En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

02.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

03.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

07.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 38 min 57 sec
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 3 heures 13 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 4 heures 26 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 7 heures 3 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 7 heures 20 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 7 heures 29 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 8 heures 9 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 8 heures 28 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 8 heures 49 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 9 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 2 heures 17 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 3 heures 38 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 6 heures 11 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 7 heures 11 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 7 heures 29 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 10 heures 18 min
© Pixabay
La recherche progresse lentement pour les 900 000 Français atteints par la maladie d'Alzheimer, lesquels seront probablement 1,3 million en 2020, compte tenu de la hausse de l’espérance de vie.
© Pixabay
La recherche progresse lentement pour les 900 000 Français atteints par la maladie d'Alzheimer, lesquels seront probablement 1,3 million en 2020, compte tenu de la hausse de l’espérance de vie.
MST et maladies neurodégénératives

Cette surprenante hypothèse sur l’origine de la maladie d’Alzheimer que des chercheurs jugent de plus en plus plausible…

Publié le 21 mars 2016
Une trentaine de chercheurs pointent la corrélation entre le virus de l’herpès et la maladie d’Alzheimer. Selon eux, le sujet serait tabou et mériterait plus ample recherche.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une trentaine de chercheurs pointent la corrélation entre le virus de l’herpès et la maladie d’Alzheimer. Selon eux, le sujet serait tabou et mériterait plus ample recherche.

La maladie d’Alzheimer est la démence qui a la plus forte prévalence. L’âge est son principal facteur de risque ; elle s’accompagne d’une lente dégénérescence des neurones. L’Université de McGill en propose une explication accessible à tous.

Pourtant, les causes de la maladie d’Alzheimer ne font pas l’unanimité. La seule chose qui soit certaine, ce sont les échecs des essais cliniques : sur les 413 conduits entre 2002 et 2012, 99,6% ont échoué. C’est la raison pour laquelle le récent éditorial du Journal of Alzheimer’s Disease a fait l’effet d’une petite bombe : près d’une trentaine de chercheurs signent une suggestion dont ils considèrent qu’elle a été « trop longtemps ignorée ».

Ils avancent que l’origine de la maladie pourrait être virale ou bactérienne, plutôt que le fruit d’une immunodéficience sui generis. En cause, particulièrement, le virus de l’herpès ou la bactérie chlamydia, toutes deux des infections sexuellement transmissibles (IST). Ce sont eux qui seraient responsables de l’accumulation des plaques amiloïdes « collantes » et du mauvais repliement des protéines tau dans le cerveau humain.

L’hypothèse selon laquelle cette accumulation joue un rôle dans le développement de la maladie est, pour l’instant, la plus probante. Ce dysfonctionnement empêcherait effectivement la communication inter-neuronale, conduisant à des pertes de mémoire et à un déclin cognitif. Mais l’angle de l’éditorial réside en ceci : plutôt que de lutter contre l’agglutinement des plaques amiloïdes, il serait plus efficace de mettre au point des antibiotiques ciblant précisément les infections virales ou bactériennes, lesquels pourraient « ralentir, voire stopper la progression d’Alzheimer », soutient l’éditorial.

 « Une composante microbienne dormante »

Le professeur Douglas Kelly, de l’université de Manchester, affirme « qu’il y a des preuves irréfutables que la maladie d’Alzheimer possède une composante microbienne dormante », et « qu’on ne peut plus [les] ignorer » ; ses propos sont rapportés par le Telegraph. Ces virus ou ces bactéries se trouvent fréquemment dans le cerveau des personnes âgées, et ils peuvent être « réveillés » par le stress, ou par une faiblesse du système immunitaire.

Le fait est que, d’après les chiffres de l’OMS, près de deux tiers des personnes de moins de 50 ans sont affectées par le virus Herpes simplex de type 1 (communément associé aux boutons de fièvre), qu’elles contractent pendant leur jeunesse, parfois par simple contact cutané avec une personne porteuse du virus. Cette forme d’herpès ne conduit pas nécessairement au développement de symptômes, ce qui permet d’expliquer la taille de la population infectée ; en revanche, le virus Herpes simplex de type 2 est typiquement répandu par contact sexuel.

Le virus est connu pour endommager le système nerveux central, lequel peut causer un déclin mental, et le système limbique du cerveau, c’est-à-dire l’ensemble des structures jouant un rôle très important dans la régulation de l’humeur et des émotions. En somme, les zones touchées sont les mêmes que celles des patients souffrant de la maladie d’Alzheimer.

Ainsi, le fait de constater que le virus de l’herpès est plus fréquent dans le cerveau des patients atteints d’Alzheimer est une corrélation qui devrait être creusée : c’est ce que soutiennent les chercheurs.

Corrélation n’est pas causalité

Cependant, cette tribune, qui n’est pas une nouvelle étude mais bien plutôt une lettre ouverte à la communauté scientifique, n’apporte pas de preuve supplémentaire. C’est ce qui fait dire à John Hardy, cité par le Telegraph : « Tout ceci n’est qu’une opinion minoritaire dans la recherche sur Alzheimer. Il nous faut rester attentifs, mais cette piste virale ou bactérienne ne reflète pas les vues de la majorité des chercheurs ».

Un article du Washington Post avance même l’idée suivante : soit la corrélation est une pure coïncidence, vu la proportion d’adultes ayant la maladie d’Alzheimer et ceux ayant le virus de l’herpès de type 1 ; soit la relation est inverse, et un processus morbide relié à Alzheimer conduirait les patients infectés du virus à développer leurs symptômes communs plus activement.

Cela signifie donc que la recherche progresse lentement pour les 900 000 Français atteints par la maladie d'Alzheimer, lesquels seront probablement 1,3 million en 2020, compte tenu de la hausse de l’espérance de vie. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gordion
- 20/03/2016 - 09:14
@kaprate
...s'il ne s'agit que d'une simple hypothèse de dialogue, dans ce cas d'accord avec vous. J'avais le sentiment, à tort peut-être, que vous fussiez comme les défenseurs de l'environnement, fustigeant comme en Allemagne le nucléaire et ne disant rien sur la prolongation des centrales thermiques - pourtant indispensables pour faire tourner l'économie - qui masquent les problèmes de compétitivité et de technologies caractérisant les énergies renouvelables.
Bien noté!
karenotsoa
- 19/03/2016 - 20:26
@Gordion
Envisager le pire n'évite pas le danger, mais le déni et l'évitement non plus. Et si il fallait ne commenter sur Atlantico que de ce que l'on connaît vraiment, il n'y aurait plus beaucoup d'échanges, vous ne croyez pas?... C'est une simple hypothèse, ni alarmiste, ni "sanglotante", et pas si irrationnelle. L'avenir nous le dira.
precepte
- 19/03/2016 - 18:20
Alzheimer
Il serait intéressant de comparer le passé des populations atteintes par cette maladie maladie : ceux qui ont contracté un jour la varicelle et ceux qui ne l'ont pas eu car le virus reste endémique chez les anciens malades et il réapparaît parfois sous forme herpès sur les lèvres.