En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

07.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 4 min 35 sec
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 1 heure 26 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 3 heures 35 sec
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 3 heures 40 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 4 heures 11 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 4 heures 48 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 25 min 53 sec
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 2 heures 23 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 2 heures 48 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 3 heures 20 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 3 heures 50 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 4 heures 57 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 5 heures 5 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 6 heures 14 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 7 heures 1 min
© Reuters
© Reuters
Hips !

Un penchant pour l’alcool ? Votre grand-mère faisait sans doute un peu trop la fête

Publié le 30 avril 2016
Une étude scientifiques de l'université de Binghampton, à New-York, révèle que la consommation d'alcool pendant la grossesse augmenterait fortement les risques d'alcoolémie chez les trois générations suivantes. Cette hérédité serait due à des facteurs génétiques.
Alexandra Henrion-Caude
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dr Alexandra Caude est directrice de recherche à l’Inserm à l’Hôpital Necker. Généticienne, elle explore les nouveaux mécanismes de  maladie, en y intégrant l’environnement. Elle enseigne, donne des conférences, est membre de conseils scientifiques...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude scientifiques de l'université de Binghampton, à New-York, révèle que la consommation d'alcool pendant la grossesse augmenterait fortement les risques d'alcoolémie chez les trois générations suivantes. Cette hérédité serait due à des facteurs génétiques.

Atlantico : Une étude de scientifiques de l'université de Binghampton, à New-York, révèle que la consommation d'alcool pendant la grossesse augmenterait fortement les risques d'alcoolémie chez les trois générations suivantes. Comment expliquer une si longue hérédité ?

Alexandra Henrion Caude : L’alcool, comme l’alimentation, le stress, les médicaments, les polluants font partie de l’environnement du fœtus qui vont altérer son développement de façon irréversible, et donc sa santé, au point qu’une société savante de scientifiques ait émergé sur le sujet dans les années 2000. La FOAD, devenue la DOHaD, étudie les origines fœtales/développementales de la santé et des maladies. C’est notamment grâce aux travaux de la DOHaD qu’on s’est rendu compte que ces modifications du fœtus vécues pendant la grossesse pouvaient avoir des effets transgénérationnels, c’est-à-dire qu’ils passent d’une génération à l’autre. Différents mécanismes peuvent être impliqués dans ces passages mettant en œuvre les microARNs qui agissent sur l’épigénétique, c’est-à-dire un ensemble de modifications conduisant à l’allumage ou à l’extinction de certains gènes. Dans le cas précis que vous mentionnez, les travaux de ces chercheurs anglais ont été réalisés chez le rat et non pas chez l’homme. Leur originalité tient au fait que les auteurs remarquent que l’hérédité (ou plus exactement le fonds génétique) aurait une influence sur la nature des conséquences d’une exposition prénatale à l’alcool, et proposent, sans la démontrer, une transmission des troubles occasionnés par l’alcool sur deux générations.

A quel degré de consommation d'alcool pendant la grossesse y-a-t-il un risque pour le fœtus d'être contaminé par cette hérédité ?

Lorsqu’une femme enceinte boit de l’alcool, il passe dans son sang, puis dans celui de son fœtus, au travers du placenta. Ce qui fait que la concentration en alcool dans le sang du bébé est rapidement aussi élevée que dans le sang de la mère, mais qu’en plus, l’alcool transmis au fœtus est éliminé lentement car le foie n’a pas la fonction de détoxification qu’il acquerra plus tard. Cet éthanol présente une toxicité pour le fœtus. C’est pour ces raisons qu’il est déconseillé à la femme enceinte de consommer de l’alcool, sans que l’on puisse définir un niveau de consommation d’alcool ou une quantité d’alcool qui serait sans risque pour l’enfant à naître. C’est dans les années 1975 que les premiers rapports apparaissent indiquant que l’exposition prénatale à l’alcool pourrait avoir des conséquences sévères et durables sur le développement : la croissance, la connaissance et le comportement social de l’enfant. L’exposition prénatale à l’alcool reste ainsi la première cause de handicap mental non-génétique à la naissance.

Une femme consommant beaucoup d'alcool en temps normal et qui s'en abstient lors de sa grossesse peut-elle transmettre ce penchant aux trois générations suivantes ? Et le père ?

La préconception est une période chez la femme comme chez l’homme de grande vulnérabilité pour les gamètes. Les gamètes sont ces cellules fragiles dont la fusion forme l’individu, œuf, qui, au cours de sa période dans l’utérus maternel, c’est-à-dire pendant la grossesse, passe par les stades d’embryon puis de fœtus. Ainsi, une consommation abusive d’alcool chez la mère comme chez le père entraîne un stress au niveau respectivement des ovocytes et des spermatozoïdes, dont les conséquences pourront être détectées dans les générations suivantes au travers de nombreux mécanismes possibles. Les manifestations peuvent être une préférence accrue pour l’alcool parallèlement à une moindre sensibilité à l’alcool.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires