En direct
Best of
Best Of
En direct
Ca suffit !
“Non, vous ne me ferez pas avoir honte d’être de droite !”
Publié le 31 décembre 2011
Les clichés ont la vie dure. Pourquoi le fait d'être de droite suscite-t-il autant la détestation et les insultes ?
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les clichés ont la vie dure. Pourquoi le fait d'être de droite suscite-t-il autant la détestation et les insultes ?

Il est politiquement correct d'être de gauche... Tout ce qui vient de droite est extrême et suscite la détestation et les insultes. Drôle de pays qui revient sans cesse à sa révolution fondatrice et veut des têtes à couper. Celle de Nicolas Sarkozy connaît un succès quasiment sans précédent depuis Louis XVI, par la haine et les passions destructrices qu'il déchaîne ; ceux là même qui le soutiennent publiquement, même mollement, comme Gérard Depardieu, sont immédiatement soumis à la vindicte populaire et à la caricature. Tout est permis : les insultes, la violence, la calomnie, les menaces... En revanche, quand on est du monde... du spectacle (le seul qui vaille) et donc forcément de gauche, on peut tout dire ; les acteurs ont le "droit" de soutenir qui ils veulent à condition que ce soit des candidats de gauche. Un people est forcément de gauche sous peine d'être pris pour un débile (comme Johnny Hallyday) ! Intellectuel rime avec gauche, sinon ce n'est pas un intellectuel, c'est un réac fascisant qui véhicule une littérature ringarde.

La valse des clichés

À droite on ne pense pas, on exploite. À gauche, on a le cœur sur la main, à droite on a la main sur le portefeuille. À droite, on est raciste, à gauche on est black blanc beur. À droite, la culture est héréditaire et passéiste, à gauche, on est créatif et innovant. À gauche, on veut partager, et avec enthousiasme, l'argent des riches. À droite, si on a l'argent c'est parce qu'on l'a mérité. À gauche on évite d'être patron, d'ailleurs les entrepreneurs de gauche (ils se comptent) se cachent. À droite, on prend des vacances, à gauche des RTT. À droite on profite de tout, à gauche on a de misérables avantages sociaux que la droite veut supprimer.

À gauche on ne compte pas, on distribue. À droite, on prive les pauvres de tout. À gauche, on sait bien qu'on nous ment et que lorsqu’il n'y a plus d'argent dans les caisses, il y en a encore. À droite, on est esclave de la finance internationale, vendu aux agences de notation et on vole. À gauche on se contente de prendre l'argent où il est, c'est à dire forcément dans la poche des autres. À droite on est sécuritaire et on accuse les malheureux d'être des délinquants alors que ce n'est pas de leur faute. À gauche on fait de la prévention, à droite de la répression. La droite a des valeurs pétinistes abjectes : travail, famille, patrie. À gauche on fustige le temps de travail, on aime surtout l'homoparentalité et la Patrie c'est en passe de devenir une invention de Marine Le Pen. À droite on est raciste, à gauche on accuse tout le monde de l'être.

Non, être de droite n'est pas honteux !

Il faut couper la France en deux, il y en a une bonne moitié qui n'est pas respectable et qui nous a mis dans ce pétrin. Il faut virer tous ces gens qui pensent à bosser plutôt qu'à la retraite, qui menacent le droit de grève dès qu'il y a des vacances scolaires, qui veulent gagner de l'argent et voudraient qu'on leur en laisse un maximum. Des gens qui parlent de "bon sens", une expression de droite ! Qui défendent la grammaire au lieu de faire évoluer la langue ; qui voudraient que les français parlent anglais, la langue des banquiers ! Qui réclament de choisir l'école de leurs enfants et veulent leur mot à dire sur l'enseignement (les mêmes qui pensent que  l'éducation c'est le rôle des parents et l'enseignement le rôle de l'école). Il faut avoir honte d’être de droite et peu importe les idées, ce qui importe c'est de quel bord elles viennent. Heureusement il y a les médias qui eux sont de gauche et savent faire le tri. Et honte aux Français qui en majorité aimeraient un gouvernement d'union nationale parce que quand même un peu de bonne volonté collective permettrait peut-être de s'en sortir ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Pourquoi la suppression de l’anonymat sur internet est une (très très) fausse bonne idée
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
Commentaires (77)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lepongiste
- 05/01/2012 - 10:24
Du temps de De Gaulle
Jamais les Gaullistes ni le RPR ne se sont déclarés de droite !
Ce terme était tabou.....Tous ces gens étaient gaullistes....
Le Terme droite est réapparu sous Sarkozy qui n'a pas eu peur
de le déclarer au risque de choquer certains Archéos Gaullistes !!
manu34
- 04/01/2012 - 08:45
Nombrilisme
Quel article ! J'en déduis que selon vous la droite gaulliste est morte. Vous ne décrivez que ce courant porté par le sarkozysme et largement soutenu par vous : la "droite décomplexée". Décomplexée d'avoir du fric, décomplexée de pouvoir contourner les lois, décomplexée d'être xénophobe, décomplexée enfin de noyer le pays dans une entité bien plus lucrative. Ce n'est point la droite que j'aime.
Vincennes
- 03/01/2012 - 16:53
Comme certains comme J.F KAHN qui a suscité la détestation via
les émissions dont son épouse Rachel KAHN productrice sur la 2 (pourtant chaine publique) et mis en place avec l'aval de De Carolis..
et durant lesquelles touts les copains des copains de Gauche venaient déverser leur fiel contre Sarko et porter la bonne parole de gauche.
Ras le bol de cette TV publique où la droite n'est absolument pas représentée
Zappons la 2..la 5 vitrine du PS (Hugues-Calvi