En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 1 heure 7 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 2 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 3 heures 9 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 4 heures 14 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 5 heures 21 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 6 heures 6 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 6 heures 31 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 8 heures 58 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 9 heures 33 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 10 heures 2 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 1 heure 33 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 2 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 4 heures 40 sec
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 4 heures 48 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 5 heures 37 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 6 heures 21 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 30 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 9 heures 22 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 10 heures 33 min
© Canal plus
© Canal plus
Campagnes imaginaires

Quand des écrivains inventent une élection présidentielle 2017 qu'aucun candidat véritable pourrait nous offrir

Publié le 06 mai 2016
Dans un livre paru le 4 mai, onze écrivains se proposent d'imaginer la campagne qui aboutira maintenant dans un an. Entre meurtres, situations cocasses et farfelues, la fiction politique semble montrer du doigt un monde politique trop peu imaginatif et ou, paradoxalement, la réalité semble parfois tout droit tiré de cerveaux romanesques.
Arnaud Viviant  est un journaliste, critique littéraire, écrivain et éditeur français. Il est le fondateur et directeur de la rédaction de la revue Charles.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Viviant
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Viviant  est un journaliste, critique littéraire, écrivain et éditeur français. Il est le fondateur et directeur de la rédaction de la revue Charles.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un livre paru le 4 mai, onze écrivains se proposent d'imaginer la campagne qui aboutira maintenant dans un an. Entre meurtres, situations cocasses et farfelues, la fiction politique semble montrer du doigt un monde politique trop peu imaginatif et ou, paradoxalement, la réalité semble parfois tout droit tiré de cerveaux romanesques.

Atlantico : Pourquoi demander à des écrivains d'imaginer la prochaine campagne présidentielle ?

Arnaud Viviant : Cette publication fait suite à une initiative lancée  il y a deux ans, qui consistait à demander à des écrivains d'imaginer la présidentielle de 2017. Nous en avons déjà publié huit pour le moment, et fort de cette expérience, nous avons décidé de sortir un livre, un an avant la présidentielle. Ce livre, 2017, l'élection improbable, comprend les huit premières nouvelles auxquelles s'ajoutent trois inédites, que nous publierons plus tard. Le livre est d'ailleurs en librairie depuis le 4 mai.

Le but de cet ouvrage répond à la situation actuelle. La présidentielle est absolument improbable si l'on regarde bien. On ne sait pas qui va être candidat, nombreux sont ceux qui prétendent à l'Elysée via les primaires ou autre. Une incertitude plane sur ce scrutin comme sur aucun autre de la Ve République.

Cette improbabilité, nous la vivons dans notre chair (si j'ose dire) depuis 2011 avec l'éviction de Dominique Strauss-Kahn. Lui qui était le candidat que tout le monde attendait a été bloqué dans son ascension dans les conditions que tout le monde connait. Cet événement avait déjà stupéfait le monde entier. L'improbabilité est depuis constitutive du scrutin à cause de cette affaire, qui a changé une donnée dans l'esprit de tous. Depuis, on sait que tout peut arriver. On le voit d'ailleurs avec les élections actuelles du Président américain. Qui donnait Donald Trump comme candidat des Républicains il y a cinq ans ? Personne ! Il y a un dysfonctionnement démocratique maintenant – et pas uniquement en France, mais dans toutes les démocraties du monde – qui fait que l'improbable est probable. Que la réalité dépasse la fiction. D'où l'intérêt de demander à des écrivains, qui sont des spécialistes de la fiction, d'imaginer la présidentielle de 2017 .

Quels sont les scénarios auxquels nous devons (ou pas) nous attendre selon ces écrivains ? 

Chacun des onze écrivains a pris l'affaire à sa façon avec talent, démontrant quelque chose de personnelle. Ce qui ressort, c'est cependant une unité de ton, comique bien plus que tragique, comme s'ils n'avaient pas pu penser ce sujet autrement. Ce comique peut être enrobé de tragique comme souvent.

Marie Desplechin imagine que tous les grands candidats (Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, François Hollande etc. ) trouvent la mort dans des catastrophes naturelles avant le scrutin. C'est en fait une parabole sur l'écologie, qui montre aussi que l'on ne veut plus des candidats que l'on avait déjà précédemment. Or on va se retrouver avec les mêmes qu'en 2012 très certainement.

Thomas Legrand, éditorialiste à France Inter, imagine lui, dans des circonstances extrêmement drôles, que Nicolas Sarkozy est dans le coma et qu'il ne peut plus communiquer verbalement, mais uniquement avec les paupières, pour dire oui ou non. C'est Isabelle Balkany qui vient raconter à l'ancien Président comment se passe l'élection. Cette nouvelle, écrite il y a un an, imaginait que Manuel Valls et Thomas Piketty étaient les candidats du second tour. Un scrutin intéressant qui donc voyait s'affronter les deux idées de la gauche.

Jérôme Leroy, qui écrit des romans policiers très politisés, se met lui dans la peau d'Alain Juppé qui a été battu au premier tour à cause de la présence d'un candidat populiste qui sort de nulle part. On voit là une grande théorie, un grand fantasme que relai d'ailleurs Jacques Attali dans ses chroniques, selon lequel un candidat émergerait d'Internet. Cette idée est très présente.

Quant à moi, j'imagine que Marine Le Pen se retrouve au second tour contre François Hollande ; son père s'est aussi présenté et n'a obtenu que 4% des voix. Il se trouve qu'entre les deux tours, il disparait, et on le retrouve noyé dans 50 cm d'eau comme Robert Boulin. Du coup, cela déstabilise complètement le débat du second tour. Je vous laisse deviner la fin …

La politique fiction à le vent en poupe aujourd'hui, que ce soit sur le petit et le grand écran ou dans la littérature : pourquoi cet intérêt pour ce genre ?

Ce qui est intéressant, avec la politique fiction, c'est de métaphoriser le réel, mais en même temps d'être dans un réalisme signifiant. Parce que le réel n'est pas très signifiant en ce moment. On donne un sens à des situations qui ont le goût et la couleur du réel.

Le pessimisme est de plus en plus marquant dans notre société : comment y réagissent ces écrivains ? Par le rire ?

Le comique employé majoritairement traduit plusieurs choses. Tout d'abord, on peut y diagnostiquer un profond dysfonctionnement démocratique. On pourrait en parler pendant des heures, mais le fait est qu'on en a ici la preuve, si le sujet Donald Trump en tant que tel n'était pas déjà assez suffisant. Il y a donc là sujet à rigolade. Mais ce rire est forcément un peu teinté non pas de désespoir, mais de critique.

Mais en même temps, le fait que les écrivains écrivent sur la politique montre qu'ils ont un peu d'espoir. Un de mes combats en tant que rédacteur de Charles, où la littérature est une composante de l'ADN de la revue, est de maintenir le lien entre politique et littérature. J'ai interviewé ainsi Houellebecq ou Sollers. Le premier numéro était sur un gouvernement des écrivains, où chaque écrivain était ministre et rédigeait son programme… c'est donc une chose importante à mon sens.

Autant au XIXe siècle et dans la prmeière partie du XXe siècle, les écrivains étaient très impliqués dans la politique – Victor Hugo, Camus etc. – autant on a vu à partir des années 70 une désertion de ce champ politique dans notre littérature. Depuis peu de temps, la littérature est de retour, avec des écrivains comme Houellebecq, Despentes etc.

Il me semble important d'opérer cette réconciliation. C'est l'objet de ce recueil, de rappeler que la littérature a son rôle à jouer dans le champ politique car toute littérature est politique !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires