En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

04.

Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs

05.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

07.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 8 min 26 sec
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 41 min 43 sec
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 1 heure 49 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 2 heures 27 min
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 16 heures 22 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 16 heures 57 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 17 heures 26 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 20 heures 36 min
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 17 min 42 sec
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 1 heure 1 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 1 heure 33 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 2 heures 4 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 2 heures 39 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 16 heures 39 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 17 heures 8 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 18 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 20 heures 25 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 22 heures 16 min
© Andrea Comas / Reuters
© Andrea Comas / Reuters
Patate chaude

Déficit espagnol : la Commission osera-t-elle faire de Madrid la 1ère capitale sanctionnée ?

Publié le 04 avril 2016
Malgré une réduction (5,16% du PIB en 2015 contre 5,8% l'année précédente), le déficit espagnol est à un niveau bien plus élevé que ce qui était attendu (4,2%). Pierre Moscovici, commissaire européen en charge du dossier, a annoncé que l'Etat ibérique s'exposait à des sanctions, ce qui pourrait être une première au sein de la zone euro.
Raoul Sampognaro est économiste au département analyse et prévision de l'OFCE.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Raoul Sampognaro
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Raoul Sampognaro est économiste au département analyse et prévision de l'OFCE.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré une réduction (5,16% du PIB en 2015 contre 5,8% l'année précédente), le déficit espagnol est à un niveau bien plus élevé que ce qui était attendu (4,2%). Pierre Moscovici, commissaire européen en charge du dossier, a annoncé que l'Etat ibérique s'exposait à des sanctions, ce qui pourrait être une première au sein de la zone euro.

Le déficit espagnol s'établit à 5,16% du PIB en 2015, un niveau bien au-dessus de ses prévisions. C'est la huitième année consécutive que le gouvernement espagnol ne remplit pas les objectifs fixés. Quelles sont les causes profondes de ces échecs successifs ?

Raul Sampognaro : C’est la huitième année, mais la situation est tout à fait nouvelle. La cible de l’EDP (Excessive deficit procedure) a été réévaluée en juin 2013 (comme pour d’autres pays dont la France bien sûr). En 2014, l’Espagne a tenu sa cible (qui était alors de -5.8%) à quelques milliards près. 2015 est l’année du dérapage. La cible était de -4,2% du PIB et la notification faite le 31 mars 2016 douche tout le monde. Au lieu de -4,2%, c’est -5,2% et en comptant les mesures " one off ", cela s’établit à -4,8%. Notons que les " one off " ne seront pas retenus par la Commission, ou autrement dit, que les cibles nominales de l’EDP s’endentent y compris " one off ". Par conséquent, l’Espagne faillit à tenir ses cibles nominales et passe en deuxième partie de la procédure de l’EDP, qui va juger des mesures"« structurelles " bottom up et top down. Là, les " one off " seront pris en compte et évalués par la Commission. Ceci dit, la Commission, dans son exercice de prévision d’hiver, avait anticipé un déficit de 4,8% y compris les " one-off "  à hauteur de 0,1% du PIB. La surprise est donc assez importante (quoiqu’en dise le "gouvernement" espagnol dans le communiqué du 31/03/2016).

Le dérapage s’explique principalement (c’est la thèse du gouvernement central) par le fait que les régions n’ont pas appliqué les mesures demandées. L’absence de gouvernement central n’aide sans doute pas à la discipline budgétaire en Espagne et on assiste peut être à l’implosion du système politique fédéral espagnol. Les perspectives ne sont pas très encourageantes. D’une part, il n’y a pas de gouvernement pour le moment et il est possible que le roi déclenche de nouvelles élections avant l’été qui ne résoudront peut-être pas le blocage politique. L’adoption de mesures correctrices est juridiquement impossible sans gouvernement et sans majorité solide, et pourrait bien rester impossible même après de nouvelles élections. D’autre part, la pression indépendantiste limite le pouvoir coercitif de l’Etat espagnol sur les régions. Les menaces à peine voilées de la Commission ne leur parviennent probablement pas. Accentuer la pression sur les régions pourrait accélérer l’éclatement de l’Espagne, si tant est qu’il y ait une courroie de transmission de cette pression.

Pierre Moscovici, commissaire européen en charge du dossier,  a évoqué la possibilité d'infliger des sanctions à l'égard de l'Espagne. Risque-t-elle d'être le premier pays sanctionné par la Commission européenne ? En quoi une telle issue serait à même d'élever la pression européenne d'un cran sur les pays en situation de déficit excessif ? La France est-elle menacée à terme ?

J’ai bien peur que la Commission ne puisse pas grand-chose sur ce dossier. Tant qu’il n’y a pas de pouvoir solide et légitime en Espagne, brandir les sanctions ne peut qu’ajouter au chaos. Cela dit, la Commission, depuis le fiscal compact, doit appliquer la procédure, tandis que les décisions de sanctions sont de la responsabilité du Conseil (à la majorité qualifiée inversée). La Commission va donc suivre son manuel et continuer dans cette voie. Le dérapage est tellement notable qu’il ne sera pas possible de faire autrement. Le Conseil va devoir donc décider, sans qu'on puisse dire vraiment quelle sera l'issue. La majorité qualifiée inversée introduit une incertitude et la crédibilité du fiscal compact est en jeu.

La France est dans une situation bien plus simple grâce à la " surprise " du déficit notifié. Ainsi, sauf accident, la France sortira de l’EDP en 2018, et aura alors une dette inférieure à 100% du PIB. Elle pourra justifier de réformes structurelles pour négocier les MTO (medium term objectives) et sera hors de portée des sanctions (sauf à repasser en correctif, ce qui est toujours possible, mais on verra pour cela en 2019).

L’Italie a un dossier un peu plus lourd du fait d’une dette plus importante et de banques en détresse. Pour échapper aux sanctions, il faudra toute l’habilité des Italiens (emmenés par Padoan) et le recours à toutes les clauses prévues ou non dans le fiscal compact. Malgré la relative bienveillance de la Commission, ils vont avoir du mal à cacher la relance qu’ils font de leur économie. Pas vu, pas pris.

De nombreux économistes parlent depuis un certain temps d'un redémarrage de l'économie espagnole. Qu'en est-il dans la réalité ? Que révèle le déficit espagnol permanent par rapport à ce redémarrage ? 

La croissance est revenue en Espagne, qui bénéficie de taux souverains bas (que d’ailleurs l’absence de " gouvernement " et les infractions notoires à l’EDP n’ont pas fait bouger d’un point de base : 1,43% hier contre 1,5% il y a quelques jours) et de banques en situation plutôt favorables. L’Espagne fait de la stimulation budgétaire au lieu de la consolidation, ce qui, par effet multiplicateur, soutient son activité et favorise la baisse du chômage. Grace à cette reprise d’activité, malgré tout, le déficit baisse. Bref, ce n’est pas certain que cette politique menée par défaut de gouvernement ne soit pas meilleure que celle qui aurait été conduite si l’Espagne avait tenu ses engagements.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

04.

Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs

05.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

07.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 04/04/2016 - 18:28
Sanction pour déficit excessif
Selon que vous serez puissant ou misérable.... Et Moscovici en rajoutera pour se refaire une apparence de virginité, mais sans viser les copains ........voyons, ce serait inconvenant.
zouk
- 04/04/2016 - 18:25
Sanction pour déficit excessif
Selon que vous serez puissant ou misérable.... Et MOscovici en rajoutera pour se ref
abracadarixelle
- 04/04/2016 - 10:29
Moscovici ??
Incapable en France et refilé généreusement à l'Europe ! Qu'il se taise avant le lynchage !