En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

02.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

03.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

04.

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

05.

Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive

06.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

07.

Pourquoi une élection de Joe Biden ne rétablirait pas les relations transatlantiques du monde d’avant

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

06.

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Nouvel espoir

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

il y a 13 min 5 sec
décryptage > Société
Nihilisme sociétal

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

il y a 1 heure 23 min
décryptage > International
Maison Blanche

Pourquoi une élection de Joe Biden ne rétablirait pas les relations transatlantiques du monde d’avant

il y a 2 heures 16 min
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 15 heures 48 min
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 16 heures 51 min
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 18 heures 46 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 21 heures 11 min
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 22 heures 2 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 23 heures 59 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Ecoutons-là

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

il y a 58 min 5 sec
décryptage > Economie
Résilience face au climat

Canicules, inondations et tempêtes : la vulnérabilité humaine et économique diminue avec les années

il y a 2 heures 29 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Les Jungles rouges" de Jean-Noël Orengo, les rêves suscités par l’Indochine et l’Extrême-Orient, de 1924 à 1951

il y a 15 heures 25 min
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 16 heures 33 min
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 18 heures 13 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 20 heures 20 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 21 heures 47 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 22 heures 54 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Antivirus ?

L’Europe confrontée à ses premiers cas de maladie de Zika : les moustiques génétiquement modifiés sont-ils notre seul espoir de vaincre ce nouveau fléau ?

Publié le 28 janvier 2016
Tandis que la psychose du virus Zika grandit à Rio à la veille du carnaval, un citoyen danois vient d'être testé positif après un voyage en Amérique latine. Deux touristes britanniques avaient déjà été touchés.
Anna-Bella Failloux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anna-Bella Failloux est entomologiste et directrice de recherche à l'unité Arbovirus et Insectes Vecteurs de l'Institut Pasteur.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tandis que la psychose du virus Zika grandit à Rio à la veille du carnaval, un citoyen danois vient d'être testé positif après un voyage en Amérique latine. Deux touristes britanniques avaient déjà été touchés.

Atlantico : Concentrée aujourd'hui au Brésil, l'épidémie de Zika est sur le point de s'étendre à tout le continent américain. La France d'Outre-Mer est aussi touchée. Quels sont les moyens existants pour contenir le virus Zika ?

Anna-Bella Failloux : Pour vaincre Zika, il faut soit tuer le moustique, soit le rendre incompétent à l'infection.

Pour tuer le moustique, la première stratégie consiste évidemment à utiliser des insecticides. Mais aujourd'hui ces populations de moustiques y sont devenues résistantes. La méthode alternative va donc consister à essayer d'imaginer une stratégie de modification génétique du moustique de manière à ce qu'il ne puisse plus se reproduire dans la nature.

C'est la compagnie Oxytec qui a développé un moustique transgénique qui a besoin d'un antibiotique - la tétracycline – pour survivre. Lorsque les larves se développent en laboratoire, on les met en présence de cette tétracycline. De cette façon-là, le développement se déroule normalement. Mais dans la nature, le moustique ne survit pas sans cet antibiotique. Même si la femelle se reproduit avec un moustique sauvage, il y aura des descendants qui vont tous mourir sans tétracycline. Au final, on va donc se retrouver avec une quantité de moustiques qui va diminuer, ce qui va limiter les risques de piqûres et le risque d'infection à l'homme.

La deuxième stratégie consiste à rendre le moustique incompétent, - c'est-à-dire incapable de reconnaître le virus -, via des manipulations en laboratoire. Une fois lâchés dans la nature, ces moustiques vont se reproduire avec des moustiques de la nature, ce qui va donner naissance à des descendants qui sont incompétents, incapables de transmettre le virus.

Quel est précisément le processus de transmission du virus ?

Deux espèces de moustiques sont capables de transmettre le virus Zika : Aedes aegypti, qui est une espèce tropicale, et Aedes albopictus, qui, elle, est à la fois tropicale et tempérée.

Seuls les moustiques femelles piquent parce qu'elles ont besoin de sang pour pouvoir développer leurs œufs. C'est par ce biais-là qu'elles absorbent le virus qui est dans le sang des personnes qui sont malades. Le virus présent dans le sang, lorsqu'il se retrouve dans l'estomac du moustique, est digéré en général pour se multiplier dans tous les organes internes du moustique. Le virus va alors se retrouver au niveau des glandes salivaires. Lorsque la femelle moustique va piquer à nouveau, elle va cracher de la salive et expulser le virus en même temps. C'est comme cela que la transmission se fait.

L'épidémie à laquelle on assiste actuellement est très invasive. Qu'est-ce qui est fait concrètement pour limiter son extension ?

Il y a déjà toute la lutte anti-vectorielle, qui consiste à tuer le moustique avec des insecticides. Il s'agit d'une mesure d'urgence qui fait partie du cahier des charges de beaucoup de centres de démoustication. Pour faire face à la résistance développée par certaines populations de moustiques à ces produits, les doses sont considérablement augmentées.

Malheureusement, cette mesure est insuffisante. Il est aussi nécessaire de tuer le moustique en sensibilisant la population à faire en sorte d'éliminer tous les gîtes larvaires, c'est-à-dire les petits contenants d'eau (gouttières bouchées, pots de fleurs, déchets extérieurs remplis d'eau de pluie). Tous ces petits contenants d'eau sont des gîtes où les larves se développent pour donner des adultes. Tout le monde doit nettoyer son jardin.

Sous les Tropiques - qui sont confrontés au problème de la dengue – ces réflexes sont déjà acquis depuis des années. Mais il faut renforcer ces mesures d'éducation sanitaire à de nombreux autres territoires en expliquant à la population qu'une partie de la résolution du problème leur appartient.

L'enjeu est d'autant plus important que c'est le même moustique qui transmet le zika, la dengue et le chikungunya. En effet, un moustique qui est infecté l'est toute sa vie. Il peut donc transmettre ces virus en même temps.

Les scientifiques se disent inquiets face à cette épidémie de Zika. Comment l'envisagez-vous ?

Cette épidémie, on l'envisage comme tous les problèmes de virus transmis par des moustiques. Il faut absolument essayer de comprendre pourquoi le Zika émerge aujourd'hui. Ce virus est en effet endémique à l'Afrique et à l'Asie. Il est sorti par le biais de personnes qui voyagent. L'intensification des échanges aussi bien des personnes que des marchandises va donc amplifier ce genre de problème. De plus, avec les changements climatiques, il y a de plus en plus d'endroits dans le monde qui sont compatibles avec le développement du moustique. Le problème n'est donc pas prêt de s'arranger.

On parle du zika, de la dengue et du chikungunya car ce sont des virus transmis par des moustiques qui piquent l'homme. Il existe 3300 espèces de moustiques et toutes ne piquent pas l'homme. D'autres virus vont donc forcément sortir du cycle sauvage.

Ces virus étaient au départ en circuit fermé dans un cycle sauvage entre des moustiques qui ne piquent pas l'homme et des singes. Ce virus est sorti à un moment donné parce qu'un moustique a piqué un singe infecté qui l'a transmis à l'homme. C'est ce que l'on appelle des événements d'émergence.

Dans la mesure où Zika ne tue pas, pourquoi cette épidémie est-elle considérée comme aussi inquiétante ?

Le virus Zika est inquiétant à cause des microcéphalies des nouveau-nés : les mamans qui ont été infectées au début de leur grossesse par le Zika ont donné des enfants qui ont une boîte crânienne et un cerveau plus petits que la normale. On ne sait pas comment cela s'est passé. On a vu seulement qu'il y avait une corrélation entre le fait que la maman a été infectée en début de grossesse et ces microcéphalies. Les conséquences sur le développement mental et intellectuel de ces enfants sont inquiétantes.

Par ailleurs, 70 à 80% des personnes qui ont contracté le virus ne sont pas malades car elles sont asymptomatiques. Ces symptômes sont les symptômes classiques de la dengue et du chikungunya, à savoir de la fièvre, des douleurs articulaires, des éruptions cutanées. Mais en général Zika ne tue pas, à la différence de la dengue.

Que faut-il faire à l'apparition des symptômes ?

Il faut aller voir directement un médecin. Théoriquement, en général, ce n'est pas trop grave. C'est moins grave que le chikungunya et la dengue. Le médecin prescrira du paracétamol car il n'y a pas de traitement. Il n'y a pas de vaccin non plus. On traite seulement les symptômes, surtout la fièvre.

Au niveau de la France, où en est-on et qu'avons-nous à craindre du virus Zika ?

En France métropolitaine, nous sommes dans une saison où il n'y a pas de moustiques. Donc nous sommes relativement protégés. Mais cela va peut-être changer bientôt, aux mois de mai et juin. Quant au mois d'août, avec les Jeux Olympiques au Brésil cet été, il risque d'y avoir un pic épidémique. Qui dit rassemblements de gens, dit en effet danger potentiel d'être infecté par le Zika et ensuite de dissémination du Zika en dehors du continent américain lorsque les personnes vont rentrer chez elles.

Si on prend le scénario de quelqu'un qui a contacté le Zika en Amérique du Sud et qui revient dans le sud de la France au mois d'août dans un endroit où le moustique prolifère bien, il suffit qu'un moustique prélève du sang sur cette personne pour que la contamination du moustique se fasse. Celui-ci pourra alors contaminer quelqu'un qui n'a pas quitté le territoire métropolitain. Cette personne sera alors un cas autochtone, c'est-à-dire quelqu'un qui a contracté le virus sans quitter le territoire français.

Au final, pensez-vous que le Zika va pouvoir être contenu ? Va-t-on réussir à éradiquer le virus ?

Non, je ne pense pas parce que nous n'avons ni traitement ni vaccin et que le moustique est difficile à contenir. Et là, ça va tellement vite que nous n'aurons pas trop le temps de mettre en place les stratégies pour pouvoir l'éradiquer.

Il revient donc à chacun de faire attention via les méthodes classiques : répulsifs, moustiquaires aux fenêtres, nettoyage du jardin au maximum et tout autour. 

Propos recueillis par Julie Beaufrère-Schiff

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Semper Fi
- 28/01/2016 - 22:51
Syndrome de Guillain Barré
Au fil des articles, le risque de microcéphalies des nouveaux-nés est sans cesse évoqué... occultant le risque de syndrome de Guillain-Barré (paralysie), bien réel lui aussi : 42 cas lors de l'épidémie de zika de nov 2013 à février 2015 en Polynésie, sur une population totale de 268000, dont la moitié à peu près aurait été touchée par le zika.
@Ganesha.... halte au catastrophisme, le zika est une maladie bénigne la plupart du temps, qui passe parfois même inaperçue... la "bonne vieille" grippe à laquelle vous êtes exposé tous les ans est largement plus meurtrière, et souvent beaucoup plus incapacitante !... quant aux effets sur les enfants, la varicelle est largement plus "désagréable" (expérience vécue)...
Ganesha
- 28/01/2016 - 16:09
Sida
Cette dame est manifestement compétente et nous annonce clairement un avenir catastrophique ! Un détail : elle ne nous explique pas vraiment le passage du virus du singe à l'homme, puisque le moustique piquait les singes et pas l'homme ! La même question s'est posée pour le Sida...
zouk
- 28/01/2016 - 10:08
Zika
Que faire? Cela semble une lutte peut être perdue d'avance.