En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

07.

Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 54 min 54 sec
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 3 heures 54 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 4 heures 52 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 5 heures 12 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 17 heures 47 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 20 heures 15 min
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 21 heures 43 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 1 heure 57 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 3 heures 47 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 3 heures 58 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 4 heures 22 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 4 heures 57 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 17 heures 15 min
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 19 heures 34 min
pépites > Politique
Secret de polichinelle
Municipales à Paris : Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature "dans les prochaines semaines"
il y a 21 heures 3 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 22 heures 55 min
© GILE MICHEL/SIPA
© GILE MICHEL/SIPA
Personal branding

Votre prénom fait-il partie de ceux qui peuvent faire de vous un gagnant ?

Publié le 18 décembre 2015
Héritage des parents, le prénom porte en lui toute une symbolique qui influence le quotidien, qu'il s'agisse de la vie professionnelle ou sociale et renvoie à une catégorie sociale. Pour être un atout, il doit généralement être court et simple à prononcer tout en étant familier. Il conditionne de façon consciente et inconsciente l'existence de celui qui le porte.
François Bonifaix est psychanalyste. Ses recherches l'ont conduit à s'interroger sur les raisons du choix du prénom par les parents et les conséquences psychologiques qui pourraient en découler. Pendant près de 4 ans il reçoit près d'un...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Bonifaix
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Bonifaix est psychanalyste. Ses recherches l'ont conduit à s'interroger sur les raisons du choix du prénom par les parents et les conséquences psychologiques qui pourraient en découler. Pendant près de 4 ans il reçoit près d'un...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Héritage des parents, le prénom porte en lui toute une symbolique qui influence le quotidien, qu'il s'agisse de la vie professionnelle ou sociale et renvoie à une catégorie sociale. Pour être un atout, il doit généralement être court et simple à prononcer tout en étant familier. Il conditionne de façon consciente et inconsciente l'existence de celui qui le porte.

Atlantico : Une étude démontre que les noms courts et simples à retenir offrent un avantage socialement sur les noms plus longs et moins familiers. Comment l'expliquer ?

François Bonifaix : A l'origine les prénoms sont ceux des Saints qui étaient courts : Paul, Matthieu, Jean, Pierre. De plus, pendant longtemps, les gens n'avaient pas accès à l'école. Les prénoms courts étaient plus faciles à retenir. Ils étaient suivis de la géo-localisation du métier exercé par la personne. Enfin, selon la tradition biblique chrétienne, nous devions posséder 3 prénoms. Il n'était donc pas question d'avoir 3 longs prénoms bien entendu, il fallait faire court. Seuls les prénoms composés étaient admis tels que Jean-Baptiste ou Jean-Pierre puisqu'ils comptaient pour 2.

Le prénom court est également privilégié pour des raisons de l'ordre du commercial. Il faut faire court et précis dans une communication pour qu'elle soit efficace. On peut donc transposer ce raisonnement sur le prénom. En effet, "qui se conçoit bien s'énonce clairement". Le prénom évoque forcément quelque chose et plus il est long, plus sa symbolique peut être forte et ainsi négative. Léa, Théo ou Thomas ne renvoient pas forcément à une histoire particulière. Au contraire pour certains prénoms comme Petite Gazelle qui Descend de la Coline qui est un prénom utilisé dans certains pays.

Une étude sociologique avait également démontré que plus on avait un prénom original et moins on avait de chance de réussir à l'école. Nous aimons évoluer dans un environnement familier. L'originalité ne paie pas puisqu'elle conduit à une mise à l'écart et il faut avoir les moyens de se mettre à l'écart. C'est ainsi que souvent les artistes ont des prénoms qui sortent un peu de l'ordinaire.

Adam Alter : En règle générale les personnes préfèrent les choses ou personnes familières. Ces choses ou personnes connues qui ne lui ont pas fait de mal auront de grandes chances de ne pas lui en causer dans le futur. Ce qui est nouveau est plus dangereux puisque nous ne savons pas encore si la nouveauté agira en notre faveur ou notre défaveur. Les noms les plus courts auront un avantage seulement lorsqu'ils seront plus faciles à prononcer ce qui les rend plus familiers. (En anglais, par exemple, un nom comme Szczy est court mais très difficile à prononcer et donc pas familier du tout).

Dans les milieux juridiques, les femmes au nom masculin réussissent mieux selon la théorie de Portia. Comment expliquer ce phénomène ?

François Bonifaix : Nous sommes encore dans une société très machiste où c'est l'homme qui prédomine. Finalement les femmes n'ont obtenu le droit de vote que juste après guerre. Dans l'éducation la femme a longtemps eu le rôle de rester à la maison. Aujourd'hui les écarts de salaire de 20% entre un homme et une femme pour un travail égal se retrouvent également dans les prénoms. Avec un prénom à connotation féminine, le salaire sera inférieur de 20%. C'est le même problème pour un prénom d'origine étrangère. D'où la problématique des CV anonymes.

Nous avons peut être également fait une erreur en voulant féminiser à tout prix les métiers en changeant l'orthographe comme avocate, auteure. En essayant de véhiculer plus justice, nous divisons encore plus. Mais si la différence machiste n'est pas faite sur un nom de métier, elle sera forcément faite sur le prénom.  

Adam Alter : Les préjugés contre les femmes dans les milieux juridiques durent depuis toujours. Une femme avec un nom à consonance masculine semblera plus proche des hommes ce qui jouera à son avantage par rapport aux autres ayant un prénom à consonance féminine.

Faut-il s'appeler Thomas et Marie pour mieux réussir dans les études supérieurs comme le révèle une étude ? Même si l'on vient d'un milieu plus défavorisé ?

François Bonifaix : Les prénoms sont classifiés par couches sociales. Les prénoms à consonance américaine par exemple comme Kevin seront plus facilement associés à des couches sociales inférieures. Bien évidemment la position sociale joue beaucoup dans la future réussite de l'enfant. Un Jean-Eugène aura forcément plus de chances de réussir qu'un Kevin. Le prénom marque l'appartenance sociale et aussi la prédisposition financière. Cela ne veut pas dire qu'appeler son enfant Jean-Eugène signifiera qu'il réussira forcément. Mais cela peut tout de même aider en raison d'une perception inconsciente.

Comment le prénom influence t il nos rencontres ?

François Bonifaix : Pour pouvoir exister, une chose ou un être doit pouvoir être nommé. Un exemple dans les films, lorsque le héro tue l'ennemi ce dernier veut absolument connaître le prénom de son adversaire avant de mourir. Nommer c'est donner une existence et un sens aux choses. Si le prénom est imprononçable et non répétable, nous existerons modifié par l'autre. Si nous disposons d'un prénom assez compliqué à prononcer et que la personne le répète d'une autre façon, nous aurons l'impression qu'il ne s'adresse pas à nous. Deux français qui parlent la même langue mais qui n'arrivent pas à prononcer le prénom de l'autre qui est trop compliqué, auront du mal à avoir une véritable interaction. L'échec vient dans la façon de reconnaître l'autre par rapport à son propre prénom. Si nous ne savons pas si la personne au téléphone est de sexe masculin ou féminin et qu'en plus son nom ne nous renseigne pas la conversation sera étonnamment perturbée.

Adam Alter : Avec un nom plus simple et familier les personnes risquent de se montrer plus amicales et ouvertes à notre égard. Il sera plus facile de trouver un emploi avec un nom utilisé principalement par les classes moyennes.

Quelle importance et influence de notre nom sur notre quotidien ?

François Bonifaix : Le prénom pèse inconsciemment sur celui qui le porte. Il porte le projet des parents. Ils ont mis tout leur amour sur ce prénom là mais également les projets d'avenir et de réussite qu'ils ont pour nous. Le prénom pèse aussi de façon consciente sur celui qui le porte. Pour donner un exemple, Blanche Neige est très symbolique. Or certaines filles en Afrique se sont retrouvées avec ce prénom ce qui n'est évidemment pas facile à porter. L'enfant sera perturbé dans son évolution si la symbolique derrière le prénom ne correspond pas à son regard vis-à-vis des autres, et des autres vis-à-vis de lui-même. Le prénom aura donc une influence énorme qu'elle soit consciente ou inconsciente sur nous même.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

07.

Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gordion
- 18/12/2015 - 09:40
@jurgio
Oui!
jurgio
- 17/12/2015 - 19:06
Si vous vous appelez François
Tout le monde pensera que vous serez aussi brillant que François Ier