dire entre la fin 2009 et le printemps 2010, avec une progression de plus de 40% de ces licenciements par rapport au flux "habituel". La cause de cette hausse de licenciements est donc, d'évidence, due au pic de la crise, entre Lehmann Brothers et ses conséquences.

Mais les rigidités constatées sur le marché du travail ne sont pas des causes de licenciements, elles peuvent simplement être des causes de non création d'emploi. Or, puisque les perspectives de croissance sont aussi faibles que volatiles, les entreprises ne sont pas spécialement incitées à embaucher plus. Lorsque l'on pointe les rigidités du code du travail, on considère comme acquis le fait que la croissance soit anémique, comme s'il n'était pas possible d'agir sur ce point. Et dans ces conditions, il est alors logique de pointer ces rigidités, parce qu'en effet, elles ne peuvent avoir un sens que dans un contexte porteur. Mais l'idéal, évidemment, serait d'abord de restaurer la demande, pour faire baisser le chômage conjoncturel, et, ensuite de traiter ces rigidités, pour s'attaquer à la dimension structurelle du chômage français. 

Inversement, de quelle nature ont été les recrutements effectués au cours des dernières années (CDD, CDI), et dans quel type d’entreprises (ETI, PME, GE) ? Que peut-on en déduire ?

Concernant les secteurs d'activité qui ont été le plus dynamique, c’est-à-dire les services, qui reposent avant tout sur la demande intérieure, on peut citer les activités scientifiques et techniques et les services administratifs ; soit 102 000 emplois crées, ou l'hébergement restauration, avec 78 000 emplois depuis 2008.

Concernant le profil des entreprises, et toujours selon l' étude du syndicat des entreprises de taille intermédiaires, ce sont les PME et les ETI qui ont créé le plus d'emplois avec un total voisin de 100 000 créations nettes entre 2009 et 2014.

Concernant la nature des contrats proposés, c'est le phénomène marquant, mais logique de cette crise, ce sont les CDD qui sont devenus très largement majoritaires, comme le révèle la DARES

La logique est la suivante. Oui, le code du travail est rigide, il est donc totalement inadapté à un environnement incertain, comme nous le connaissons aujourd'hui. Et dans ces conditions, les entreprises accumulent les contrats courts. Donc, soit on baisse politiquement les bras sur la conjoncture et on doit s'adapter à une économie durablement médiocre, soit on renforce la conjoncture par une politique macroéconomique adaptée à ce contexte et on flexibilise le marché du travail dans la foulée. Ce qui permet de flexibiliser lorsque le pouvoir de négociation entre employeurs et employés est équilibré. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Benoît XVI, père spirituel de Besancenot ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 14/05/2016 - 01:48
@Vm c'est déjà fait par les socialos...
En multipliant les radiarions administratives, les gauchistes alimentent le RSA qui augmente de 9% par an en moyenne, et ruine les départements, qui sont devenus les nouveaux ASSEDICs. Ceci permet d'ontenir des embellies minimes et fugitives dans les chiffres du chômage, mais cette nouvelle pauvreté suffit au bonheur des gauchistes...
Vm
- 13/05/2016 - 22:19
Collectivisme
Réduisez les allocations chômage et leur durée et miraculeusement le chômage va baisser.
zeliclic
- 13/05/2016 - 19:46
@Gégé Foufou
Complètement d'accord; S'il y a du boulot on embauche, peu importe les rigidités. Rigidités qui ne m'ont jamais empêché de licencier quand cela était nécessaire. Le droit du travail est certes complexe mais rien d'insurmontable avec de la négociation et/ou un dossier correctement traité.
Arrêtons cette politique de l'offre à contre cycle alors que ce pays a d'abord un problème de demande. La conclusion de Nicolas me parait frappé au coin du bon sens.