En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

06.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Galère
Grève : les perturbations prévues ce lundi
il y a 12 heures 51 min
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 15 heures 35 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 17 heures 56 sec
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 18 heures 2 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 18 heures 49 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 20 heures 7 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 20 heures 17 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 21 heures 42 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 21 heures 44 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 21 heures 45 min
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 14 heures 37 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 15 heures 56 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 17 heures 31 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 18 heures 26 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 20 heures 1 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 20 heures 13 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 21 heures 41 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 21 heures 43 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 21 heures 44 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 21 heures 46 min
Bonnes feuilles

Les primaires, un système inspiré par le modèle américain... et intransposable en France

Publié le 30 décembre 2015
Dès la fin des années 1980, face aux divisions de la droite, Charles Pasqua invente les "primaires à la française". Il y voit le seul moyen d’enrayer la "machine à perdre". Plus de vingt ans plus tard, ce ténor de la vie politique française réactive cette idée pour que la France sorte de sa crise politique mortifère. Ce texte, défense et illustration des primaires, est aussi une fresque sans concession du paysage politique et de la droite française.Extrait de "Petit manuel de survie pour la droite" Charles Pasqua Pierre Monzani, publié aux éditions Fayard 2/2
Charles Pasqua, résistant, fidèle parmi les fidèles du général de Gaulle, député puis sénateur des Hauts-de-Seine, fut deux fois ministre de l’Intérieur et homme-clef du RPR. Disparu le 29 juin 2015, il n’aura pu voir la publication de cet ouvrage, qu...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Monzani, ancien élève de l’ENS et de l’ENA, agrégé d’histoire, a partagé bien des combats avec Charles Pasqua, de la place Beauvau au Parlement européen, du RPR au RPF, et des Hauts-de-Seine à "Demain la France".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Pasqua
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Pasqua, résistant, fidèle parmi les fidèles du général de Gaulle, député puis sénateur des Hauts-de-Seine, fut deux fois ministre de l’Intérieur et homme-clef du RPR. Disparu le 29 juin 2015, il n’aura pu voir la publication de cet ouvrage, qu...
Voir la bio
Pierre Monzani
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Monzani, ancien élève de l’ENS et de l’ENA, agrégé d’histoire, a partagé bien des combats avec Charles Pasqua, de la place Beauvau au Parlement européen, du RPR au RPF, et des Hauts-de-Seine à "Demain la France".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dès la fin des années 1980, face aux divisions de la droite, Charles Pasqua invente les "primaires à la française". Il y voit le seul moyen d’enrayer la "machine à perdre". Plus de vingt ans plus tard, ce ténor de la vie politique française réactive cette idée pour que la France sorte de sa crise politique mortifère. Ce texte, défense et illustration des primaires, est aussi une fresque sans concession du paysage politique et de la droite française.Extrait de "Petit manuel de survie pour la droite" Charles Pasqua Pierre Monzani, publié aux éditions Fayard 2/2

Les primaires, petit précis d'histoire

Pour concevoir ces primaires fiables, l'exemple américain nous est assez peu utile. Pour une raison simple, les États-Unis d'Amérique sont un État fédéral, et la France, malgré les efforts des féodaux d'hier et, hélas, d'aujourd'hui, reste encore un État unitaire. Néanmoins, un coup d'oeil chez nos amis d'outre-Atlantique peut nous aider à comprendre la complexité de ces procédures. 

La Constitution américaine de 1787 ne mentionne pas du tout les partis politiques. Les pères fondateurs de la première démocratie du monde les méprisaient et s'en méfiaient (comme les gaullistes bien plus tard, d’ailleurs !). Jusqu'en 1828, ce sont les groupes parlementaires qui désignent leur candidat à l’élection présidentielle, comme si, aujourd'hui, les groupes UMP du Sénat et de l’Assemblée nationale choisissaient notre candidat pour 2017 (bien malin celui qui devinerait quel serait l’heureux élu !). Les réunions des groupes parlementaires américains, ce sont les « caucus ». La pression des partis va changer la donne et, dès 1832, c'est une convention, c'est-à-dire la réunion des délégués du parti, qui désigne le candidat (ou plutôt les candidats à la présidence et à la vice-présidence des États-Unis).

Chaque parti réunit ainsi sa convention tous les quatre ans, et même un président sortant doit obtenir cette investiture. Le président Pierce échouera ainsi à se représenter en 1856, en n’obtenant pas la majorité à la convention du parti démocrate. Ce sont les statuts des partis américains qui prévoient l'organisation de ces conventions, qui vont réunir les délégués de chaque État de l’Union.

Donc comprenons bien cet aspect important des « primaires » américaines : ce sont des délégués qui choisissent finalement le candidat du parti. 

Le nombre de délégués varie selon les États en fonction de divers facteurs, comme la population électorale de l’État, les scores précédents du candidat à la présidentielle dans l’État, le nombre d’élus du parti… La désignation des délégués est, elle aussi, tout sauf uniforme. Dans certains cas, elle n’est le fait que des seuls membres du parti avec une succession de délégués (délégués du bureau de vote, puis du comté, puis de l’État, puis de la convention nationale) ; dans d’autres, et c’est le mode le plus connu, il s’agit d’un choix par de véritables primaires.

Ces primaires, qui ne sont donc pas la seule façon de désigner les délégués (et non le candidat national lui-même), sont ouvertes à tous les électeurs qui vont voter comme pour une « vraie » élection, ou, selon les États, sont limitées à certains électeurs. Dans certains États, ce sont en effet tous les électeurs inscrits sur les listes électorales qui peuvent voter. Dans d’autres, l’électeur indique, au moment de son inscription, son affiliation partisane. La primaire est dite « ouverte » dans le premier cas : les électeurs partisans et les électeurs indépendants peuvent choisir les délégués du parti librement.

Le système américain fait donc cohabiter primaires ouvertes et primaires fermées selon les États. De plus, les circonscriptions de vote, la nature du scrutin (majoritaire ou proportionnel) varient, là encore, d’un État à l’autre. Les primaires sont à la fois financées par des dons privés et des dotations publiques.

Retenons donc que le système américain est complexe et divers, et qu’il est intransposable dans notre France qui pense que l’uniformité des règles démocratiques est indépassable (à tort, comme le démontre le puzzle américain !).

Il fallait faire un rapide détour par cette complexité américaine pour comprendre pourquoi l’idée, dès que je l’ai lancée, ne pouvait que prendre la forme de « primaires à la française ».

Extrait de "Petit manuel de survie pour la droite" Charles Pasqua et Pierre Monzani, publié éditions Fayard, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

06.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 31/12/2015 - 08:05
Les primaires brouillent les programmes des partis
S'ils apparaissent démocratiques, les programmes définitifs restent incertains, chaque courant raconte ce qu'il veut et les électeurs sont perdus au milieu de cette discordance. Il y a bien un moyen d'avoir un message clair c'est de se faire " élire " à 99,9% comme au FN. Ça n'a rien de démocratique mais la situation est figée une on ne fois pour tout. Une SEULE tête émerge et attention si vous n'êtes pas d'accord, il vous faudra vous attendre à vous faire virer comme par exemple Chauprade pour ne parler que de lui.