En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 2 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 3 heures 21 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 6 heures 47 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 7 heures 42 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 8 heures 28 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 9 heures 26 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 11 heures 41 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 12 heures 28 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 14 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 3 heures 9 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 3 heures 45 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 7 heures 9 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 8 heures 3 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 8 heures 42 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 9 heures 48 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 12 heures 3 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 12 heures 54 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 14 heures 48 min
© Reuters
© Reuters
Paralysie

Vague d’agressions sexuelles à Cologne : quand la peur de l’explosion paralyse police et médias allemands

Publié le 06 janvier 2016
Les autorités ainsi que les médias allemands auront attendu 3 jours avant de rendre public les agressions sexuelles qui ont eu lieu dans la nuit de la Saint Sylvestre à Cologne. Un geste qui surprend d'autant plus, puisque la police avait dans un premier temps affirmé que le réveillon s'était déroulé sans heurt.
Nele Katharina Wissmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nele Katharina Wissmann est chercheuse au Comité d’études des relations franco-allemandes (CERFA) de l’Institut français des relations internationales (IFRI) depuis septembre 2009. Ses axes de recherche sont les politiques d’intégration et d’immigration...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les autorités ainsi que les médias allemands auront attendu 3 jours avant de rendre public les agressions sexuelles qui ont eu lieu dans la nuit de la Saint Sylvestre à Cologne. Un geste qui surprend d'autant plus, puisque la police avait dans un premier temps affirmé que le réveillon s'était déroulé sans heurt.

Atlantico : Pendant la nuit de la Saint Sylvestre, à Cologne, au moins 90 femmes auraient été agressées sexuellement par un groupe de 20 à 30 hommes décrit par les autorités locales comme étant d'origine arabe ou nord africaine. La police avait été fortement mobilisée à cause des craintes d'un attentat, comment expliquer que rien n'ait été fait au même ? 

Nele Katharina Wissmann : Pour le moment, la situation est peu claire. Ce que nous savons actuellement c'est que la police a été présente à la gare centrale de Cologne la nuit du réveillon  à cause d’un rassemblement de plusieurs personnes agressives qui se sont affrontées avec des feux d’artifices. La place devant la gare a d’ailleurs été évacuée à un certain moment. Il reste encore à clarifier pourquoi la police a tout d’abord parlé d’ « une nuit sans heurts ». D'autant plus que les premières plaintes avaient déjà été déposées. Le ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière,  a d’ailleurs fortement critiqué la réaction de la police de Cologne qui a avoué avoir commis une « erreur d’appréciation ».
 

Jusqu'à mardi les forces de l'ordre assuraient que la nuit s'était déroulée sans heurts. Les médias allemands n'ont pas non plus directement relayé l'information. Pourquoi avoir chercher à cacher les agressions du 31 janvier ? 

Les médias allemands couvrent les agressions de Cologne depuis le 5 janvier. C’est en partie dû au fait que la police a communiqué très tardivement autour de ces événements parlant dans un premier communiqué d’ « une nuit sans heurts ».  Bien que des bribes d'informations circulaient dans les réseaux sociaux, les « grands médias » ont décidé d’attendre une confirmation des sources officielles avant de les relayer.

Entretemps, une des grande chaîne allemande, la ZDF s’est excusée via son compte Twitter de ne pas avoir réagie plus tôt étant donné que la situation était claire depuis le 4 janvier. Il serait cependant exagéré de dire que les médias ont délibérément dissimuler les informations. Face à des tensions et des clivages grandissants au sein de la société allemande, les médias « classiques » ont préféré faire d'avantage des recherches  avant de communiquer les données relayées par les réseaux sociaux.

Il est cependant évident que leur comportement peut jouer en faveur des groupes populistes et d’extrême droite qui ont déjà une relation plus que difficile avec les médias et qui utilisent régulièrement le terme « presse mensongère » (Lügenpresse) dans leurs slogans.

Une fois l'information rendue publique 2000 à 3000 habitants de la ville ce sont rassemblés devant la cathédrale près de la gare où avaient eu lieu les drames. Parmi les pancartes brandies, certaines affichaient "Madame Merkel, que faites-vous ça fait peur ?". Ces messages ainsi que la récupération du faits divers par les partis anti immigration n'illustrent-ils pas un certains clivage au sein de la société allemande ? 

On pouvait s’attendre à cette réaction qui n’est pas un fait nouveau. Les différents groupes et partis anti-immigration utilisent la crise des réfugiés depuis un certain moment pour agrandir leurs cercles de partisan. Leurs slogans trouvent un terrain fertile au sein de la société civile allemande bien que les Allemands se soient montrés et se montrent toujours très ouverts à l'accueil des réfugiés. Ils le prouvent d'ailleurs par leurs actions de bénévolat au sein de centres d’accueil .

A côté de cette « Allemagne de la lumière », l’Allemagne de la culture du bienvenue (Willkommenskultur), telle qu’elle a été décrite par le président fédéral Joachim Gauck, il existe cependant aussi une « Allemagne des ténèbres ». C’est là où le nombre d’attaques contre les centres d’accueil des réfugiés explosent depuis 2015. Les doutes et la peur sont bien présents au sein de la société civile allemande. Il suffit de consulter les forums et les réseaux sociaux allemands pour se rendre compte que ce clivage, déjà bel et bien présent, sera un des plus grand défi du gouvernement allemand en 2016.

Le rejet de l'accueil des migrants d'une certaine partie de la population ainsi que le silence qui a, tout d'abord, entouré ces drames ne risquent-ils pas de susciter des vives tensions dans les jours à venir ? 

Nous pouvons effectivement nous attendre à des tensions. Les commentaires sur les réseaux sociaux nous donnent un avant-goût du débat à venir. Le parti populiste AfD (Alternative für Deutschland) va certainement récupérer ces événements pour durcir son discours politique déjà très anti-réfugiés.

Une première manifestation a eu lieu et des mouvements comme Pegida (Européens patriotiques contre l’islamisation de l’Occident), qui se sont un peu endormis ce dernier temps, vont probablement ressusciter. Il sera très important que la police et le gouvernement communiquent clairement autour de ces événements pour éviter que des groupes d’extrême droite « se vengent » des réfugiés que les réseaux sociaux ont déclaré comme coupables.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (44)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Occidentale
- 09/01/2016 - 08:46
Soutien indispensable
Soutien à nos jeunes gens de Génération Identitaire traqués par la police politique des socialauds.
cloette
- 08/01/2016 - 20:25
L'Europe sera un jour
musulmane , le Catholicisme émigrera vers des pays émergeants ( en Afrique Amérique du Sud Philippines et même Asie, la Russie orthodoxe est aussi Chrétienne , les pays anglo-saxons perdront leur religion chrétienne aussi , moins vite que l'Europe cependant, pour l'Islam, il y aura basculement
clau
- 08/01/2016 - 16:07
HORDES DE JEUNES HOMMES
Et si on les enrôlait dans une armée de défense de LEUR territoire perdu ... et abandonné ; une légion étrangère en quelque sorte....Ce serait mieux que de les laisser violer nos femmes, épouses et sœurs...Pas d'argent, je suppose...