En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

06.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

07.

L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 14 heures 3 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 14 heures 50 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 16 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 17 heures 35 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 18 heures 50 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 20 heures 12 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 20 heures 56 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 22 heures 23 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 22 heures 57 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 23 heures 18 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 14 heures 31 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 15 heures 6 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 16 heures 45 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 17 heures 43 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 19 heures 34 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 20 heures 36 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 22 heures 8 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 22 heures 38 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 23 heures 5 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 13 heures
© Flickr/benjaminasmith
© Flickr/benjaminasmith
Bonnes feuilles

La clé d’une relation saine : connaître vos cinq émotions primaires et éviter d'en faire porter la responsabilité à l'autre

Publié le 29 mars 2016
La toxicité s'immisce bien souvent dans les relations et la reconnaître est compliqué tant les signes qui doivent alerter sont subtils et mouvants. Marion Blique propose de dénouer les fils qui tissent les relations pour mieux comprendre ce qu'elles cachent. Elle aide à identifier les différents styles relationnels et à débusquer la toxicité et la dépendance affective en donnant des outils pour les transformer. Extrait de "J'arrête les relations toxiques" de Marion Blique, aux éditions Eyrolles 2/2
Installée aux États-Unis, Marion Blique est psychologue clinicienne. Passionnée, elle partage les dernières découvertes thérapeutiques d'outre-Atlantique, à travers sa pratique en cabinet et ses formations : psychologie énergétique, neurosciences,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marion Blique
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Installée aux États-Unis, Marion Blique est psychologue clinicienne. Passionnée, elle partage les dernières découvertes thérapeutiques d'outre-Atlantique, à travers sa pratique en cabinet et ses formations : psychologie énergétique, neurosciences,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La toxicité s'immisce bien souvent dans les relations et la reconnaître est compliqué tant les signes qui doivent alerter sont subtils et mouvants. Marion Blique propose de dénouer les fils qui tissent les relations pour mieux comprendre ce qu'elles cachent. Elle aide à identifier les différents styles relationnels et à débusquer la toxicité et la dépendance affective en donnant des outils pour les transformer. Extrait de "J'arrête les relations toxiques" de Marion Blique, aux éditions Eyrolles 2/2

Jour 8 : Le rôle essentiel de mes émotions dans ma vie relationnelle

Nous avons découvert les jours précédents l’importance de notre cerveau émotionnel, son rôle lors des premières années de vie et, en particulier, au cours de la formation de nos premiers liens. Il nous semble impensable d’entretenir un lien, a fortiori un lien d’amour, sans ressentir d’émotion, sans comprendre ni partager un langage émotionnel. Imaginer un monde sans émotions serait un peu comme imaginer un monde sans couleurs. Tout serait bien fade et gris. Nous serions comme des robots.

Quoi de mieux pour commencer cette deuxième semaine que d’entrer dans le royaume des émotions. " E-motion ", c’est-à-dire l’énergie en mouvement !

Je suis responsable de mes émotions

Les émotions sont porteuses d’incroyables informations. Il serait tentant de croire qu’elles viennent de l’extérieur parce qu’elles sont souvent déclenchées par des événements ou des personnes qui semblent les provoquer. Mais détrompez-vous : personne n’est responsable de nos émotions.

Il est tentant de dire à une amie toujours en retard : " Tu me mets en colère ! ", à notre fille : " Tu me rends triste. " Pourtant, leur responsabilité n’est pas en cause. Nos émotions ne sont que notre réponse personnelle à une information qui vient de l’extérieur. Nous sommes la source de ce que nous ressentons et nous avons le pouvoir de transformer nos réponses émotionnelles. Ce que nous allons apprendre à faire aujourd’hui et le jour 18.

Je vous propose une recette miracle : au lieu d’essayer de changer ou de contrôler les personnes et les événements autour de nous, apprenons à y répondre différemment.

Nos organes des sens nous permettent de percevoir et de filtrer une quantité incroyable d’informations et bien souvent à un niveau subliminal, au-dessous du radar de notre conscience : expression du visage, ton de la voix, regard furtif, évitement du regard, silence vont nous alerter, nous menacer et déclencher en nous des réactions émotionnelles intenses et archaïques.

Ce sont surtout nos deux cerveaux primitifs qui effectuent cette tâche à une vitesse incroyable. Ils sont bien plus rapides que le cortex, notre cerveau pensant. Comme nous l’avons vu au jour 7, être en sécurité et survivre est l’objectif numéro 1, surtout dans les relations avec les autres. La question est : " L’autre est-il dangereux, fiable, menaçant ? "

Si vous avez un chien, vous voyez bien qu’à chaque fois qu’il rencontre un congénère, il va le regarder, le renifler, l’évaluer et même établir une domination immédiate. Nous procédons de la même manière sans nous en rendre compte, malgré nous, par réflexe de survie.

Nos cinq émotions primaires

Nous connaissons les couleurs primaires : jaune, bleu, rouge. Il y a aussi des émotions primaires : la colère, la tristesse, la peur, la joie et le dégoût. Ce sont des émotions de base, accompagnées de réactions physiologiques partagées par tous les mammifères, reconnaissables chez/et par tous les humains, quelles que soient leur origine et leur culture.

La colère

Souvent ressentie dans la gorge, la mâchoire, les épaules, les lombaires et nos poings serrés, elle peut se cacher aussi dans les migraines et les maux de tête. Trois situations la font naître :

• l’absence de respect de nos limites ;

• le besoin de franchir un obstacle (la colère va nous donner l’énergie nécessaire pour le faire) ;

• une situation de frustration ou d’insatisfaction. La colère est en rapport avec les limites que nous posons, qui nous sommes, notre territoire personnel en quelque sorte. La colère va nous aider à agir lorsque nous ressentons une intrusion. Elle nous informe aussi que nous désirons quelque chose que nous n’avons pas et alors nous sommes frustrés, ou au contraire que nous devons vivre quelque chose d’inconfortable. Il n’est pas toujours facile de savoir bien exprimer la colère, que ce soit pour les hommes qui ont peur de leur propre violence ou des femmes qui redoutent celle de l’homme. Il y a tant d’énergie dans la colère. Elle est comme le feu, prête à s’élever et cherche sa bonne expression, sans rarement la trouver. Dans ces cas-là, elle devient destructrice d’où sa mauvaise presse. Bon nombre de personnes préfèrent l’éviter complètement et la répriment. Mais elles se retrouvent sans vitalité, sans passion, supprimant leur pouvoir et souvent leur sexualité.

La tristesse

Elle se ressent dans la poitrine, la gorge se noue, les larmes montent aux yeux. Cela signale que nous avons perdu quelque chose ou quelqu’un auquel nous tenions. Elle signale une perte. Elle nous donne l’opportunité de chérir et d’honorer les choses ou les gens que nous aimons. De nouveau, nous avons appris à la masquer. Les garçons ne pleurent pas et si les filles le font, c’est plutôt un signe de sensiblerie et de perte de contrôle. Il est pourtant si essentiel de s’accorder le temps et l’espace de faire le deuil de ce qui n’est plus. Combien de gens somatisent ou dépriment parce qu’ils ne se sont pas autorisés à vivre certaines pertes ?

La peur

Elle signifie que nous percevons qu’une menace plane sur notre bien-être physique et elle nous prépare à l’affronter ou à nous en protéger. Souvent située dans le plexus solaire ou l’estomac, elle peut gagner tout notre corps et nous paralyser, jusqu’à affecter nos mouvements et notre respiration. Mais, au lieu de nous immobiliser, elle peut aussi nous agiter, nous faire trembler, notre cœur et notre respiration s’emballent, vieux réflexe reptilien. Parfois, il faut savoir l’écouter et s’enfuir en courant. Elle peut nous informer de vrais dangers à venir.

La joie

Nous nous sentons en pleine expansion, connectés et ouverts. La joie est souvent ressentie dans la poitrine et le cœur. Ce peut être un ressenti calme, paisible ou, au contraire, il peut s’accompagner d’un sentiment d’excitation. Il y a tant d’énergie dans la joie et pourtant, pour beaucoup d’entre nous, il n’est pas facile d’y accéder.

Le dégoût

C’est d’abord un phénomène physique qui, à l’origine, nous alerte sur les aliments nocifs et nous permet de sauvegarder notre santé. Il nous permet aussi de protéger notre identité, qui nous sommes, sur le plan psychologique et moral. Il est le gardien de notre identité.

Un langage partagé par tous les êtres humains

Tous les petits humains, quels que soient leur âge ou leur culture, peuvent lire ces cinq émotions de base sur un visage : colère, tristesse, peur, joie, dégoût. Ils saisissent les expressions en particulier au niveau des yeux, du regard et de la bouche. Comme nous le voyons dans l’encadré ci-contre, cette capacité peut nous aider tout au long de notre vie et s’appliquer à bien des domaines, et pas seulement à celui du lien affectif.

Extrait de J'arrête les relations toxiques - 21 jours pour créer des liens sains et harmonieux de Marion Blique, publié aux éditions Eyrolles, mars 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

06.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

07.

L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires