En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 12 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 13 heures 47 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 16 heures 1 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 17 heures 46 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 18 heures 20 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 18 heures 40 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 19 heures 5 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 7 heures
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 9 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 13 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 13 heures 53 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 17 heures 41 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 18 heures 4 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 18 heures 31 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 19 heures 17 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 8 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 9 heures
© wikipédia
© wikipédia
Passage à l'action

Sommet de l'ONU sur la COP21 : l'accord de Paris, avancée ou coquille vide ?

Publié le 14 novembre 2016
Ce vendredi 22 avril, les pays signent l'accord sur le climat à l'ONU. S'ouvrira ensuite le processus de ratification. Si la COP 21 représente une étape décisive et nécessaire, elle n'a en rien résolu le problème du changement climatique. Il est maintenant crucial que chaque acteur (Etat, collectivité, association, citoyen) mette en oeuvre des instruments de lutte.
Henri Landes est Directeur général de la Fondation GoodPlanet. Il enseigne aussi la politique de l’environnement à SciencesPo Paris depuis 2013 et est le cofondateur de CliMates, un think et do tank sur le changement climatique. Il a également cofondé...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henri Landes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henri Landes est Directeur général de la Fondation GoodPlanet. Il enseigne aussi la politique de l’environnement à SciencesPo Paris depuis 2013 et est le cofondateur de CliMates, un think et do tank sur le changement climatique. Il a également cofondé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce vendredi 22 avril, les pays signent l'accord sur le climat à l'ONU. S'ouvrira ensuite le processus de ratification. Si la COP 21 représente une étape décisive et nécessaire, elle n'a en rien résolu le problème du changement climatique. Il est maintenant crucial que chaque acteur (Etat, collectivité, association, citoyen) mette en oeuvre des instruments de lutte.

Atlantico : L'accord de Paris sur le climat doit être signé officiellement ce vendredi 22 avril à New York par les Etats participants. Dans une interview accordée hier au Parisien, Nicolas Hulot jugeait les engagements pris par les parties insuffisants. "Si on additionne les promesses des Etats, nous sommes pour l'instant sur une trajectoire d'augmentation de 3 °C". Est-ce à dire que la COP 21 est encore loin d'avoir résolu le problème du changement climatique ?

Henri Landes : La COP21 est une étape cruciale de la lutte contre le changement climatique. Mais elle n'a pas résolu le problème du changement climatique. Un grand effort doit encore être fait en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d'anticipation des conséquences du changement climatique. 

En effet, les objectifs annoncés par les Etats  signataires de cet accord ne sont collectivement pas suffisamment ambitieux pour rester sous 2 degrés de réchauffement, et encore moins pour atteindre 1.5 degrés, ce qui est nécessaire pour préserver les îles, les zones côtières et les pays les plus vulnérables de notre planète. Il est impératif que dans les prochaines COP, ces objectifs soient revus à la hausse. Chaque Etat, surtout les plus pollueurs, doit s'engager davantage dans la sortie de l'énergie fossile. 

Toujours selon Nicolas Hulot, "la communauté internationale fait une erreur majeure dans sa stratégie de lutte contre le dérèglement climatique. Elle a concentré tous ses moyens dans la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, ce qui est évidemment essentiel. Mais si, dans le même temps, nous baissons la garde sur la destruction de nos écosystèmes, nous perdrons la guerre climatique". Pourquoi selon vous, le problème n'a-t-il été abordé que de façon aussi partielle ?

La préservation de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique sont deux faces de la même pièce. L'une ne peut pas se faire sans l'autre. Les écosystèmes et la biodiversité sont des puits de carbone naturels. Si nous les détruisons, nous réduisons la capacité de notre planète à absorber le CO2 que nous émettons. Ceci augmenterait encore l'effort nécessaire de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour atteindre les 2 degrés. 

De manière générale, la biodiversité maintient les équilibres et systèmes naturels sur Terre qui nous permettent de vivre. Les écosystèmes apportent des services à l'humanité. Notre santé, notre bien être et notre économie en dépendent. 

C'est une formidable opportunité de prospérité économique, de progrès social et pour notre santé publique que de préserver la biodiversité. 

 

Quelles avancées a néanmoins permis la COP 21 ? Quelles sont les mesures à mettre en œuvre dorénavant pour lutter contre le changement climatique ? A quel niveau est-il le plus urgent d'agir ?

La COP21 à créé un cadre clair et simple pour que tous les Etats du monde entier participent à l'effort global de lutte contre le changement climatique. L'objectif de 2 degrés, voire de 1,5 degrés, est aussi inscrit dans le marbre. Mais cela ne définit pas une contrainte précise pour chaque pays. Chaque pays dit ce qu'il peut faire et régulièrement il devra revoir ses objectifs à la hausse (précisément, tous les cinq ans au minimum). C'est une approche du bas vers le haut qui a été adoptée.

Tout reste à faire dans la lutte contre la changement climatique au niveau international, national et surtout local. Les collectivités locales, les entreprises, les associations et les citoyens ont un rôle essentiel à jouer dans cette lutte contre le changement climatique. Ce sont eux les vrais acteurs de la transition écologique. 

La signature doit permettre d'ouvrir la procédure de ratification pour chaque pays. Si l'accord n'est pas ratifié par la majorité des états, il ne pourra pas entrer en vigueur. Y a-t-il un risque qu'un tel scénario se produise ? Quelles en seraient les conséquences ?

Il y a un risque que plusieurs pays importants dans la lutte contre le changement climatique ne ratifient pas l'accord. Nous pensons aux Etats-Unis par exemple, qui n'a pas ratifié le protocole de Kyoto. 

Cependant, le risque est moindre car l'accord de Paris n'est pas un traité avec des objectifs chiffrés contraignants - comme l'était le protocole de Kyoto. Ce qui est contraignant dans l'accord de Paris est seulement que les pays annoncent leurs objectifs et les revoient à la hausse de manière périodique. 

Ce type d'accord est plus facile à ratifier, notamment pour les Etats-Unis. Barack Obama est persuadé qu'il puisse ratifier cet accord par décret présidentiel et donc sans le faire voter par le sénat américain. Ce dernier est contrôlé par le Parti Républicain qui est historiquement hostile à un accord sur la lutte contre le changement climatique. 

La non ratification de l'accord de Paris par certains pays auraient des conséquences néfastes, surtout en termes de symbole et d'image. Il est primordial que l'accord de Paris entre en vigueur et que nous maintenions l'élan positif pour la transition écologique au niveau planétaire.

Mais dans la réalité, nous pouvons rester optimistes. Les pays peuvent tout d'abord atteindre leurs objectifs de lutte contre le changement climatique sans que l'accord entre en vigueur. 

Par ailleurs, l'accord de Paris a renforcé le mouvement de la lutte contre le changement climatique, un mouvement qui n'est pas réversible. Le signal a été envoyé à la communauté internationale que l'ère de l'énergie fossile arrivera à sa fin. Ce message est conforté par la baisse constante des coûts des énergies renouvelables, de la prise de conscience du besoin de changer nos modes de production et de consommation. Ce mouvement ne serait pas totalement remis en cause si les Etats prenaient du temps pour ratifier l'accord de Paris. La transition écologique est en marche. Nous ne reviendrons pas en arrière. Ce n'est qu'une question de vitesse de sa mise oeuvre. Nous devons l'accélérer. 

Propos recueillis par Emilia Capitaine

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 22/04/2016 - 19:27
"Préserver les îles et les zones côtières"????????
Il n'y a que les benêts nuls en physique et les manipulateurs pour croire que, même si toute la banquise fondait, le niveau de la mer monterait d'un seul centimètre....et puis, la banquise antarctique augmente plus vite de taille que la banquise arctique ne fond. Ce qui signifierait donc, si on croyait la secte ecologiste, que le niveau de la mer baissera fatalement, et donc, les îles et les zones côtières seront préservées aussi fatalement...pschhhiiittt, la COP21!