En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Plus fort qu’El Khomri

Réforme des minima sociaux : cette autre mesure des socialistes qui pourrait aussi (beaucoup) plaire aux libéraux

Publié le 22 avril 2016
Après avoir reçu le rapport du député Christophe Sirugue (PS) qui propose la mise en place d'une "couverture socle commune" en remplacement des minima sociaux, Manuel Valls s'est déclaré favorable à une réforme complète du système. Une idée qui n'est pas pour déplaire aux partisans d'un revenu de base.
...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc de Basquiat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir reçu le rapport du député Christophe Sirugue (PS) qui propose la mise en place d'une "couverture socle commune" en remplacement des minima sociaux, Manuel Valls s'est déclaré favorable à une réforme complète du système. Une idée qui n'est pas pour déplaire aux partisans d'un revenu de base.

Atlantico : Après avoir reçu le rapport du député Christophe Sirugue (PS) qui propose la mise en place d'une "couverture socle commune" de 400 euros par mois en remplacement des minima sociaux, Manuel Valls s'est déclaré favorable à une réforme complète du système. Quel est votre sentiment à lecture de ce rapport et comment accueillez-vous la perspective d'une réforme évoquée par le Premier ministre ?

Marc de Basquiat : J'entends que le Premier ministre partage le constat présenté avec justesse et pédagogie par le rapport du député Sirugue : notre système de minima sociaux est beaucoup trop compliqué, inéquitable, inefficace. Il est frappant que la plupart de nos voisins européens disposent d'un dispositif central, parfois complété de prestations spécifiques.

Parmi les trois scénario élaborés par M. Sirugue, c'est le troisième qui retient particulièrement mon attention. Il me semble en effet présenter de nombreux avantages.

Il instaure en effet une "Couverture socle commune", qui se substitue à l'ensemble des minima sociaux actuels, à laquelle peuvent s'adjoindre un "Complément de soutien" pour les personnes âgées et les handicapés ainsi qu'un "Complément d'insertion" s'inscrivant dans une logique de droits et devoirs.

Quels sont les points de convergence entre les préconisations de ce rapport et ce que vous proposez avec la création d'un revenu de base ?

Le Revenu d'Existence que je propose instaure un socle de revenu, d'un niveau proche du RSA actuel, pour toute la population, quel que soit leur niveau de richesse. Ensuite, je prévois des compléments pour les personnes âgées, les handicapés, l'insertion, le logement, etc. Ceci ressemble beaucoup à la Couverture socle commune proposée par Christophe Sirugue.

J'apprécie particulièrement que le député prenne position sur le montant double alloué aux couples, la séparation totale des allocations pour les enfants et des aides au logement. Ceci clarifie beaucoup les choses et met fin à d'infinies tracasseries du quotidien pour des millions de personnes qui vivent dans des conditions difficiles.

Sur quels aspects en revanche ce rapport diverge avec l'idée d'un revenu de base ? Et quelles sont les faiblesses de ce rapport selon vous ?

Ce rapport est un très bel effort de synthèse des prestations sociales existantes.

La principale différence, c'est que je réalise l'articulation avec la fiscalité, en réformant également l'impôt sur le revenu. Dans mon projet, je développe une approche globale alliant la question du socle de revenu, la fiscalité et une part d'incitation (un peu à l'image de ce que fait la prime d'activité). Mais au lieu de construire trois mécanismes indépendants, je rassemble tout cela en un seul, avec des règles s'appliquant de la même façon à tous, riches comme pauvres.

Le rapport Sirugue est très bien, mais il n'aborde pas l'ensemble de la problématique, il se limite à la seule question du socle de revenu.

Pourriez-vous défendre l'application de cette réforme ? Que recommanderiez-vous pour la rendre plus efficace ?

Cette réforme serait plus complète si l'on y intégrait la Prime d'activité. Cela pourrait prendre la forme d'un "Compte socle commun d'activité". Un tel ajout apporterait de la dynamique à la proposition et la rendrait plus proche de ce que je défends.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

03.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

04.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

07.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 19/04/2016 - 15:10
Ce gouvernement se préoccupe plus d'assistanat...
que de travail! Et c'est le véritable danger du socialisme: mettre la charrue de l'assistanat avant les bœufs du travail! Seule la fin des directives travailleurs détachés, la baisse des cotisations et un grand plan de re-industrialisation de la France permettront de remettre la France au travail. Le socialisme a multiplié les aides et privilèges, aboutissant à une construction coûteuse et absurde qui décourage le travail, encourage le copinage et les magouilles. Vouloir mettre de l'ordre dans cette usine à gaz gauchiste est louable, mais c'est un chantier immense qu'il aurait fallu initier en début de quinquennat, à la place des lois sociétales débiles...à onze mois de la Présidentielle, et avec la cacophonie gouvernementale, c'est mission impossible!
foxlynn
- 19/04/2016 - 11:05
le monde de demain ...
sera un monde divisé en deux ... d'un côté ceux qui pourront prétendre à un travail qualifié et rémunérateur ... d'un autre ceux qui seront assistés à vie , ceux là pourront écrire avec fautes d'orthographe , faire des nuits debout, fumer des joints sans problèmes et se servir aux guichets .... ! .....