En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
light > Culture
"Vol au-dessus d'un nid de coucou"
Bernard Tapie est contraint de reporter ses engagements au théâtre pour suivre un nouveau traitement
il y a 14 min 34 sec
pépites > Economie
Lourdes conséquences ?
Impact du Coronavirus: la Banque de France devrait réviser à la baisse sa prévision de croissance pour 2020
il y a 1 heure 21 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte évoque la responsabilité d'un hôpital dans la propagation du coronavirus en Italie
il y a 2 heures 26 min
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 6 heures 35 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 9 heures 9 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 9 heures 52 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 10 heures 27 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 21 heures 13 min
pépite vidéo > Media
Lanceur d'alerte
WikiLeaks : où en est l'affaire Julian Assange ?
il y a 59 min 29 sec
pépites > Politique
Détermination
Réforme des retraites : Edouard Philippe indique qu'il prendra ses "responsabilités" sur le recours au 49-3
il y a 2 heures 2 sec
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 2 heures 46 min
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 5 heures 16 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 7 heures 5 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 9 heures 23 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 10 heures 13 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 10 heures 41 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 22 heures 9 min
© DR
© DR
Cadeaux empoisonnés

Le Père Noël est vraiment une ordure : quand les cadeaux nous abîment les yeux, les oreilles, les muscles ou mettent en jeu notre santé psychique...

Publié le 25 décembre 2015
Nos cadeaux de Noël à la pointe de la technologie peuvent parfois être très dangereux pour notre santé.
Catherine Jegat est responsable des opérations et de la communication à l'Association nationale pour l'amélioration de la vue (ASNAV).Sylvie Royant Parola est psychiatre, et responsable du centre d’exploration du sommeil à la clinique médicale...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Jegat,Sylvie Royant Parola,Jean-Michel Klein,Dan Véléa et Philippe Kahane
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Jegat est responsable des opérations et de la communication à l'Association nationale pour l'amélioration de la vue (ASNAV).Sylvie Royant Parola est psychiatre, et responsable du centre d’exploration du sommeil à la clinique médicale...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos cadeaux de Noël à la pointe de la technologie peuvent parfois être très dangereux pour notre santé.

Nouveaux smartphones, baladeurs mp3, nouvel ordinateur ou encore derniers jeux vidéos, voilà tous les cadeaux que vous pourrez retrouver cette année sous votre sapin. Toutefois, aussi alléchants qu'ils puissent paraître, il semblerait qu'ils n'épargnent pas notre santé. Entre problème d'audition, de vue ou encore risque d'épilepsie, des professionnels de la santé exposent les risques de nos futurs nouveaux joujoux.

Les problèmes de vue causés par les écrans en tout genre (smartphones, télévision, ordinateur)

Catherine Jegat : Plusieurs études ont démontré que les personnes qui passaient beaucoup de temps devant les écrans étaient plus exposés aux problèmes de myopie. Cela est principalement lié aux usages que nous faisons des écrans car les problèmes de vue se développent car nous regardons les écrans de trop près. La vision de loin est très peu sollicitée, ce qui permet une extension de la myopisation.

 

Les smartphones et les ordinateurs sont principalement concernés. L'ASNAV a réalisé un baromètre sur le temps passé par l'ensemble de la population sur les écrans en général et cela a montré que l'ensemble des Français passait 27 minutes et les jeunes de 16 à 24 ans 96 minutes. Ce phénomène peut donc provoquer une fatigue croissante de l’œil qui mène à des problèmes de vue.


Pour pallier ses problèmes, il est nécessaire d'encourager les jeunes et autres consommateurs d'écrans de passer du temps à l'extérieur afin de développer sa vision de loin car elle permet de reposer sa vue. En outre, pour éviter les conséquences néfastes du regard statique, il est préférable de volontairement cligner des yeux pour humidifier l’œil et de faire des pauses régulières, particulièrement pour les porteurs de lentilles qui sont déjà fragilisés.

 

Les troubles du sommeil liés à la consommation d'écrans (smartphones, ordinateurs, tablettes)

 

Sylvie Royant Parola : On peut distinguer plusieurs effets et conséquences selon les types d'écrans.

 

Pour ce qui est du téléphone : Quand l'utilisation du portable est importante, c'est-à-dire environ deux heures dans la soirée, il existe un retentissement sur le sommeil, plus particulièrement un fractionnement de celui-ci et d'une diminution du sommeil profond. En outre, de plus en plus de jeunes utilisent leur portable pour envoyer des SMS le soir et tard dans la nuit. Le fait d'avoir le téléphone à portée de main s'accompagne la plupart du temps d'une diminution du temps de sommeil. En effet, il existe un effet direct du GSM sur la structure du sommeil mais aussi un effet comportemental qui est lié au fait de communiquer tard avec ses amis et de retarder l'heure du coucher.

 

Concernant la télévision : les émissions tardives peuvent bien sur contribuer à retarder les heures de sommeil chez les plus jeunes. En revanche, les adolescents sont de moins en moins consommateurs de télévision car ils regardent les émissions en replay sur les ordinateurs.

 

Concernant les ordinateurs et des tablettes : Nous sommes très proches des écrans d'ordinateurs et des tablettes, environ entre 40 et 50 centimètres de l'écran. Ils délivrent une lumière assez forte qui crée un retard assez net de l'endormissement. En effet, certains photorécepteurs rétiniens vont être stimulés et les rythmes de sommeil vont par conséquent être décalés.

Concernant les jeux vidéos : les effets sont liés aux aspects addictifs de certains jeux, notamment ceux qui développent des aspects interactifs. Les jeux en ligne sont notamment en cause et, étant de plus en plus mondialisés, les rythmes des jeunes sont souvent décalés et certains n'hésitent pas à couper leur sommeil pour retrouver leurs partenaires de jeu situés à l'autre bout du monde. Dès lors que l'on fait partie d'un réseau, l'offre de stimulation qui détourne du sommeil est d'autant plus importante.

 

Les troubles auditifs liés à l'utilisation des casques et écouteurs mp3

 

Jean-Michel Klein : Il y a deux façons d'endommager durablement l'ouïe d'une personne : tout d'abord le traumatisme sonore pur lié à un bruit extrêmement fort qui peut avoir un impact sur l'oreille interne irréversible. Puis, il existe également des traumatismes à répétition qui sont moins violents mais plus répétés. L'oreille est un système de décodage du son qui comporte des cellules au niveau de l'oreille interne qui ont des cils. Quand des a coups de pression auditives se font ressentir, les cils s'écrasent et cassent. Le décodage du son devient donc de plus en plus difficile et une baisse auditive se fera sentir.

 

« Qui veut voyager loin ménage sa monture ». L'excès de bruit peut donc être dangereux. Particulièrement, pour ce qui est des mp3, la compression du son est particulièrement néfaste. En effet, pour faire entrer une musique dans un mp3, le son doit être comprimé pour tenir sur un volume plus faible. L'oreille humaine est sensible à la variation des sons. Toutefois, la compression fait perdre en variation du son. Par conséquent, l'écoute va donc se faire à un volume plus fort pour trouver une sensation plus forte. Peuvent donc en résulter des traumatismes sonores.

 

En outre, le son est une pression. Quand on envoie 100 décibels dans l'espace d'une pièce, les conséquences seront évidemment moindre pour le tympan par rapport à l'envoi des mêmes décibels directement dans l'oreille. Pour pallier cela, certains casques sont vendus avec des évents pour qu'une partie du son s'évacue.

Les risques d'addictions liés à l'excès de jeux vidéos et à la consommation d'écrans

 

Dan Véléa : L'addiction peut naître à cause de plusieurs facteurs : la fragilité psychique de l'individu, le besoin de reconnaissance, les failles narcissiques (absence d'amour, sentiment d'abandon ressenti par l'enfant). Chez certains patients, le jeu et les écrans représentent une manière de fuir la réalité, le vide existentiel et surtout le sentiment d'ennui. L'échappatoire dans le virtuel permet à l'individu de ressentir un sentiment de protection et d'assurance, cette fuite amenant aussi du plaisir, accompagnée d'un faux sentiment de maîtrise et de contrôle du temps, et des autres adversaires. Beaucoup décrivent une décharge d'adrénaline - dans la confrontation aux autres, mais surtout à soi. Dans le cas de jeux d'argent, les mises et les gains passent au second plan, il s'agit dans ces cas de lutter contre l'ennui, mais aussi de faire durer l'attente et le stress de ces moments.

 

D'autres catégories de joueurs décrivent une manière efficace - au moins au début - de lutter contre ce même stress. Un aspect beaucoup plus dramatique - surtout à notre époque moderne, est la banalisation de la violence dans les jeux, mais aussi films. Cette dernière s'accompagne d'une perte de repères et des limites, avec le risque de passage à l'acte sur fond de déshumanisation des victimes. Elles apparaissent comme des personnages de jeu, dépourvues de notion de mal, et de souffrance. Certains joueurs, fort heureusement pas tous, s'identifient et incorporent leur avatar de jeu, ramenant cette virtualité dans la réalité et dans la relation avec les autres.
 

L'addiction a des conséquences que l'on recense à long terme sur la vie personnelle (abandon des conjoints dans d n ombreux cas), professionnelle (perte d'emploi, désinvestissement), mais aussi sociale : le jouer tombe dans le piège de la fausse socialisation dans les réseaux de jeux. Dans le cas des jeux d’argent, on assiste souvent à des conséquences anxio-dépressives, sur fond d'endettement massif, ainsi qu'à la perte de réseaux social et familial.

 

Et l'épilepsie dans tout ça ?

 

Philippe Kahane : Le risque d'épilepsie est très, très faible. Il faut savoir qu'il y a certaines formes d'épilepsie très rares, dites photosensibles. Dans ce cas, les crises peuvent être déclenchées par des stimuli visuels répétés. Ils sont présentés à des fréquences de l'ordre de 20 ou 25 cycles par seconde. A une époque, regarder la TV pouvait déclencher ces crises, les écrans étaient à balayage. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas car les écrans sont digitaux, il n'y a donc plus ce problème. Cependant, dans des situations très particulières où les jeux vidéos ont des systèmes de balayage d'écran, et des petites lignes qui peuvent créer des stimuli visuels, on peut déclencher des crises. Il faut comprendre que ces dernières ne se déclenchent que chez les malades épileptiques. En aucun cas quelqu'un qui n'est pas sujet ne peut avoir une crise en jouant aux jeux vidéos.

 

Ces crises photosensibles représentent 1% de toutes les formes d'épilepsie, même un peu moins, soit 5000 patients-risque sur 500 000. Cela ne justifie pas l'interdiction de jouer aux jeux vidéos aux patients épileptiques, pour lesquels on n'a pas établi la preuve que les stimulations lumineuses pouvaient provoquer des crises.

 

Au plan neurologique, il n'y a pas de maladie susceptible d'être aggravée, ou favorisée par les jeux vidéos, mis à part le fait que jouer peut être fatigant. Dans ce cas-là, on retrouve les cas où certaines maladies susceptibles d'empirer à cause de la fatigue, le stress, les privations de sommeil, mais ce n'est pas propre aux jeux vidéos ou aux écrans.

La mise en garde systématique sur les jeux n'a donc pas lieu d'être. Il y a 15 ans, elles avaient aussi pour but d'éviter l'invasion des consoles de jeux japonaises sur le marché européen. Ca n'a pas toujours été utilisé à des fins purement médicales.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires