En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

03.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

06.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

07.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 1 heure 5 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 1 heure 37 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 2 heures 20 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 3 heures 7 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 4 heures 42 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 5 heures 7 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 5 heures 34 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 6 heures 20 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 7 heures 25 min
light > Justice
Sérial-équidé
Depuis novembre 2018, rien n'arrête le gang des tueurs de chevaux
il y a 22 heures 21 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 1 heure 13 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 1 heure 51 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 2 heures 50 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 4 heures 59 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 5 heures 56 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 7 heures 36 sec
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 21 heures 36 min
pépites > Santé
Santé
Que contient l'accord du Ségur de la Santé signé aujourd'hui ?
il y a 23 heures 13 min
© Reuters
© Reuters
Zone (dé)tendues

Pourquoi le boom de la construction en Île-de-France ne suffira pas à réduire durablement les tensions sur le marché immobilier

Publié le 23 mars 2016
Selon les chiffres de la Direction régionale et interdépartementale de l’Equipement et de l’Aménagement (Driea) d’Ile-de-France, les autorisations délivrées au troisième trimestre 2015 montrent une forte hausse par rapport aux années précédentes. Si la tendance s'avérait durable, les zones tendues comme Paris pourraient voir leurs prix diminuer.
Pierre Madec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Madec est économiste au département analyse et prévision à l'OFCE.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les chiffres de la Direction régionale et interdépartementale de l’Equipement et de l’Aménagement (Driea) d’Ile-de-France, les autorisations délivrées au troisième trimestre 2015 montrent une forte hausse par rapport aux années précédentes. Si la tendance s'avérait durable, les zones tendues comme Paris pourraient voir leurs prix diminuer.

Atlantico : Comment peut-on expliquer cette hausse, est-elle plutôt conjoncturelle ou est-il permis d'imaginer qu'elle sera durable ?

Pierre Madec : Ces évolutions sont certes encourageantes mais doivent être mises en perspective. En effet, l’année 2014 a marqué un coup d’arrêt important dans la montée en puissance du nombre de mises en chantier entamée depuis 2009. De fait, le retour à un niveau de mises en chantier proche de celui observé en 2012-2013, c’est-à-dire supérieur à 60 000 logements annuels, fait apparaître des taux de croissance du nombre de mises en chantier élevés. S’il est vrai que le niveau des mises en chantier semble approcher son plus haut historique, il est encore trop tôt pour conclure à une reprise durable. En ce qui concerne les permis, là encore, on se doit d’être prudent. Si le nombre de logements autorisés a augmenté de manière significative depuis 2014, il faut attendre de voir quelle part de ces permis se traduira par des mises en chantier réelles. En 2010 et 2011, le nombre de logements autorisés avaient fortement augmenté mais ces permis ne se sont pas traduits, 5 ans plus tard, par un accroissement aussi important des mises en chantier.

Quelles dynamiques peut-on observer entre Paris intra-muros, la petite et la grande couronne ?

Quelle que soit la zone considérée, les signaux sont positifs puisque le nombre de logements autorisés et commencés a cru en 2015. Il faut malgré tout une fois encore relativiser compte tenu du niveau de la construction en Île-de-France. Certes, le nombre de logements commencés à Paris a fortement augmenté mais sur une base de construction relativement faible (environ 6 000 logements mis en chantier par an). Les variations sont donc importantes en pourcentage mais presque anecdotiques en termes de niveau. En petite couronne, les évolutions sont plus intéressantes. Avec environ 30 000 logements mis en chantier en 2015, l’augmentation de 24% par rapport à 2014 représente un delta de construction de l’ordre de 7500 logements supplémentaires. Cela reste anecdotique à l’échelle de l’ensemble du parc de logement en petite couronne (2 000 000 de logements) mais ces évolutions sont tout de même un signe encourageant quant à la reprise du marché de construction francilien, marché fortement générateur d’emploi.

Il ne faut pas oublier que contrairement à Paris, où la construction neuve est de fait résiduelle compte tenu de l’extrême densité de population (supérieur à 40 000 habitants au km²), la première couronne parisienne continue de constituer un potentiel de construction important.

Cette hausse aura-t-elle une répercussion sur les prix ? Ces évolutions concerneront-elles toutes les catégories de logement ou les territoires en Île-de-France de la même manière ?

Une fois encore, les évolutions observées à la fin de l’année 2015 se doivent d’être confirmées dans la durée. Au niveau national, les permis et mises en chantier ont fortement augmenté en milieu d’année 2015 avant de s’éroder de nouveau en fin d’année. De plus, une fois encore, le faible nombre de logement construits annuellement ne peut impacter à lui seul les prix immobiliers à court terme. Il est par contre évident que le développement d’une offre de logements abordables abondante serait à même de réduire à terme les tensions présentes sur le marché immobilier francilien et particulièrement parisien en réorientant  une partie de la demande vers les zones moins sujettes aux tensions. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires