En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

05.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

06.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

07.

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

01.

La mort de Johnny anticipée par l'Elysée

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 min 30 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 1 heure 48 min
décryptage > Politique
Dilemme cornélien

To Be (un réformateur) or not to Be, That’s the Question pour Emmanuel Macron

il y a 2 heures 12 min
décryptage > France
Chiffres

La France, élève modèle sur le front du (non) creusement des inégalités économiques

il y a 2 heures 45 min
décryptage > International
Atlantico-Business

Justin Trudeau garde le pouvoir mais pour quoi faire ?

il y a 3 heures 40 min
light > People
Les Rois maudits
Le prince William est "inquiet" pour son frère
il y a 19 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le dernier des Yakuzas" de Jake Adelstein - Plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 22 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Looking for Beethoven" de Pascal Amoyel : Une immersion totale vibrante, époustouflante dans le monde de Beethoven

il y a 22 heures 20 min
décryptage > Société
Imbroglio politique

Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel

il y a 1 jour 40 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 56 min 12 sec
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Science
Quête des origines

Pourquoi les résultats des tests génétiques faits à distance doivent être traités avec la plus grande prudence

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Social
Non-violence

"Résistance civile non-violente" et destruction de la démocratie

il y a 2 heures 21 min
décryptage > International
Revendications

Du Chili au Liban en passant par l’Espagne, une révolte mondiale monte contre les abus de la fiscalité

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Politique
Représentation

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

il y a 3 heures 51 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 21 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Jour de courage" de Brigitte Giraud - Le jour du coming out d’un adolescent

il y a 22 heures 15 min
pépites > Société
Imbroglio politique
Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel
il y a 1 jour 39 min
décryptage > Politique
Tribune

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

il y a 1 jour 2 heures
Atlantico Business

Le Conseil d’administration de Renault a finalement voté le salaire de Carlos Ghosn que Bercy avait refusé (alors que le patron de Renault n’est pas le mieux payé)

Publié le 03 mai 2016
Les représentants de l'Etat avaient refusé d'entériner le projet de salaire de Carlos Ghosn, mais ils étaient incapables d'expliquer pourquoi.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les représentants de l'Etat avaient refusé d'entériner le projet de salaire de Carlos Ghosn, mais ils étaient incapables d'expliquer pourquoi.

Que les gros salaires lèvent le doigt. La relation que nous entretenons avec l'argent est tellement malsaine que pour les politiques, la chasse aux gros salaires est devenue un sport national. Au fur et à mesure qu'on va approcher de la présidentielle, les gros salaires vont avoir intérêt à lever le doigt s'ils ne veulent pas être lynchés par les militants des partis politiques en mal de bouc-émissaire.

François Hollande avait ciblé la finance comme adversaire de la France, on est bien parti pour placer les PDG dans le collimateur des discours électoraux.

Aussi curieux que cela puisse paraître, c'est le ministère de l'Economie, que dirige Emmanuel Macron, qui a lancé les premières bombes en dénonçant publiquement la rémunération du PDG de Renault, puis quelques mois plus tard celui de Carlos Tavares, le PDG du groupe PSA (Peugeot-Citroën).

En général, les choses se calment assez vite, sauf que là, on entre en pleine saison des assemblées générales d'actionnaires et qu'on peut poser la question publiquement. Les responsables politiques ne vont pas hésiter à s'offrir quelques succès d'estrade à défaut de communiquer un programme. C'est plus facile et plus utile politiquement. 

Du coup, les représentants de l'Etat ne manquent pas de s'opposer aux augmentations de salaires des PDG... ce qui n'a, en général, que peu d'effets. Le comité de rémunération revient sur cette opposition et entérine le projet. C'est exactement ce qu'il vient de se passer chez Renault.

En attendant, les responsables politiques ont pu montrer à l'opinion qu'ils surveillaient les dérives. Ils ont assez peu de pouvoir pour changer l'ordre des choses et l'effet de leurs diatribes sera de ternir un peu l'image du groupe.

L'impact de ce type d'attitude provient moins des montants qui sont révélés que du silence coupable sur les raisons de la remontrance.

Les représentants de l'Etat sont en général incapables de donner les raisons qu'ils avancent pour revendiquer la liberté de réguler les salaires dans le secteur concurrentiel.

Que les salaires en question soient fixés par les administrateurs, qu'ils correspondent en gros aux prix du marché international, ou mieux, que ces rémunérations se composent d'une partie fixe et d'une partie variable, que cette partie variable soit ajustée sur la performance globale de l'entreprise, toutes ces raisons objectives qui servent à calculer la rémunération ne sont jamais prises en compte par les représentants de l'Etat.

Ce qui obsède les représentants de l'Etat, c'est l'impact que peuvent avoir ces chiffres sur l'opinion publique.

La seule liste des dix plus grosses rémunérations des PDG français est pourtant lourde d'enseignements.

1.     Olivier Brandicourt, le PDG de Sanofi (laboratoire pharmaceutique) arriverait en tête de ce hit parade avec 16,80 millions d'euros l'année dernière. Dont, 4,4 millions en salaire fixe et 12,3 millions en salaire variable avec le cours de bourse. La plus grosse partie provient de la revalorisation boursière.

2.     Bernard Arnault serait, d'après les études faites par les cabinets d'expert comptables, le deuxième plus gros salaire avec 9,40 millions d'euros dont 3,35 millions pour la partie fixe et 6,05 millions pour la partie variable en fonction de la valeur boursière.

3.     Jean-Paul Agon, le PDG de l'Oréal, serait logé à la même enseigne avec 4 millions d'euros pour la partie fixe et 5 millions d'euros pour la partie variable.

4.     Carlos Ghosn, le PDG de Renault, pointe donc à la 4e place avec 7,25 millions dont la moitié en fixe, la moitié en variable. Le CA vient d'accepter ces chiffres qui étaient refusés par Bercy.

5.     Thomas Enders, le PDG d'Airbus, touche au total 6,50 millions d'euros dont 3 millions de fixe.

6.     Rajeev Suri, le PDG de Nokia (ex-Alcatel) qui vient de rentrer au Cac 40, a touché 6,40 millions d'euros dont 2,5 millions de fixes, le reste en valorisation de titres cotés.

7.     Jean-Pascal Tricoire, le PDG de Schneider Electric, émarge à hauteur de 5,73 millions d'euros dont 2 millions de fixe.

8.     Henri de Castries, PDG d'Axa jusqu'au mois dernier, touchait l'année dernière 5,34 millions d'euros.

9.     Carlos Tavares, le PDG de PSA groupe, a communiqué sur la base d'une rémunération globale de 5,25 millions d'euros. Ce qui a crée une belle émotion compte tenu de la hausse. Cette hausse était prévue en fonction des résultats et du redressement. L'essentiel de la rémunération provient donc des actions de performance valorisées plus de 2 millions d'euros alors qu'il n'en avait pas au titre de l'exercice 2014.

10.   Lakshmi Mittal, le patron d'Arcelor Mittal, arrive en fin du Top 10 à 5,23 millions d'euros. 

Ces chiffres sont ceux qui sont déclarés par les entreprises elles-mêmes. Ils représentent des montants qui sont en général dans la partie basse des rémunérations versées sur le marché international des grands patrons.

Cela dit, dès qu'elles sont comparées à l'ensemble des salaires versés dans l'industrie ou les services, elles créent une émotion légitime. Même si la plupart des patrons n'ont pas été augmentés en fixe, compte tenu de la crise, tous sont, plus ou moins, indexés sur le cours de la Bourse, lequel a remonté rapidement depuis deux ans, d'où les revalorisations importantes.

Mais ce qui suscite aussi des commentaires critiques et sévères, c'est que ces chiffres (qui sont juridiquement inattaquables) sont moralement difficiles à accepter sans une explication de texte complète.

Or, l'explication n'est jamais complète parce que la rémunération d'un PDG ne s'arrête pas à la rémunération communiquée aux actionnaires et aux salariés.

D'abord, elle peut être complétée par des traitements versés par des filiales étrangères, c'est le cas de Carlos Ghosn. Ce qui énerve Bercy, c'est de savoir que Carlos Ghosn cumule deux jobs de patron. Celui de Renault et celui de Nissan. Ce qui énerve Bercy, c'est que le ministre français ne peut pas mettre le nez dans les comptes de Nissan. Mais ce qui énerve encore plus Bercy, c'est que Nissan est beaucoup plus puissant que Renault.

Ensuite, si pour les patrons-managers qui ne sont pas propriétaires de l'entreprise, les chiffres livrés aux actionnaires correspondent à la réalité, pour les patrons actionnaires majoritaires de l'entreprise, la partie salaire (fixe et variable) est sans doute marginale par rapport au total des revenus. Le salaire de Martin Bouygues par exemple serait de 1 million d'euros si l'on en croit les documents remis aux investisseurs. C'est évidemment dérisoire par rapport à ce que Martin Bouygues doit recevoir comme revenus du capital détenu dans le groupe (environ 30%), dérisoire par rapport à ce qu'il touche au titre des activités hors périmètre du groupe coté et logées dans la holding familiale non cotée.

Le cas de Bernard Arnault est plus spectaculaire encore. Au-delà du groupe LVMH coté en bourse dont il est le PDG, il en est aussi le principal actionnaire avec des activités qui lui appartiennent en propre et sur lesquelles il n'a aucun compte à rendre. Ce n'est évidemment pas avec les revenus dont ont connaissance les actionnaires de LVMH que Bernard Arnault a pu accéder au club des 10 plus riches de la planète.

Même phénomène pour Mme Bettencourt, la femme la plus riche du monde qui ne doit recevoir aucun salaire, mais dont les revenus doivent dépasser et de loin, les salaires fixes et variables du premier des PDG français. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

05.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

06.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

07.

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

01.

La mort de Johnny anticipée par l'Elysée

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Arbannais
- 04/05/2016 - 17:36
Personnellement, quand je
Personnellement, quand je vois Monsieur Ghosn, j'avoue que je l'envie... mais à la différence de beaucoup, JE NE LE JALOUSE PAS. Je pense être incapable de faire le travail de ce Monsieur, ce serait alors une catastrophe. Ils doivent être au plus quelques milliers au monde, ceux qui sont capable de piloter de telles entreprises sans les envoyer dans le mur (coucou Anne Lauvergeon... entre autres), c'est pourquoi je pense que ce genre de forte rémunération n'est que mérite.
Anguerrand
- 04/05/2016 - 07:28
Vaut il mieux un patron bien payé comme
Carlos Ghosn et qui redresse d'une manière spectaculaire, qu'un patron mal payé et qui casse l'entreprise. Son salaire représente qq € par voiture vendue. Quid des sportifs qui n'ont qu'un probleme leur baballe d' élus qui vont jusqu'à cumuler 27 mandats, la c'est le silence. Les français sont restés marxistes sans vraiment s'en rendre compte, les medias les confortent tous les jours dans ce sens.
OLYTTEUS
- 03/05/2016 - 22:09
Qui veut du travail de Carlos Ghosn?
Ce type de dirigeant de multinationales ont une vie de chien:passant leur temps en avion,sillonnant le monde pour résoudre les problèmes,etc...
Fontanet, ancien excellent dirigeant d'Essilor a renoncé à continuer en expliquant la dureté de leur vie. Qui en parle de celà ? Qui parle de leurs performances? Carlos Ghosn est un excellent dirigeant comme Carlos Tavarès qui a redressé PSA. Le Macron ne se grandit pas sur ce coup là:avec ses idées libérales, il devrait faire la pédagogie sur ces grosses rémunérations.