En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

03.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

06.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

07.

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte planétaire
Coronavirus chinois : l’OMS indique qu’il est "trop tôt" pour déclarer une urgence internationale et qu’il n’y a aucune preuve de transmission entre humains en dehors de la Chine
il y a 3 heures 40 min
pépite vidéo > International
Mémoire
75 ans de la libération d'Auschwitz : de nombreux dirigeants de la planète se mobilisent contre l'antisémitisme
il y a 5 heures 1 min
pépites > Santé
Mesures pour lutter contre le virus
Coronavirus : la Chine confine 20 millions d’habitants autour de Wuhan, les festivités du Nouvel an chinois annulées à Pékin
il y a 6 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Ritals", adaptation théâtrale de Bruno Putzulu : il était une fois les immigrés italiens de Nogent-sur-Marne

il y a 7 heures 16 min
Electrocutions et incendies
L'UFC-Que Choisir alerte sur les dangers des chargeurs de smartphones
il y a 7 heures 43 min
pépites > Santé
Origines du virus
Wuhan : des serpents pourraient être la source de l'épidémie du coronavirus chinois
il y a 9 heures 15 min
pépites > Politique
Loi bioéthique
Le Sénat vote la PMA pour toutes, mais pas le remboursement pour toutes
il y a 13 heures 11 min
décryptage > France
ONDRP

Fermeture de l’Observatoire national de la délinquance : et hop, un thermomètre de moins !

il y a 14 heures 35 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’affaire Yasser Arafat : polémique et émergence d’accusations "d’empoisonnement par les Juifs"

il y a 15 heures 35 min
décryptage > Société
Tribunal du net

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

il y a 15 heures 45 min
light > Science
Images rares
Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes
il y a 4 heures 17 min
pépites > Politique
Nouveau calendrier
Réforme des retraites : Edouard Philippe révèle que la conférence de financement sera lancée le 30 janvier
il y a 5 heures 26 min
pépites > Justice
Soupçons de financement libyen
La justice britannique va remettre Alexandre Djouhri à la France
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Messiah" de Michael Petroni : quand le doute s’insinue et ne vous lâche pas

il y a 7 heures 28 min
light > High-tech
"C'est toi dans cette vidéo ?"
Facebook : la gendarmerie de l'Indre alerte sur une arnaque avec une vidéo qui aurait déjà fait un grand nombre de victimes
il y a 8 heures 29 min
pépite vidéo > Mode
Une page se tourne
Les images de l'ultime défilé de Jean-Paul Gaultier
il y a 12 heures 41 min
décryptage > Histoire
Mémoire

75ème anniversaire de la libération d’Auschwitz : l’histoire de la Shoah prise au piège des réinterprétations politiques d’aujourd’hui

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Santé
Menace de pandémie

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

il y a 14 heures 39 min
décryptage > Terrorisme
Voilà comment on fabrique les crétins

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

il y a 15 heures 39 min
décryptage > Politique
Loi Avia

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

il y a 16 heures 15 min
© Reuters
© Reuters
David et Goliath

Velléités de rachat de Yahoo! par le Dailymail : et si on assistait enfin à un rééquilibrage du rapport de forces entre géants du web et entreprises traditionnelles ?

Publié le 12 avril 2016
Le possible rachat d'un fleuron du web par un média traditionnel donne tort aux prophéties qui prévoyaient le remplacement des entreprises traditionnelles par leurs concurrentes numériques : réactives, ces premières se diversifient, profitent du ralentissement inévitable de la croissance des secondes pour organiser un nouvel écosystème économique orienté vers la synergie et le coopération.
Avec une double formation française et polonaise, Christopher Dembik est diplômé de Sciences-Po Paris et de l’Institut d’Economie de l’Académie des Sciences polonaise. Il a vécu cinq ans à l’étranger, en Pologne et en Israël, où il a travaillé pour la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christopher Dembik
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec une double formation française et polonaise, Christopher Dembik est diplômé de Sciences-Po Paris et de l’Institut d’Economie de l’Académie des Sciences polonaise. Il a vécu cinq ans à l’étranger, en Pologne et en Israël, où il a travaillé pour la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le possible rachat d'un fleuron du web par un média traditionnel donne tort aux prophéties qui prévoyaient le remplacement des entreprises traditionnelles par leurs concurrentes numériques : réactives, ces premières se diversifient, profitent du ralentissement inévitable de la croissance des secondes pour organiser un nouvel écosystème économique orienté vers la synergie et le coopération.

Atlantico : La société mère du quotidien britannique The Dailymail a récemment confirmé mener des discussions avec des fonds d'investissement pour racheter Yahoo!. Cette démarche s'inscrit dans une stratégie de diversification de ses activités. Assiste-t-on à un rééquilibrage entre les médias traditionnels et les géants du web tels que Yahoo! qui diffusent leur contenu ?

  1. Christopher Dembik : On a longtemps cru que les médias traditionnels étaient finis du fait de la concurrence des nouveaux acteurs du web. La démarche du Dailymail, qu’elle aboutisse ou pas, montre que nous avions tort. Les médias traditionnels ont une capacité d’adaptation importante et ont compris la nécessité de proposer une offre en adéquation avec l’ère de l’Internet et de diversifier leurs activités. Il n’en demeure pas moins qu’ils ont toujours un problème de rentabilité qu’il faudra résoudre.

  2. Ils n’ont pas trouvé de business model viable à long terme, mais cela vaut aussi pour les médias numériques. Payer l’information, même de qualité, n’est pas la bonne voie à suivre. Cela ne fonctionne généralement pas. La diversification, proposer de nouveaux services, est certainement la meilleure solution. Entre-temps, très souvent, les médias, qui bénéficient également de financements publics, font le choix de s’adosser à des grands groupes de l’économie traditionnelle. La France est un bel exemple en la matière. Le modèle du tout-gratuit a des limites évidentes et celles-ci s’appliquent aussi bien aux médias traditionnels qu’aux médias du web. C’est un point commun fondamental pour comprendre la dynamique en cours au sein des médias.

Depuis les années 1990, Internet permet à de jeunes entreprises de concurrencer des entreprises ou des marchés traditionnels, non sans réaction de la part de ces derniers (librairies indépendants concurrencées par Amazon, taxis et Uber pop...). D'un point de vue général, quelle évolution des rapports entre secteurs traditionnels et géants du web peut-on observer ?

On a tort de mettre en opposition la nouvelle économie, celle de la troisième et de la quatrième révolution industrielle, et l’économie traditionnelle alors qu’elles sont complémentaires. Il y a effectivement eu concurrence entre ces deux pans au cours des dernières années mais tout le monde s’accorde à dire aujourd’hui que les deux vont à l’avenir coexister, coopérer et fusionner.

En la matière, le meilleur exemple est certainement celui du secteur bancaire. On évoque souvent le fait que les fintech [combinaison des termes "finance" et "technologie", l'expression fintech désigne les entreprises innovantes qui utilisent la technologie pour repenser les services financiers et bancaires : banque en ligne, paiement mobile, financement participatif NDLR] vont ubériser les banques de réseau, qu’elles vont finir par les remplacer.

Il n’y a rien de plus erroné ! Premièrement, les banques ont suffisamment de cash pour faire face, même dans un contexte dégradé du fait du renforcement de la réglementation. Deuxièmement, que ce soit du côté des banques ou des fintech, tous ont compris qu’ils vont devoir coopérer. Le scénario d’une disparition de l’un au profit de l’autre est plus qu’improbable. On a pu lire ici et là que Facebook pourrait un jour offrir tous les services d’une banque.

C'est complètement aberrant car un acteur du web n’a certainement aucun intérêt stratégique à se plier à la législation stricte qui encadre l’activité bancaire. En outre, n’oublions pas que les banques ne sont pas passives face à l’essor des nouvelles technologies. Elles peuvent racheter des start-up ou développer en interne l’innovation, bien que ce soit compliqué en raison d’importantes rigidités. A cet égard, il y a de belles success story comme celle des caisses régionales de la Banque Populaire qui accompagnent les start-up au niveau local, adaptent leur offre au nouvel environnement numérique et s’adaptent aux besoins des clients avec des agences "intelligentes". Il est également possible que les banques se recentrent sur certaines activités plus rentables et que d’autres soient laissées aux fintech.

Le processus de destruction créatrice, comme il a pu être mis en lumière par l’économiste Joseph Schumpeter, n’implique pas systématiquement la disparition des acteurs traditionnels. Il y a mutation, fusion afin de créer un nouvel écosystème économique. C’est justement ce à quoi on assiste.

Quelle incidence ce nouveau chapitre peut-il laisser deviner en termes d'innovations ou d'expérience utilisateur ? Va-t-on assister à un tassement des investissements dans les start-up par exemple ?

Nous n’avons certainement jamais connu un cycle d’innovations aussi rapide, et rien ne semble en mesure de l’arrêter. Il y a une volonté d’adaptation réelle aux besoins des utilisateurs, on parle de maximiser l’expérience utilisateur, qui est pris en compte aussi bien par les acteurs traditionnels que par les acteurs nouveaux. Facilité, rapidité, personnalisation sont les maître mots de cette démarche. C’est unanimement positif. Ce processus ne devrait pas être stoppé par le tassement inévitable, à l’avenir, des investissements dans les start-up. Il y a eu un flux d’argent sans précédent depuis quelques années - en particulier des sociétés de capital-risque - canalisé vers les start-up, ce qui a permis l’émergence d’une myriade d’acteurs présents sur le même créneau, la même niche.

Pour qu’il y ait rentabilité, il faudra à terme qu’un processus de fusion-acquisition se mette en marche au niveau des start-up, avec l’appui éventuel d’acteurs traditionnels. Mais c’est encore trop tôt. Nous sommes encore en pleine ébullition. Les start-up se créent à tour de bras, souvent aidées par l’Etat, comme en France avec l’aide de la BPI. Le contexte économique, marqué par les taux bas qui facilitent l’accès à l’emprunt, et le fort taux de chômage qui peut inciter à l’entrepreneuriat, sont aussi des points qui jouent en faveur du développement des start-ups.

Il ne faut pas, enfin, se voiler la face : à ce jour, il est difficile de faire un bilan économique objectif de l’impact du numérique en termes de créations de richesse et d’emploi. Les start-up qui voient le jour ne semblent pas (encore) en mesure d’être un outil de lutte contre le chômage de masse. De plus, il y a eu des excès, il s’agit en l’occurrence des start-up valorisées plusieurs millions de dollars en bourse et qui affichent une faible rentabilité. Il y aura des faillites. Lorsqu’une nouvelle économie émerge, elle créé toujours des bulles qui finiront tôt ou tard par éclater. La même chose se produira pour l’économie numérique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

03.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

06.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

07.

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires