En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 min 23 sec
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 1 heure 37 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 2 heures 9 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 3 heures 27 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 18 heures 20 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 19 heures 28 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 20 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 23 heures 2 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 23 heures 59 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 3 heures 14 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 3 heures 43 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 18 heures 49 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 19 heures 58 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 21 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 23 heures 8 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 1 jour 44 min
© REUTERS/Edgard Garrido
Le "patron des patrons du crime au Mexique", ce n'est plus El Chapo, mais El Mencho. Son identité est mystérieuse. Il n'a jamais été arrêté. Certains disent que c'est un ancien policier ou militaire.
© REUTERS/Edgard Garrido
Le "patron des patrons du crime au Mexique", ce n'est plus El Chapo, mais El Mencho. Son identité est mystérieuse. Il n'a jamais été arrêté. Certains disent que c'est un ancien policier ou militaire.
Guerre de la drogue

Narco-terreur : le Mexique est peut-être débarrassé d’El Chapo mais dans la famille des cartels, il y a pire... El Mencho

Publié le 16 janvier 2016
Aujourd'hui le "patron des patrons du crime au Mexique", ce n'est plus El Chapo, mais El Mencho. Celui-ci est non seulement plus barbare que jamais, et très puissant, mais il pose une nouvelle forme de défi à l'Etat mexicain en lançant des revendications politiques.
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aujourd'hui le "patron des patrons du crime au Mexique", ce n'est plus El Chapo, mais El Mencho. Celui-ci est non seulement plus barbare que jamais, et très puissant, mais il pose une nouvelle forme de défi à l'Etat mexicain en lançant des revendications politiques.

On a beaucoup parlé de l'arrestation d'El Chapo, le parrain de la drogue au Mexique et dans le continent américain. Mais son concurrent, El Mencho, est beaucoup plus redoutable, plus mystérieux, et sévit encore. De plus, son cartel semble faire peser une nouvelle menace sur la stabilité de la région avec des ambitions apparemment politiques.

Des crimes atroces

El Mencho est le patron du Cartel de Jalisco, "Nouvelle Génération". Ce cartel fut lancé en 2009 par El Mencho et deux autres criminels, alors membres du Cartel Milenio, comme le rapporte Univision. Le nouveau cartel prend vite du galon comme sous-traitants et homme de mains de cartels plus gros - on peut dire qu'il démarre son activité par la sous-traitance et prend des parts de marchés. 

Mais en 2011, se sentant assez fort, le cartel déclare la guerre à tous les autres cartels du Mexique et annonce son intention de prendre le contrôle de la ville de Guadalajara, d'après le site spécialisé InterAmerican Security Watch. Il se distingue vite par sa cruauté féroce. 

Jalisco assassine les rivaux, les policiers, mais également les civils qui s'y opposent ou tout simplement ne paient pas leur "impôt" -pour eux, c'est l'attaque à la grenade. Jalisco aime torturer pour semer la terreur et met les vidéos en ligne. Sur l'une d'entre elles, un père et son fils sont attachés à des explosifs - ils font exploser le fils en premier pour forcer son père à regarder sa mort. 

Il y a plusieurs années, Jalisco aurait capturé 35 membres d'un cartel rival, les Zetas, et les aurait torturés et mutilés avant de balancer leurs corps sur l'autoroute à l'heure de pointe. 

La volonté de Jalisco de prendre du territoire est sérieuse. Un jour de mai dernier, le cartel a pris le contrôle de la vie de Guadalajara, bloquant plus de 30 routes d'accès à la ville avec des feux, et incendiant des banques et d'autres bâtiments publics. Lorsque l'armée est venue à la rescousse, un hélicoptère fut abattu par un lance-roquettes et des soldats exécutés, raconte Meghan Walsh du magazine en ligne Ozy

L'identité de El Mencho est mystérieuse. Il n'a jamais été arrêté. Certains disent que c'est un ancien policier ou militaire, ce qui serait validé par les tactiques très professionnelles du groupe, et sa volonté de rendre coup pour coup à l'Etat. "C'est le premier patron du crime en ce moment au Mexique", déclare Tristan Reed, analyste de sécurité du Mexique pour Stratfor, l'entreprise de conseil en géostratégie.

Un nouveau type de danger

Mais ce qui distingue Jalisco, ce n'est pas seulement son efficacité, l'étendue de sa puissance, ou la brutalité de ses méthodes. Jalisco se lance aussi en politique. En plus de ses tortures les plus atroces, le groupe met en ligne des vidéos où il critique le gouvernement et se présente comme une force nationaliste déterminée à remettre l'ordre en combattant les autres cartels. 

Comme le rappelle le Wall Street Journal, cela réveille un spectre jusqu'alors inconnu au Mexique, mais vu en Colombie : la transformation des cartels de la drogue en groupes paramilitaires qui se constituent en rivaux de l'Etat et essayent de prendre le pouvoir politique. En effet, la stratégie de Jalisco semble non seulement être de contrôler le traffic de drogue et les autres formes de criminalité, mais également de prendre et de tenir du territoire. 

Pour l'instant Jalisco ne représente pas un nouveau proto-Etat. Mais qui sait. Ses méthodes semblent trop barbares pour prendre de la légitimité, mais après tout le Hezbollah ou l'Etat islamique ont obtenu de la légitimité auprès de certaines populations locales par le maintien de l'ordre, la punition de la corruption et la mise en place de services sociaux que l'Etat central n'arrivait pas à assurer. Si Jalisco arrivait à tenir du territoire et à obtenir l'assentiment de portions de la population, cela représenterait la transformation du Mexique en Etat failli ayant perdu le monopole de l'usage légitime de la force, et le passage d'un état de criminalité endémique à un état de guerre civile. 

Nous en sommes encore loin, mais voilà un danger tenace, et beaucoup moins implausible qu'il y a quelques années...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paul Emiste
- 19/01/2016 - 09:04
Bah!
Et nous avons El Manuelo, l´homme au menton volontaire!
Ex abrupto
- 18/01/2016 - 15:25
Un vrai
libéral en quelque sorte...
vangog
- 16/01/2016 - 23:05
Sympa, ce Jalisco...
un homme fin, raffiné et humble...tout ce qu'il faut au Mewique!