En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 6 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 6 heures 45 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 8 heures 25 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 9 heures 32 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 12 heures 10 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 12 heures 30 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 13 heures 11 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 14 heures 21 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 15 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 6 heures 29 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 7 heures 36 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 9 heures 34 sec
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 11 heures 33 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 12 heures 23 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 12 heures 43 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 13 heures 36 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 14 heures 35 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 15 heures 18 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 15 heures 55 min
© Capture d'écran
© Capture d'écran
Tendance

Intelligence artificielle ? Pourquoi on oublie de vous dire que bien souvent il y a des humains derrière les robots qui vous parlent…

Publié le 20 avril 2016
Beaucoup de startups vendent leur "intelligence artificielle", mais derrière cette intelligence se cachent parfois tout simplement de vrais gens...
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Beaucoup de startups vendent leur "intelligence artificielle", mais derrière cette intelligence se cachent parfois tout simplement de vrais gens...

L'intelligence artificielle est la tendance la plus en vue du monde des nouvelles technologies et des startups. Après des exploits comme le logiciel champion du monde de Go, après l'homme qui a créé une voiture autonome dans son garage, de plus en plus d'entrepreneurs et d'investisseurs pensent que la prochaine vague d'innovations concernera l'intelligence artificielle.

Au sein de cette tendance, un certain nombre de startups essayent de créer des "assistants virtuels". Vous lui envoyez des messages, du style, "Fixe un rendez-vous avec Jean-Pierre pour la semaine prochaine", ou "Prend-moi un aller-retour pour Bali le mois prochain", et il comprend votre requête et le fait à votre place. Une sorte de super-Siri ou Google Now. Plusieurs équipes comme X.ai ou GoButler sont sur le créneau.

Bien pratique ! Surtout si ça marche. Et ça marche bien. Pour les bêta-testeurs de Amy, l'assistante virtuelle de X.ai, elle était "éloquente" et "meilleure qu'un être humain." Ou presque. Comme l'a fait remarquer Bloomberg, Amy est au moins aussi bonne qu'un être humain…parce qu'elle est un être humain, très souvent.

Chez X.ai, des êtres humains, qui sont des "entraîneurs" d'intelligence artificielle, valident "la vaste majorité" (selon un porte-parole de l'entreprise) des actions d'Amy, et les corrigent si nécessaire. Il s'agit en partie de contrôle de qualité. Et en partie d'"entraînement", effectivement : les algorithmes apprennent au fur et à mesure que les humains corrigent la donne.

A GoButler, les "entraîneurs" (qui s'appellent des "Héros") font les 3x8 pour faire le majordome virtuel en permanence. Pendant la soirée de fin d'année de l'entreprise, les "Héros" faisaient la "fête" en se relayant par créneaux d'une demie heure afin d'être sûr que le service soit géré en permanence.

Facebook s'est récemment mis dans le bain avec "M", un assistant virtuel qui vit dans son appli de Messenger ; contactée, l'entreprise confirme que les actions de "M" sont revues par des êtres humains.

Les "entraîneurs" ont tous évoqué l'aspect répétitif de leur métier. Parfois, il y avait des demandes intéressantes, qui rajoutaient du piment. "Environ dix fois par mois", un client demandait à Amy—la vraie-fausse intelligence artificielle, donc—des faveurs sexuelles. Mais en général, il s'agissait de "commander des pizzas." Travail fascinant pour des humains qui font semblant d'être un robot qui fait semblant d'être un humain.

Mais ça ne durera pas éternellement. En effet, certains des entraîneurs se sont au bout d'un moment entichés d'Amy, parlant d'elle comme d'un enfant : elle fait souvent des erreurs basiques…mais elle apprend et s'améliore très rapidement.

Peut être même qu'un jour elle pourra faire ses pas toute seule. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires