En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Vers une nouvelle crise alimentaire?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 7 heures 58 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 9 heures 7 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 12 heures 41 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 13 heures 38 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 15 heures 32 sec
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 10 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 19 heures 1 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 19 heures 3 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 8 heures 28 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 9 heures 36 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 11 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 12 heures 47 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 14 heures 23 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 19 heures 3 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 19 heures 4 min
© Capture d'écran Dailymotion
© Capture d'écran Dailymotion
Science (ou pas)

La violence de la vie politique vous écoeure ? Si elle est ce qu’elle est, ce serait pourtant de la faute de votre cerveau

Publié le 21 janvier 2016
Un nouveau livre prétend que notre évolution a façonné nos traits psychologiques et fait que nous ne pouvons pas nous entendre en démocratie. Une thèse intéressante mais qui peut néanmoins être remise en question...
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un nouveau livre prétend que notre évolution a façonné nos traits psychologiques et fait que nous ne pouvons pas nous entendre en démocratie. Une thèse intéressante mais qui peut néanmoins être remise en question...

Une des modes en ce moment en science est ce qu'on appelle la psychologie évolutionniste, une approche théorique visant à expliquer la psychologie à travers la théorie de l'évolution. En gros, nous pensons comme cela, parce que cela augmentait les chances de reproduction de nos ancêtres dans la Savane, et donc l'évolution par sélection naturelle a inscrit ces traits dans notre ADN. 

Un nouveau livre, "Political Animals : How Our Brain Gets in the Way of Smart Politics", essaye d'appliquer le paradigme de la psychologie évolutionniste à notre vie politique, signalé par Carlos Lozada du Washington Post. L'auteur, Rick Shenkman, n'est pas un scientifique, mais le rédacteur-en-chef d'History News Network, un site d'information historique. 

Sa thèse ? "Il y a un décalage entre le cerveau dont nous avons hérité de l'Âge de Pierre, quand l'humanité vivait dans des petites communautés, et le cerveau dont nous avons besoin pour gérer les défis d'une société démocratique de millions de personnes."

Notamment, dans la période de la tribu, les gens vivaient en intimité avec les autres, et donc arrivaient mieux à se juger les uns les autres, et à se comprendre. "Nos dons naturels pour comprendre les autres sont neutralisés lorsque nous avons affaire à des politiciens", parce que nous n'avons affaire à eux que dans des cadres parfaitement artificels, comme des interventions télévisées. 

Shenkman parle également du rôle évolutionnaire de la colère--"dans une crise qui requiert une réaction rapide, elle nous donnait le focus dont nous avions besoin"--mais dans la politique moderne, celle-ci "sape la démocratie", car "les gens qui sont en colère ne font pas de compromis." 

De même, nos cerveaux de chimpanzés posent le problème de la peur de l'autre. "Dans le Pléistocène, c'était utile de savoir si quelqu'un avait des origines différentes. Il était presque certain que certain d'une autre origine posait un danger." 

Bien que le livre de Shenkman soit rempli de références à des études scientifiques, il n'échappe pas au problème de la psychologie évolutionniste, qui est son caractère théorique. Depuis les expériences de Galilée et la Révolution scientifique, le principe moteur de la science est l'expérimentation contrôlée, qui permet d'isoler toutes les causes potentielles d'un effet sauf une pour le tester expérimentalement et ainsi en tirer des règles prédictives. Comme l'a signalé le philosophe Karl Popper, le critère d'une thèse scientifique est celui de la "falsification" : est-ce qu'une thèse peut être falsifiable expérimentalement ? Est-ce qu'on peut créer une expérience contrôlable pour tester si cette thèse est effectivement vraie ou fausse ? Si non, la thèse n'est pas, à proprement parler, scientifique. 

Le problème est qu'il n'y a aucune manière de tester scientifiquement une hypothèse liée à une psychologie qui aurait évolué sur des dizaines de milliers d'années. De plus, comme le signale le linguiste et intellectuel Noam Chomsky, la psychologie évolutionniste permet de tout expliquer. Par exemple, signale-t-il, une des prétendues découvertes de la psychologie évolutionniste est l'idée que nous sommes des coopérateurs naturels, supposément parce que la coopération aurait permis à nos ancêtres de mieux se reproduire. Mais on pourrait tout aussi plausiblement dire que nous sommes naturellement égoïstes et autocentrés, parce que ces traits de caractère ont permis à nos ancêtres de se reproduire. Une science qui permet de dire une chose et son contraire de manière également plausible n'est pas très scientifique...

Non pas que tous les travaux de psychologie évolutionniste soient sans valeur, mais il faut néanmoins être clair sur le fait qu'ils ne sont pas "scientifiques" au même titre que, par exemple, la physique est scientifique. 

En tous les cas, il est néanmoins sûr qu'observer la vie politique nous rappelle parfois que nous sommes tous des singes...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Vers une nouvelle crise alimentaire?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires