En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

02.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

03.

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

04.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

05.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

06.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

07.

Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 37 min 47 sec
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 2 heures 17 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 4 heures 24 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 5 heures 51 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 6 heures 58 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 9 heures 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 23 heures 3 min
light > Culture
Secteur menacé par la crise ?
La fréquentation "s'écroule" au château de Versailles face à l’absence de touristes étrangers
il y a 23 heures 37 min
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 55 min 21 sec
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 2 heures 50 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 5 heures 15 min
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 6 heures 7 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 9 heures 24 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 23 heures 9 min
pépites > Politique
Démocratie
Biélorussie : Emmanuel Macron exprime sa "très grande préoccupation"
il y a 1 jour 16 min
Maître à penser

Le mythe Michel Onfray

Publié le 25 mars 2016
A la prophétie de l’effondrement de la civilisation judéo-chrétienne, les chrétiens peuvent opposer, sereinement, que leur foi en a vu d’autres !
René Poujol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
René Poujol est journaliste et a dirigé la rédaction de l'hebdomadaire Pèlerin de 1999 à 2009. Blogueur, il est également co-fondateur du site A la table des chrétiens de gauche.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A la prophétie de l’effondrement de la civilisation judéo-chrétienne, les chrétiens peuvent opposer, sereinement, que leur foi en a vu d’autres !

Le 17 mars la Grande librairie, émission littéraire de France 5 animée par François Busnel, accueillait Michel Onfray pour ses deux derniers ouvrages (1). L’homme est devenu incontournable. En deux décennies il s’est imposé comme maître à penser du PAF. Où plus exactement comme penseur de substitution dans un univers médiatique que la pensée fatigue et qui trouve dans son athéisme flamboyant une traduction acceptable de la neutralité à laquelle il se croît tenu, laïcité oblige ! Voici donc le philosophe transformé en moderne pythie d’une société qui, après avoir congédié Dieu sans préavis, au nom de la raison, s’abandonne avec langueur entre les bras des astrologues.

La foi est triste, hélas, et j’ai lu tous les livres…

En un quart d’heure (2) le philosophe nous a offert un bel échantillon d’affirmations purement subjectives, assénées comme autant de vérités, avec une assurance déconcertante. Des religions, Michel Onfray a depuis longtemps fait le tour et épuisé la substance. Il a tout lu : l’Ancien et le Nouveau Testament, le Coran dans diverses traductions, le Zoar, le Talmud, les Veda et autres textes sacrés. Et n’y a trouvé aucune raison particulière de croire en une quelconque transcendance. Ce qui l’inciterait à paraphraser Mallarmé : "La foi est triste, hélas, et j’ai lu tous les livres".

Preuve qu’une boulimie de lecture, fut-elle dictée par les meilleures intentions, ne donnera jamais à un athée militant la moindre clé de compréhension de ce que peut être la foi d’un croyant. Et que ce même athéisme promu au rang de vérité universelle, par la magie d’une intime conviction, interdit le moindre recul critique vis-à-vis d’une grille de lecture du réel, forcément sujette à caution. Avec pour ultime conséquence une incapacité à aborder la religion autrement que comme support, agrégateur, catalyseur de civilisation, alors qu’elle est d’abord l’expression collective d’expériences personnelles.

Samuel Huntington est grand et Michel Onfray est son prophète

Grand admirateur de Nietzsche, Michel Onfray rejoint Houellebecq dans sa détestation du Christianisme perçu comme "religion de femelles" (3) A ses yeux, une civilisation ne survit que par sa capacité à incarner la force et à s’imposer. Et l’Europe se délite aujourd’hui non pas d’avoir trahi le christianisme mais bien au contraire d’avoir trop écouté le message d’amour des Evangiles transformé en humanisme décadent. Ce qui permet à Onfray, au motif que "les civilisations sont mortelles" de prophétiser : "Le judéo-christianisme est une civilisation qui s’effondre, face à l’Islam, civilisation de grande santé qui s’approche." Le choc des civilisations aura donc bien lieu. Samuel Huntington est grand et Michel Onfray est son prophète !

Mais pourquoi la foi des croyants dépendrait-elle des aléas des civilisations ? Que l’Occident soit né du Judéo-christianisme (4) ne lie aucunement ces religions à son déclin hypothétique. C’est à la seule force du message évangélique et au témoignage de vie des premiers chrétiens que l’on doit l’efflorescence du Christianisme autour du bassin méditerranéen au cours des trois premiers siècles, avant même que Constantin en autorise le culte et que Théodose en fasse ultérieurement une religion d’Etat. Pas au fait que, "Saint-Paul a invité, avec son épée, à faire du Christianisme une religion universelle" comme l’affirme Onfray dans l’émission. Et que l’on sache, le Christianisme naissant survécut à l’effondrement de l’empire romain, civilisation prestigieuse s’il en fut, en ayant l’intelligence de devenir la religion des barbares.

Si "l’éternel retour" est une pensée éminemment nietzschéenne, pourquoi exclure que demain ce même Christianisme, épuré, revisité, porté par une ferveur nouvelle puisse devenir le ferment religieux d’une civilisation en gestation ? Et que cette fécondation ne se fasse pas "contre" les croyants d’autres religions présents sur notre sol – qu’il s’agisse des juifs ou des musulmans – mais bien en proximité avec eux ? Pour faire prévaloir ensemble une même foi, plurielle, en la transcendance ?

De la non-existence historique de Jésus

On n’épuiserait pas les approximations ou les contradictions du discours Onfrayen. Lorsque le philosophe dit "préférer un croyant intelligent à un athée débile" on balance entre la gratitude et la curiosité de savoir où peut bien se situer l’intelligence du croyant si la foi n’est que superstition et obscurantisme ! Mais gardons le meilleur pour la fin. Dans son dialogue avec François Busnel, Michel Onfray évoquant le fait qu’aucun des quatre évangélistes n’a connu le Christ de son vivant, ajoute : " outre le fait qu’il n’a pas existé historiquement" et que " l’on ne peut pas entretenir des mythes quand on est philosophe".

Dans ma naïveté, je pensais que pouvoir aujourd’hui débattre librement de la nature de la personne Jésus – illuminé, prophète, fils de Dieu… – sans risquer les flammes du bûcher, était en soi une victoire de l’intelligence qui ne nécessitait pas d’en rajouter. Jésus serait donc un mythe et l’Histoire du christianisme celle d’une mystification de vingt siècles ! Le 15 septembre 1970, Alexandre Sanguinetti était invité à débattre avec Pierre Mendes France, dans le cadre de l’émission culte de l’époque : A armes égales. Le thème de leur échange : la jeunesse et la politique ! Le fougueux militant gaulliste y avait longuement développé l’idée selon laquelle "la jeunesse est un mythe". (5) Le lendemain fleurissait sur les murs de la ville de Toulouse dont il était député, cette inscription : " Si la jeunesse est un mythe, Alexandre Sanguinetti, lui, est une triste réalité". Transposons !

Une foi qui se nourrit de la rencontre

Au fond peut-être Michel Onfray n’est-il lui-même qu’un mythe, un philosophe certes prolifique mais de second ordre, dont la gloire médiatique ne tient qu’à la complaisance durable de ceux qui l’ont fait roi.

Ce jeudi 24 mars 2016, près de deux milliards de chrétiens de par le monde entrent dans le triduum pascal qui célèbre la mort et la résurrection du Christ. Pour eux, il ne s’agit pas de célébrer un mythe mais un mystère. Leur foi ne se nourrit pas d’abord de lectures savantes mais d’une rencontre qui a bouleversé leur vie. Quoi qu’en pense Michel Onfray !

Cet article a initialement été publié sur le blog de René Poujol : http://www.renepoujol.fr/le-mythe-michel-onfray/

(1) Michel Onfray, Penser l’Islam, Ed. Grasset ; Le miroir aux alouettes, Principes d’athéisme social, Ed. Plon.

(2) Michel Onfray intervient à plusieurs reprises dans une émission dont il n’était pas le seul invité mais, mises bout à bout, ses prises de parole ne dépassent gère les quinze minutes.

(3) Interview de Michel Houellebecq dans l’Obs du 8 au 14 janvier 2015, p.27.

(4) Il est amusant, au passage, d’entendre Onfray défendre une lecture judéo-chrétiennes des racines de l’Europe là où d’autres la contestent au nom d’Athènes, de Rome et des Lumières.

(5) Sa thèse étant que l’on passait directement de l’enfance à l’âge adulte et que la jeunesse avait été créée de manière artificielle par le secteur marchand. .

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
sna-hyper
- 27/03/2016 - 22:16
Dieu pour les nuls
Oui Darwin n'explique pas tout, la vie par exemple. Dieu par contre explique tout c'est génial. Ben d'ou vient la vie? T"inquiète c'est Dieu qui l'a créée. Une autre question? Ah euh d'ou vient l'univers? Facile c'est encore Dieu etc. etc..
Ganesha
- 27/03/2016 - 03:36
JG
Je suis bien d'accord avec vous pour admettre qu'il faut un point de départ à l'Univers et que la sélection naturelle de Darwin n'explique pas tout. Ce que je conteste vigoureusement, ce sont toutes ces religions qui viennent nous dire : ''Dieu ordonne ceci, interdit cela'' ! C'est à chaque société humaine, à l'époque où elle vit, d'établir ses propres règles !
JG
- 26/03/2016 - 23:54
@Ganesha bis
Un autre moyen d'avancer dans le sens d'une "force créatrice"- Je l'appelle Dieu car c'est un moyen philosophique commode- mais vous pouvez l'appeler comme vous voulez- c'est de se poser la question fondamentale de Leibniz sur l'Etre : "Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?" La métaphysique... on revient toujours à la métaphysique si on veut comprendre quelque chose à ce qui nous entoure - non pas le comment des choses- ça c'est le domaine de la science- mais le pourquoi des choses qui est du domaine de la philosophie.