En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
Bonnes feuilles
Ce que risquent ces enfants que leurs parents prennent pour des adultes avant l’heure
Publié le 12 mars 2016
Épuisés nerveusement, les enfants craquent. Un ado sur trois serait même en burn-out, ou en passe de l’être. À quoi est-ce dû ? Principalement à la pression exercée sur eux par les parents et l’école. Ils doivent être premiers partout, sans plus aucun droit à l’erreur, alors que les adultes, eux-mêmes perdus, n’offrent plus de modèle stable d’éducation et que la société du bien-être magnifie l’imperfection… Extrait de "Le burn-out des enfants", de Béatrice Millêtre, aux éditions Payot 1/2
Béatrice Millêtre, docteur en psychologie, spécialiste en sciences cognitives, est psychothérapeute. Elle est notamment l'auteure de "Reussir grâce à son intuition", du "Livre des bonnes questions à se poser pour avancer dans la vie",  de "Le burn...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice Millêtre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice Millêtre, docteur en psychologie, spécialiste en sciences cognitives, est psychothérapeute. Elle est notamment l'auteure de "Reussir grâce à son intuition", du "Livre des bonnes questions à se poser pour avancer dans la vie",  de "Le burn...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Épuisés nerveusement, les enfants craquent. Un ado sur trois serait même en burn-out, ou en passe de l’être. À quoi est-ce dû ? Principalement à la pression exercée sur eux par les parents et l’école. Ils doivent être premiers partout, sans plus aucun droit à l’erreur, alors que les adultes, eux-mêmes perdus, n’offrent plus de modèle stable d’éducation et que la société du bien-être magnifie l’imperfection… Extrait de "Le burn-out des enfants", de Béatrice Millêtre, aux éditions Payot 1/2

Lorsque nous prêtons aux animaux des caractéristiques humaines, et que nous nous comportons avec eux comme s’ils avaient ces caractéristiques, nous parlons d’anthropomorphisme (du grec anthropos [homme] et morphé [forme]).

Nous faisons de même avec nos enfants en leur prêtant des comportements adultes et des attitudes qu’ils ne peuvent avoir. En ce sens, nous faisons du mégamorphisme (du grec méga [grand]) : nous les voyons plus grands, plus âgés qu’ils ne le sont et nous les rendons adultes trop tôt. 

Certes, certains sont capables d’assumer ces responsabilités ; la contrepartie est qu’ils oublient d’être des enfants pour ne plus être que des adultes miniatures.

N’oublions pas notre responsabilité de parents de les accompagner pour qu’ils grandissent bien. Nous n’avons pas à les faire grandir trop vite.

Tom allait à la crèche. En 2e année, il avait donc un an et demi, « très grand » donc, suffisamment en tout cas, selon le programme pédagogique de l’institution dans laquelle il allait, pour que le déjeuner se passe sous forme de self-service ! Et le père d’être fier de son fils qui était autonome et indépendant, sans voir qu’il s’agissait, plus que certainement, de manque de personnel…

La réalité est que cet enfant va mal aujourd’hui, pas uniquement à cause de ce type de déjeuner, car ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

Éviter le mégamorhisme n’est pas très compliqué. Cela revient à ne demander à nos enfants que ce dont ils sont capables.

Pour cela, rien ne vaut une connaissance de son développement. Il ne vous serait pas venu à l’esprit (du moins je l’espère) de lui demander de couper sa viande alors qu’il n’avait que quelques mois ! Il en va de même des demandes que vous pouvez lui faire en termes de compétences sociales, d’indépendance, d’autonomie, d’obéissance…

Sachez ce qu’il peut vous donner, et aidez-le à continuer d’évoluer.

Votre rôle de parent est d’accompagner votre enfant dans ce voyage extraordinaire qui est celui de la découverte du monde, de soi, des autres.

Pour ce faire, observez-le et acceptez-le comme il est : vous en êtes les meilleurs experts.

Ne transformez pas votre enfant en adulte avant l’heure.

Vous lui conféreriez un sentiment de toute-puissance alors même qu’il n’est pas en capacité de prendre certaines décisions.

Vous lui donneriez également le sentiment d’être quelqu’un qu’il n’est pas, et cela ne lui permet pas de développer sa propre identité.

Extrait de "Le burn-out des enfants", de Béatrice Millêtre, publié aux éditions Payot, le 9 mars 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
02.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
03.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
04.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
05.
Ce biais statistique qui explique pourquoi la redistribution en France est loin d’être aussi efficace qu’on le croyait pour corriger les inégalités
06.
L'étonnante proposition de Brigitte Macron à Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy
07.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
05.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AgentDevlin
- 12/03/2016 - 14:39
Blague ou pas blague?
Self-service à la crèche? C'est une blague, j'espère. J'aurais préféré lire ça sur le Gorafi....