En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

02.

Anus au soleil : la nouvelle méthode pour être en pleine forme

03.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

04.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

05.

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

06.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

07.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

01.

La Panthère rose jaune

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

05.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

06.

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
light > Insolite
Ouvrez vos...
Anus au soleil : la nouvelle méthode pour être en pleine forme
il y a 4 heures 46 min
pépites > France
Pompiers VS policiers
Manifestation nationale à Paris: de violents incidents ont éclaté entre pompiers et policiers
il y a 6 heures 53 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 28 janvier 2020 en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 26 min
décryptage > International
Une ingérence qui pèse

La privatisation de la guerre par les EAU en Libye et au Yémen ou comment Abu Dhabi recrute de jeunes soudanais pour « leurs » guerres

il y a 11 heures 56 min
décryptage > France
Chômage 2019

Pourquoi la baisse du chômage ne se joue pas à Paris

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Politique
Une stratégie sans faille ?

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

il y a 14 heures 5 min
pépites > High-tech
Apple Pay
2020 : 99 % des cartes françaises seront compatibles Apple Pay
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Media
Un bad buzz
Rognée d'une photo officielle : Vanessa Nakate dénonce un acte raciste
il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 1 jour 9 heures
pépites > Politique
Sur le devant de la scène
Invité de "Vous avez la parole" sur France 2, François Fillon prendra la parole à nouveau
il y a 5 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
Municipales 2020
"Je ne fais pas de combine" : Rachida Dati se défend sur sa candidature
il y a 9 heures 33 min
décryptage > International
Un accord de paix

Ce plan Trump pour la paix dont les Palestiniens ne sauront pas plus saisir que des précédents

il y a 11 heures 32 min
décryptage > International
Ils veulent du sang

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

il y a 12 heures 16 min
décryptage > High-tech
Décryptage High-Tech

SILICON VALLEY : le célèbre berceau américain de la Tech abandonnerait-il la culture « start-up » que le monde lui envie, en matière d’innovation ?

il y a 13 heures 10 min
décryptage > International
Atlantico Business

Coronavirus : la Chine en profite pour donner des leçons d’efficacité au monde occidental

il y a 13 heures 51 min
décryptage > Justice
Justice en France

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

il y a 14 heures 25 min
pépites > Politique
Et après ?
Brexit : Quelles sont les démarches que les Français devront effectuer pour se rendre en Grande-Bretagne ?
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 1 jour 9 heures
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Quand Mitterrand avoue : "Voyez-vous, monsieur le Premier ministre, je me sens plus proche du Chirac de 1975 que du Chirac de 1986"

Publié le 25 janvier 2016
Une reconstitution de la carrière de l'ancien président et maire de Paris, que le journaliste et biographe a rencontré à plusieurs reprises. Extrait de "Chirac une vie" de Franz-Olivier Giesbert aux éditions Flammarion 1/2
Franz-Olivier Giesbert est journaliste, biographe, présentateur de télévision et romancier.Il est depuis l'année 2000 à la tête de l’hebdomadaire Le Point. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franz-Olivier Giesbert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franz-Olivier Giesbert est journaliste, biographe, présentateur de télévision et romancier.Il est depuis l'année 2000 à la tête de l’hebdomadaire Le Point. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une reconstitution de la carrière de l'ancien président et maire de Paris, que le journaliste et biographe a rencontré à plusieurs reprises. Extrait de "Chirac une vie" de Franz-Olivier Giesbert aux éditions Flammarion 1/2

Culturellement aussi, Mitterrand et Chirac peuvent se comprendre. Le président a une prédilection pour les romans, français de préférence. Il en emporte partout. Il pignoche quelques pages dans l'avion ou dans sa voiture, entre deux inaugurations. Le Premier ministre, lui, n'aime pas les romans. Il n'en a pas ouvert un depuis fort longtemps. Il se délecte surtout de livres d'art. Mais les deux hommes partagent la même passion pour la poésie. Qui a dit qu'elle est, avec la politique, une façon d'utiliser au mieux la folie ?

Ce sont ainsi les deux politiciens les plus frottés de poésie qui, avec de la cohabitation, se retrouvent ensemble. Ils vénèrent tous deux Saint-John Perse qu'ils placent plus haut que tout et dont il leur arrive de se réciter intérieurement quelques vers, entre deux discours. Parce qu'ils ont tous deux un monde enfermé en eux, ils écrivent aussi des poèmes qu'ils gardent secrets. Ces rimailleurs sont convaincus que le monde est fait pour s'exprimer en de beaux vers,. Ils les font. Imagine-t-on Rocard et Barre, rationalistes de la politique, courtisant les Muses ?

Les deux hommes ne parlent jamais poésie, pourtant. Il est vrai, comme dit Chirac, qu'ils ne discutent guère des choses importantes, c'est-à-dire de littérature, d'économie, de politique étrangère ou de défense nationale. Ils se content généralement d'ergoter sur des questions de nomination.

Leur tête-à-tête hebdomadaire est toujours placé sous le signe de l'urbanité.

"Noujour, monsieur le président.

- Bonjour Monsieur le Premier ministre."

Si Chirac tousse, Mitterrand s'enquiert de sa santé :

"La grippe, monsieur le Premier ministre ?

- Non, rassurez-vous. Un simple petit rhume. J'ai dû attrapper froid en Corrèze. 

- Peut-être aussi fumez-vous trop."

Le président fait souvent allusion à la tabagie de son Premier ministre. Il y a, en plus du reste, beaucoup de nicotine entre eux. Chirac, qui ne fait jamais rien à moitié, fume à pleins poumons. Il n'exhale pas des volutes mais des nuages. Il n'aspire pas les bouffées de cigarette, il les dévore. Et Mitterand est indisposé par les fumées de tabac. Naguère, quand il présidaitles réunions du bureau éxecutif du PS, il avait même interdit à ses camarades de fumer, mettant ainsi fin à une longue tradition de tabagie socialiste, de Léon Blum à Guy Mollet.

Malgré son nez si irritable, le chefde l'Etat n'a pas empêché son Premier ministre d efumer lors de leur tête-à-tête hebdomadaire. Le savoir-vivre vaut bien ce qu'il coûte...

La première fois, Chirac, après avoir demandé l'autorisation de fumer, est allée cherhcer un cendrier à pied. Depuis, avant chaque entretien du mercredi, ledit cendrier est délicatement posé à côté du fauteuil du Premier ministre. Mitterrand, qui a en horreur les mégots, le fait retirer dès que son hôte est parti.

Chirac arrive toujours sans fiches ni dossiers. La conversation se déroule généralement sur un ton badin. Sur les nominations qui nourrissent l'essentiel de la discussion, le président joue, selon l'humeur, sur plusieurs registres : 

Peiné : "Cet homme est pourtant très bien. Il faudra lui trouver rapidement quelque chose."

Furieux : "Je ne crois pas qu'il était utile de limoger cet excellent fonctionnaire."

Ironique : "Pour ce poste, j'ai été très sollicité mais j'imagine que vous l'avez été davantage encore."

Il arrive souvent à Mitterrand de faire de l'humour. A propos e dela suppression de l'autorisation administrative de licenciement - loi que Chirac avait fait adopter sous Giscard -, le président s'amuse : "Voyez-vous, monsieur le Premier ministre, je me sens plus proche du Chirac de 1975 que du Chirac de 1986."

Entre eux, il n'y a jamais un mot plus haut que l'autre. Chirac, qui peut être si querelleur, ne s'emporte jamais. Il cultive sa déférence. "Quand il sort du bureau présidentiel, remaqrque Jean-Louis Bianco, secrétaire général de l'Elysée, il a souvent l'airusé nerveuesment, comme s'il venait d'accomplir un effort considérable."

La cohabitation aidant, ces deux ennemis se font parfois complices. Après tout, ils rament siur le même bateau, celui de la décripation idéologique. Ils se rendent des services. Ils se donnent des conseils. Les Premieer ministre confirme et confforte André Rousselet, l'ami du président, à la tête de Canal Plus, la quatrième chaîne de télévision.

Extrait de "Chirac une vie" de Franz-Olivier Giesbert, publié aux éditions Flammarion, 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

02.

Anus au soleil : la nouvelle méthode pour être en pleine forme

03.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

04.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

05.

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

06.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

07.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

01.

La Panthère rose jaune

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

05.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

06.

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 23/01/2016 - 11:31
F.O. Gisbert
Comment peut-il afficher sur BFM un tel enthousiasme pour Chirac alors qu'il cite cette phrase assassine mais juste de Fr. Mitterand?