En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

07.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Collaboration secrète avec la NSA : le scandale qui ébranle le Danemark (et devrait inquiéter l’Europe)

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 22 min 10 sec
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 1 heure 2 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 1 heure 25 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 1 heure 42 min
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 12 heures 56 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 15 heures 57 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 16 heures 48 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 18 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 20 heures 6 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 20 heures 59 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 25 min 21 sec
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 1 heure 19 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 2 heures 8 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 13 heures 21 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 16 heures 23 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 18 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 19 heures 51 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 20 heures 24 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 21 heures 50 min
© Reuters
© Reuters
X-Men

La véritable information qui se cache derrière les derniers chiffres de la croissance chinoise : la mutation d’un modèle économique

Publié le 23 octobre 2015
Alors que les prévisions faisaient état d’une croissance chinoise de 6.8% pour ce troisième trimestre, les chiffres publiés ressortent finalement à 6.9%. Confrontées à un seuil devenant critique, puisque l’économie chinoise sera rapidement en situation de dépasser celle de la zone euro, les autorités locales entreprennent une véritable transformation de leur modèle de développement.
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les prévisions faisaient état d’une croissance chinoise de 6.8% pour ce troisième trimestre, les chiffres publiés ressortent finalement à 6.9%. Confrontées à un seuil devenant critique, puisque l’économie chinoise sera rapidement en situation de dépasser celle de la zone euro, les autorités locales entreprennent une véritable transformation de leur modèle de développement.

Ce lundi 19 octobre, le Bureau national des statistiques chinoises publiait son rapport trimestriel concernant le PIB du pays. Pour le troisième trimestre 2015, le taux de croissance affiche une légère diminution, à 6.9% alors que les deux premiers trimestres avaient connu une croissance de 7%. Soit une diminution substantielle par rapport aux taux de croissance de ces dernières années, et notamment une baisse de 50% par rapport à l’année 2007, où le PIB s’était accru de 14.2%. Mais derrière cette érosion progressive de la croissance chinoise, dont les chiffres sont parfois considérés comme douteux, c’est la composition de celle-ci qui apporte une véritable information, en venant confirmer la véritable mutation en cours du modèle de développement économique du pays. En effet, après une croissance qui fut soutenue en grande partie par le commerce extérieur, la Chine est bien en passe de devenir une économie portée par sa consommation intérieure.

Désormais, la consommation chinoise représente 58% du total du PIB, ce qui permet déjà d’assurer un socle de 4% de croissance pour le pays. 

"La structure de la demande domestique s’est encore améliorée. Au cours des trois premiers trimestres, la contribution des dépenses de consommation finale  à la croissance a été de 58.4%, ou une hausse de 9.3 points par rapport à la même période de l’année dernière."

Autre signe du même diagnostic, le secteur des services représente aujourd’hui 51.2% de la composition du PIB, en hausse de 2.3 points entre 2014 et 2015. Si le secteur industriel a encore progressé de 5.8%, les services ont connu une hausse supérieure, atteignant 8.6%, et traduisant la nouvelle dynamique économique du pays. Et cette hausse de la consommation a une cause évidente; la progression des revenus de la population chinoise.

En effet, le revenu moyen de la population atteint aujourd’hui 16 367 yuan (2269 euros) , soit une progression de 9.2% en terme nominal, ou de 7.7% après inflation sur un an. Une moyenne qui ne dit pourtant rien de l’écart qui sépare encore les populations urbaines et rurales, entre un revenu moyen de 23 512 yuan pour les premiers (3259 euros), en progression de 6.8% en termes réels, et de 8 297 yuan pour les seconds (1150 euros), en progression de 8.1%. Soit un rapport proche de 1 à 3 entre ces deux populations. 

Mais cette bascule de l’économie chinoise vers sa consommation et sa demande intérieure est également synonyme d’un ralentissement du commerce extérieur :

"La valeur totale des importations et des exportations a été de 2 222.1 milliards de yuan, une baisse de 8.8% sur la dernière année."

Alors que les importations ont baissé de 15.1% au cours des trois premiers trimestres de l’année 2015, et ce, principalement en raison de l’effondrement des prix du pétrole (au cours des trois premiers trimestres, la consommation d’énergie a chuté de 5.7% par unité de PIB), les exportations subissent également une baisse dans le courant de cette année, soit -1.8%.

De la même façon, la hausse de la part de la consommation dans le PIB est le corollaire d’une baisse de l’investissement. En effet, après plusieurs années d’un rythme effréné, le taux d’investissement de l’économie chinoise tend à diminuer, pour atteindre 43% du total du PIB. Ici, il ne s’agit pas que de la traduction d’un manque de confiance dans l’économie, mais plus simplement de la normalisation d’un pays qui tend à se rapprocher de taux d’investissements plus en adéquation avec les pays les plus développés, signe que le pays atteint un important degré de maturité et que l’effet "rattrapage" est en cours d’achèvement.

L’ensemble de ces signaux sont les conséquences directes des différentes mesures prises par le gouvernement chinois au cours des derniers mois. En soutenant son économie, notamment au travers de la voie monétaire, les autorités ont fait le choix assumé de soutenir leur demande intérieure. Et ce avec succès.

Car si le taux de croissance se dégrade indéniablement au fil des mois, il n’est en rien une surprise. L’économie chinoise ne peut continuer à croître à un rythme aussi soutenu de façon indéfinie, surtout si elle ne se base que sur le commerce extérieur. Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. En cette année 2015, le PIB chinois devrait dépasser le seuil des 10 000 milliards de dollars, et devrait ainsi rapidement dépasser la zone euro en termes de taille. A une telle échelle, le pays ne peut plus compter sur une croissance exponentielle de ses exportations. Et la seule alternative reste de se tourner vers le consommateur chinois, qui est lui, dans un état de sous-consommation. Voilà pourquoi le pays devrait poursuivre la politique récemment engagée, notamment au travers de nouvelles interventions de la Banque centrale chinoise, ou par le biais de nouveaux plans de relance budgétaire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires