En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

L'avion de ligne bientôt tout "électrique"

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 1 heure 49 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 2 heures 24 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 2 heures 53 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 6 heures 3 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 8 heures 2 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 10 heures 6 sec
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 10 heures 27 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 10 heures 53 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 2 heures 6 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 2 heures 35 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 4 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 5 heures 52 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 7 heures 43 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 9 heures 52 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 10 heures 15 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 10 heures 35 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 11 heures 13 min
Prof en Afghanistan

Quel avenir pour une femme à Kaboul ?

Publié le 14 janvier 2012
Dans un livre témoignage, Philippe Richetto raconte une année de travail en tant que professeur de français à Kaboul et décrit objectivement le triste quotidien d'une population prise en otage par un conflit sans fin (Extraits 1/2).
Philippe Richetto est écrivain.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Richetto
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Richetto est écrivain.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un livre témoignage, Philippe Richetto raconte une année de travail en tant que professeur de français à Kaboul et décrit objectivement le triste quotidien d'une population prise en otage par un conflit sans fin (Extraits 1/2).

Ma première confrontation avec une classe fut un cours de didactique destiné aux élèves de troisième année. Dans la salle, à ma grande surprise, il y avait autant de filles que de garçons. Mais les filles, les cheveux voilés, s’étaient toutes regroupées d’un côté et les garçons, habillés à l’occidentale, de l’autre, comme s’il s’agissait de deux classes différentes ! Il n’y avait pas de table mais des chaises équipées d’une tablette pliable fixée à droite sur l’accoudoir (tant pis pour les gauchers !).

Je leur demandai tout de suite de former avec leur chaise un grand U ouvert devant le tableau afin d’avoir une vue d’ensemble. Pédagogiquement, cette disposition permettait de mettre chaque étudiant au même rang devant « la scène » de cours, mais, également, à l’enseignant d’avoir un regard circulaire sur toute la classe. Cela évitait aussi à certains élèves, confortablement planqués derrière l’épaule bienveillante de leur voisin de devant, de se laisser tenter par ces inévitables petites siestes de fin de matinée ou d’après déjeuner ! Je les invitai également à se mélanger. Échec, je me retrouvai avec un magnifique U, mais les garçons s’étaient alignés sur ma droite et les filles sur ma gauche, formant ainsi deux beaux L dont les deux extrémités des pieds se rejoignaient juste en face de moi, avec une distance respectable séparant toujours les deux sexes. Malgré la mixité de la classe, je sentais une barrière des sexes très présente, ce qui ne me surprenait guère. En effet, dans la ville, j’avais pu découvrir une culture où la plupart des femmes portait une burka qui les cachait aux regards de la tête aux pieds, où tous les emplois de commerces ou de services étaient exclusivement masculins et où même les restaurants étaient prévus pour ne pas mélanger les deux sexes.

Paradoxalement, les seules Afghanes salariées que j’avais pu côtoyer travaillaient dans les Ministères, dans l’enseignement ou dans les ONG. Il y avait même dans une de mes classes une jeune doctoresse, toute timide, qui désirait apprendre le français pour se recycler dans l’éducation car elle ne trouvait aucun emploi dans sa formation malgré les grands besoins du pays. Toutes ces obligations culturelles perturbaient fortement les manières de se comporter de tout un chacun telles qu’on pouvait les imaginer dans une société occidentale. Ma classe avait peut-être constitué, pour les étudiants, leur premier face à face hommes-femmes, étranger à la famille. Cette volte-face brutale à la Tradition avait des effets secondaires perturbants pour le bon déroulement de mon cours.

En effet, devant une telle parité, les esprits s’évadaient et les commentaires à voix basse s’animaient. Je fus alors sans arrêt contraint de les rappeler à l’ordre et au sujet de la leçon. Cette expérience n’était pas de tout repos pour moi, car elle m’obligeait à des rappels à l’ordre constants pour maintenir un minimum de discipline, mais ne pouvait que s’avérer positive pour eux car l’année serait aussi l’apprentissage d’une activité sociale ou professionnelle dans la mixité.

______________________________

Extraits de Un an en Afghanistan ou les Tribulations d'un Prof de Français a Kabou, L'Harmattan (26 décembre 2011)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

L'avion de ligne bientôt tout "électrique"

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Carcajou
- 15/01/2012 - 18:34
Un élément de réponse
Quel est l'avenir des femmes à Kaboul?

En quoi cela nous regarde-t-il? Occupons-nous de nos affaires et laissons les autres s'occuper des leurs.
Carcajou
- 15/01/2012 - 09:28
Tolérance
@François @Diego

La solution est peut-être médiane.

Ils vivent comme ils veulent chez eux. Nous ne saurions les obliger à adopter des valeurs qui ne sont pas les leurs.

Mais nous vivons comme nous le voulons chez nous et nous nous réservons le droit de virer ceux qui veulent nous imposer leur culture.
Diego
- 14/01/2012 - 19:28
@ François
Je vous conseille d'aller vivre en Arabie Saoudite ou au Pakistan par exemple et nous reparlerons de cette belle culture millénaire qui nous dépasse ( prions Dieu qu'elle ne nous rattrape pas) qu'est l'islam religion comme chacun sait d'amour et de paix.
Demandez aux coptes et aux chrétiens irakiens ce qu'ils en pensent...