En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

06.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

07.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

ça vient d'être publié
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 22 min 48 sec
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 3 heures 35 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 4 heures 9 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 4 heures 31 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

il y a 5 heures 25 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 7 heures 21 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 21 heures 17 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 1 heure 8 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 3 heures 43 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 4 heures 27 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 5 heures 4 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 6 heures 30 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 7 heures 14 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 21 heures 30 min
© http://www.geograph.org.uk/photo/3089698
Au Bhoutan, les anciens sont encore nombreux à affirmer l'avoir vu...
© http://www.geograph.org.uk/photo/3089698
Au Bhoutan, les anciens sont encore nombreux à affirmer l'avoir vu...
L'homme (des neiges) invisible

Mais où est passé le Yéti ? Pourquoi plus personne ne le voit au Bhoutan

Publié le 09 novembre 2015
Pour la plupart des scientifiques, le Yéti est une créature légendaire relevant de la mythologie des groupes himalayens. Mais au Bhoutan, les anciens sont encore nombreux à affirmer l'avoir vu… jusqu'au début des années 2000.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la plupart des scientifiques, le Yéti est une créature légendaire relevant de la mythologie des groupes himalayens. Mais au Bhoutan, les anciens sont encore nombreux à affirmer l'avoir vu… jusqu'au début des années 2000.

Les rares touristes ayant la chance de s'aventurer en montagne dans le royaume du Bhoutan entendent parfois un Bhoutanais leur lancer, sur le ton de la plaisanterie : "Si vous croisez le yéti, rapportez-moi ses poils, ils rendent invisibles !"

Le yeti, l'abominable homme des neiges, ou, comme on dit ici, le migou (ce qui signifie "homme sauvage" en tibétain), est un élément important du folklore bhoutanais. "Quand ce royaume féodal a commencé à s'ouvrir au début des années 1960, l'abominable homme des neiges est devenu le talisman rassurant d'une société effrayée par sa soudaine mutation", explique le journal canadien La Presse.

Les premiers timbres postaux affichaient alors fièrement l'emblématique créature des neiges, avatar moderne d'une influence bien plus lointaine. Ainsi, les maisons traditionnelles de la région sont dotées de portes très basses, qui forcent les visiteurs à se baisser pour y entrer. Or, selon la légende, le yéti est incapable de se plier.

Plusieurs anciens affirment avoir vu le yéti… ou, plus souvent, avoir vu l'homme qui a vu le yéti. Sonam Dorji, un sexagénaire rencontré par La Presse, "se souvient des histoires de son enfance sur la bête perchée au sommet des montagnes, et de la peur qui étreignait le village - seulement récemment pourvu d'un chemin carrossable - chaque fois qu'on disait l'avoir aperçu".

La BBC, de son côté, a récemment rencontré Norbu, le dernier villageois à avoir vu de possibles preuves de l'existence du yeti. C'était il y a 15 ans. Le fermier, aujourd'hui âgé de 38 ans, était alors tombé sur une tanière faite de bambou. "Je pouvais voir les traces que le yéti avait laissé à l'intérieur", témoigne-t-il.

Deux mois plus tard, il a accompagné deux scientifiques britanniques qui effectuèrent des prélèvements au même endroit. "Les poils furent envoyés au Royaume-Uni pour analyse, où les généticiens se révélèrent incapable d'identifier l'espèce à laquelle ils appartenaient. D'autres études plus approfondies menées en 2003 montrèrent cependant que ces poils appartenaient clairement à l'ours brun (Ursus arctos) et à l'ours à collier tibétain (Ursus arctos)", indique l'Encyclopédie du Paranormal.

Depuis cette expédition ? Plus rien. "Nous ne sommes plus allés dans les montagnes depuis plus de deux décennies et nous ne sommes pas vraiment sûrs si le yeti est toujours dans nos chaînes de montagnes",  explique le villageois.

Avec l'arrivée de l'électricité et du chauffage au gaz, les Bhoutanais ne sont en effet plus obligé de s'aventurer dans les profondes forêts himalayennes pour se procurer du bois. Et les légendes s'effacent. Les vies se sont améliorées, mais l'inconvénient est qu'il n'y a pas de nouvelles histoires à raconter aux enfants, estime Norbu.

Si les villageois oublient progressivement ces histoires, ce n'est pas le cas des scientifiques. Ainsi, une équipe de chercheur a réalisé en 2014 des tests ADN sur des deux échantillons - l'un provenant de la région du Ladakh, en Inde, l'autre du Bhoutan – ils "correspondent à 100% avec l'ADN d'un fossile d'ours polaire (Ursus maritimus) âgé de plus de 40.000 ans, mais pas avec des spécimens modernes de cette espèce", ont-ils découvert.

Alors, mythe ou réalité ? Sangay Wangchuck, directeur du Musée national du Bhoutan, diplômé de Yale, a choisi de ne pas choisir. Elle dit: "Ne creusons pas trop. Parlons-en, mais restons-en là, sans conclure que oui, il existe, ou non, il n'existe pas."

Norbu estime, lui, que l'animal est bien trop intelligent pour se faire attraper. "Il migre d'un endroit à l'autre, et puisque de moins en moins de personnes montent là-haut, peut-être ne sera-t-il jamais découvert", prédit-il.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bjorn borg
- 09/11/2015 - 17:00
C'est possible
Il fait parti des réfugiés politiques !
Malaparte
- 09/11/2015 - 12:23
Il court, il court......
Il a disparu du Bhoutan, certains assurent l'avoir vu sur un scooter, rue du cirque...
Malaparte
- 09/11/2015 - 12:23
Il court, il court......
Il a disparu du Bhoutan, certains assurent l'avoir vu sur un scooter, rue du cirque...