En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

06.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 5 heures 5 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 6 heures 32 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 11 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 14 heures 49 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 15 heures 43 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 16 heures 17 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 16 heures 38 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 16 heures 55 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 5 heures 49 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 10 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 12 heures 51 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 15 heures 15 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 15 heures 37 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 15 heures 54 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 16 heures 24 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 16 heures 43 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 16 heures 56 min
© REUTERS/Edgard Garrido
Le "patron des patrons du crime au Mexique", ce n'est plus El Chapo, mais El Mencho. Son identité est mystérieuse. Il n'a jamais été arrêté. Certains disent que c'est un ancien policier ou militaire.
© REUTERS/Edgard Garrido
Le "patron des patrons du crime au Mexique", ce n'est plus El Chapo, mais El Mencho. Son identité est mystérieuse. Il n'a jamais été arrêté. Certains disent que c'est un ancien policier ou militaire.
Guerre de la drogue

Narco-terreur : le Mexique est peut-être débarrassé d’El Chapo mais dans la famille des cartels, il y a pire... El Mencho

Publié le 16 janvier 2016
Aujourd'hui le "patron des patrons du crime au Mexique", ce n'est plus El Chapo, mais El Mencho. Celui-ci est non seulement plus barbare que jamais, et très puissant, mais il pose une nouvelle forme de défi à l'Etat mexicain en lançant des revendications politiques.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aujourd'hui le "patron des patrons du crime au Mexique", ce n'est plus El Chapo, mais El Mencho. Celui-ci est non seulement plus barbare que jamais, et très puissant, mais il pose une nouvelle forme de défi à l'Etat mexicain en lançant des revendications politiques.

On a beaucoup parlé de l'arrestation d'El Chapo, le parrain de la drogue au Mexique et dans le continent américain. Mais son concurrent, El Mencho, est beaucoup plus redoutable, plus mystérieux, et sévit encore. De plus, son cartel semble faire peser une nouvelle menace sur la stabilité de la région avec des ambitions apparemment politiques.

Des crimes atroces

El Mencho est le patron du Cartel de Jalisco, "Nouvelle Génération". Ce cartel fut lancé en 2009 par El Mencho et deux autres criminels, alors membres du Cartel Milenio, comme le rapporte Univision. Le nouveau cartel prend vite du galon comme sous-traitants et homme de mains de cartels plus gros - on peut dire qu'il démarre son activité par la sous-traitance et prend des parts de marchés. 

Mais en 2011, se sentant assez fort, le cartel déclare la guerre à tous les autres cartels du Mexique et annonce son intention de prendre le contrôle de la ville de Guadalajara, d'après le site spécialisé InterAmerican Security Watch. Il se distingue vite par sa cruauté féroce. 

Jalisco assassine les rivaux, les policiers, mais également les civils qui s'y opposent ou tout simplement ne paient pas leur "impôt" -pour eux, c'est l'attaque à la grenade. Jalisco aime torturer pour semer la terreur et met les vidéos en ligne. Sur l'une d'entre elles, un père et son fils sont attachés à des explosifs - ils font exploser le fils en premier pour forcer son père à regarder sa mort. 

Il y a plusieurs années, Jalisco aurait capturé 35 membres d'un cartel rival, les Zetas, et les aurait torturés et mutilés avant de balancer leurs corps sur l'autoroute à l'heure de pointe. 

La volonté de Jalisco de prendre du territoire est sérieuse. Un jour de mai dernier, le cartel a pris le contrôle de la vie de Guadalajara, bloquant plus de 30 routes d'accès à la ville avec des feux, et incendiant des banques et d'autres bâtiments publics. Lorsque l'armée est venue à la rescousse, un hélicoptère fut abattu par un lance-roquettes et des soldats exécutés, raconte Meghan Walsh du magazine en ligne Ozy

L'identité de El Mencho est mystérieuse. Il n'a jamais été arrêté. Certains disent que c'est un ancien policier ou militaire, ce qui serait validé par les tactiques très professionnelles du groupe, et sa volonté de rendre coup pour coup à l'Etat. "C'est le premier patron du crime en ce moment au Mexique", déclare Tristan Reed, analyste de sécurité du Mexique pour Stratfor, l'entreprise de conseil en géostratégie.

Un nouveau type de danger

Mais ce qui distingue Jalisco, ce n'est pas seulement son efficacité, l'étendue de sa puissance, ou la brutalité de ses méthodes. Jalisco se lance aussi en politique. En plus de ses tortures les plus atroces, le groupe met en ligne des vidéos où il critique le gouvernement et se présente comme une force nationaliste déterminée à remettre l'ordre en combattant les autres cartels. 

Comme le rappelle le Wall Street Journal, cela réveille un spectre jusqu'alors inconnu au Mexique, mais vu en Colombie : la transformation des cartels de la drogue en groupes paramilitaires qui se constituent en rivaux de l'Etat et essayent de prendre le pouvoir politique. En effet, la stratégie de Jalisco semble non seulement être de contrôler le traffic de drogue et les autres formes de criminalité, mais également de prendre et de tenir du territoire. 

Pour l'instant Jalisco ne représente pas un nouveau proto-Etat. Mais qui sait. Ses méthodes semblent trop barbares pour prendre de la légitimité, mais après tout le Hezbollah ou l'Etat islamique ont obtenu de la légitimité auprès de certaines populations locales par le maintien de l'ordre, la punition de la corruption et la mise en place de services sociaux que l'Etat central n'arrivait pas à assurer. Si Jalisco arrivait à tenir du territoire et à obtenir l'assentiment de portions de la population, cela représenterait la transformation du Mexique en Etat failli ayant perdu le monopole de l'usage légitime de la force, et le passage d'un état de criminalité endémique à un état de guerre civile. 

Nous en sommes encore loin, mais voilà un danger tenace, et beaucoup moins implausible qu'il y a quelques années...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paul Emiste
- 19/01/2016 - 09:04
Bah!
Et nous avons El Manuelo, l´homme au menton volontaire!
Ex abrupto
- 18/01/2016 - 15:25
Un vrai
libéral en quelque sorte...
vangog
- 16/01/2016 - 23:05
Sympa, ce Jalisco...
un homme fin, raffiné et humble...tout ce qu'il faut au Mewique!