En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

06.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

07.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 6 min 7 sec
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 28 min 42 sec
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 1 heure 12 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 1 heure 42 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 2 heures 15 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 2 heures 42 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 3 heures 38 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 19 heures 55 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 23 heures 45 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 7 min 46 sec
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 33 min 46 sec
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 3 heures 9 min
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 19 heures 27 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 21 heures 58 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 1 jour 1 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Zone (dé)tendues

Pourquoi le boom de la construction en Île-de-France ne suffira pas à réduire durablement les tensions sur le marché immobilier

Publié le 23 mars 2016
Selon les chiffres de la Direction régionale et interdépartementale de l’Equipement et de l’Aménagement (Driea) d’Ile-de-France, les autorisations délivrées au troisième trimestre 2015 montrent une forte hausse par rapport aux années précédentes. Si la tendance s'avérait durable, les zones tendues comme Paris pourraient voir leurs prix diminuer.
Pierre Madec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Madec est économiste au département analyse et prévision à l'OFCE.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les chiffres de la Direction régionale et interdépartementale de l’Equipement et de l’Aménagement (Driea) d’Ile-de-France, les autorisations délivrées au troisième trimestre 2015 montrent une forte hausse par rapport aux années précédentes. Si la tendance s'avérait durable, les zones tendues comme Paris pourraient voir leurs prix diminuer.

Atlantico : Comment peut-on expliquer cette hausse, est-elle plutôt conjoncturelle ou est-il permis d'imaginer qu'elle sera durable ?

Pierre Madec : Ces évolutions sont certes encourageantes mais doivent être mises en perspective. En effet, l’année 2014 a marqué un coup d’arrêt important dans la montée en puissance du nombre de mises en chantier entamée depuis 2009. De fait, le retour à un niveau de mises en chantier proche de celui observé en 2012-2013, c’est-à-dire supérieur à 60 000 logements annuels, fait apparaître des taux de croissance du nombre de mises en chantier élevés. S’il est vrai que le niveau des mises en chantier semble approcher son plus haut historique, il est encore trop tôt pour conclure à une reprise durable. En ce qui concerne les permis, là encore, on se doit d’être prudent. Si le nombre de logements autorisés a augmenté de manière significative depuis 2014, il faut attendre de voir quelle part de ces permis se traduira par des mises en chantier réelles. En 2010 et 2011, le nombre de logements autorisés avaient fortement augmenté mais ces permis ne se sont pas traduits, 5 ans plus tard, par un accroissement aussi important des mises en chantier.

Quelles dynamiques peut-on observer entre Paris intra-muros, la petite et la grande couronne ?

Quelle que soit la zone considérée, les signaux sont positifs puisque le nombre de logements autorisés et commencés a cru en 2015. Il faut malgré tout une fois encore relativiser compte tenu du niveau de la construction en Île-de-France. Certes, le nombre de logements commencés à Paris a fortement augmenté mais sur une base de construction relativement faible (environ 6 000 logements mis en chantier par an). Les variations sont donc importantes en pourcentage mais presque anecdotiques en termes de niveau. En petite couronne, les évolutions sont plus intéressantes. Avec environ 30 000 logements mis en chantier en 2015, l’augmentation de 24% par rapport à 2014 représente un delta de construction de l’ordre de 7500 logements supplémentaires. Cela reste anecdotique à l’échelle de l’ensemble du parc de logement en petite couronne (2 000 000 de logements) mais ces évolutions sont tout de même un signe encourageant quant à la reprise du marché de construction francilien, marché fortement générateur d’emploi.

Il ne faut pas oublier que contrairement à Paris, où la construction neuve est de fait résiduelle compte tenu de l’extrême densité de population (supérieur à 40 000 habitants au km²), la première couronne parisienne continue de constituer un potentiel de construction important.

Cette hausse aura-t-elle une répercussion sur les prix ? Ces évolutions concerneront-elles toutes les catégories de logement ou les territoires en Île-de-France de la même manière ?

Une fois encore, les évolutions observées à la fin de l’année 2015 se doivent d’être confirmées dans la durée. Au niveau national, les permis et mises en chantier ont fortement augmenté en milieu d’année 2015 avant de s’éroder de nouveau en fin d’année. De plus, une fois encore, le faible nombre de logement construits annuellement ne peut impacter à lui seul les prix immobiliers à court terme. Il est par contre évident que le développement d’une offre de logements abordables abondante serait à même de réduire à terme les tensions présentes sur le marché immobilier francilien et particulièrement parisien en réorientant  une partie de la demande vers les zones moins sujettes aux tensions. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires