En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 13 heures 42 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 20 heures 3 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 20 heures 33 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 20 heures 59 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 21 heures 7 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 21 heures 7 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 21 heures 25 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 21 heures 51 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 17 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 19 heures 9 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 20 heures 20 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 20 heures 42 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 21 heures 7 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 21 heures 7 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 21 heures 8 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 21 heures 38 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 13 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 15 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 17 heures
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Rapport de force

Régionales : les listes Républicains-UDI prennent l'ascendant sur le FN, le PS est stable

Publié le 23 octobre 2015
Les listes LR-UDI recueillent 30% des intentions de vote exprimées, un résultat en hausse de 3 points. Elles devancent de 4 points les listes FN (26%, stable). Quant aux listes PS et alliés, elles arrivent en troisième position avec 23%, selon un sondage Elabe exclusif pour Atlantico.
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les listes LR-UDI recueillent 30% des intentions de vote exprimées, un résultat en hausse de 3 points. Elles devancent de 4 points les listes FN (26%, stable). Quant aux listes PS et alliés, elles arrivent en troisième position avec 23%, selon un sondage Elabe exclusif pour Atlantico.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Atlantico : Quels sont les enseignements principaux de ce sondage ?

Yves-Marie Cann : Les listes d’union LR-UDI et leurs alliés recueillent 30% des intentions de vote exprimées, un résultat en hausse de 3 points par rapport à il y a trois semaines. Elles devancent de 4 points les listes FN (26%, stable) qui atteignent un niveau équivalent à celui des européennes de 2014 ou plus récemment au premier tour des départementales. Les listes estampillées PS et alliés arrivent en troisième position avec 23% des intentions de vote, en progression d’un demi-point. Toutes les autres forces politiques obtiennent un score inférieur à 10%. Il s’agit notamment des listes EELV et alliés (8,5%, inchangé), Front de gauche (5%, -1) et Debout la France (3%, inchangé).

Dans le détail, les listes LR-UDI et alliés enregistrent leurs meilleurs scores chez les personnes âgées de plus de 65 ans (40%) ainsi que chez les cadres et les professions intellectuelles supérieures (39%). Le FN culmine quant à lui à 38% chez les catégories populaires, dont 46% parmi les ouvriers. Quant aux listes du PS et alliés, elles ne dépassent les 30% des intentions de vote au sein d’aucune catégorie de population. Notons toutefois qu’elles s’en approchent chez les plus âgés avec 27% des intentions de vote parmi les plus de 65 ans, devant le FN (17%). A contrario, c’est parmi les ouvriers que le PS enregistre son plus mauvaise score, avec seulement 18% d’intentions de vote, soit 5 points de moins que sa moyenne nationale.

Qu'en est-il du rapport de force entre la gauche, la droite, et le centre ? Qu'est-ce que votre sondage permet de constater, quelles évolutions ?

La gauche (hors extrême-gauche) totalise 38% des intentions de vote, soit un score sensiblement inférieur à celui qu’elle avait obtenu au premier tour des élections régionales de 2010 (50,2% au plan national). De l’autre côté de l’échiquier politique, la droite et le centre totalisent 33,5% des intentions de vote exprimées, en hausse de 2 points sur trois semaines.

Un tel rapport de force national s’avère annonciateur d’un entre-deux tours potentiellement douloureux pour la gauche qui, contrairement à la droite et au centre, s’engage divisée dans ce scrutin. Les listes LR-UDI et alliés d’une part et Front national d’autre part pourraient ainsi occuper les deux premières places dans plusieurs régions, reléguant la première liste de gauche (vraisemblablement socialiste) en troisième position. Une telle perspective serait particulièrement délicate pour la gauche qui se trouverait alors confrontée à la délicate question du maintien au second tour face au risque de favoriser la victoire du Front national dans certaines régions, notamment en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Provence-Alpes-Côte-D’azur.

Seuls 40% des personnes interrogées se déclarent "tout à fait certain d’aller voter", un résultat en baisse de 3 points par rapport à notre précédente mesure réalisée les 22 et 23 septembre. A deux mois des élections, ce chiffre est-il comparables aux précédents scrutins ?

Invités à préciser leur intention d’aller voter au premier tour des élections régionales, seuls 40% des répondants se déclarent « tout à fait certain d’aller voter », soit un résultat en baisse de 3 points par rapport à la précédente mesure que nous avions réalisée les 22 et 23 septembre pour Marianne. Ce résultat et son évolution témoignent d’une campagne électorale qui ne parvient pas à susciter l’intérêt des Français. Notons toutefois que ce potentiel de participation s’avère supérieur de 5 points à ce qui était mesuré en avril 2014 par l’Institut CSA à un mois des élections européennes. Le résultat mesuré dans notre sondage à 50 jours du premier tour laisse donc augurer d’une participation au moins équivalente à celle observée il y a six ans (46,3% au premier tour).

Dans le détail, d’importantes disparités se font jour d’une catégorie de population à une autre. A titre d’exemple, seuls 15% des 18-34 ans se disent aujourd’hui certains d’aller voter contre une majorité des personnes âgées de 50 ans et plus (50-64 ans : 50% ; 65 ans et plus : 54%). De même, seuls 29% des employés et 31% des ouvriers se disent certains d’aller voter contre 44% des cadres et des professions intellectuelles supérieures. D’un point de vue politique, ce sont les anciens électeurs de Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle 2012 qui apparaissent comme les plus mobilisés avec 47% de répondants tout à fait certains d’aller voter. En termes de potentiel de mobilisation, ils devancent d’une courte tête les anciens électeurs de Marine Le Pen (45%) et de François Hollande (44%).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lafronde
- 18/10/2015 - 20:31
adversaire ou ennemi politique ?
Peu m'importe que l'alliance républicaine ou le FN soit en tête. J'ai une préférence pour une alliance de parti, plutôt qu'un parti unique, mais j'ai trouvé plusieurs malfaçons dans l'argumentation des nouveaux républicains :
1° selon eux "voter FN équivaudrait à voter PS" (Sarko-Copé dixit)
Cet argument ne tient pas. Au plan logique c'est celui qui refuse une alliance qui fait élire le candidat de la Gauche à la majorité relative. Logique implacable qui a décidé des fameuses triangulaires de 1997. Si la Gauche n'a pas la majorité relative, c'est alors le front républicain qui lui assure ses gains. Or les dirigeants républicains del'Opposition ou du Gouvernement tiennent un discours alarmiste sur d'éventuels succès électoraux du FN. N'est-ce-pas pour préparer l'opinion à une alliance PS-LR ? Un cartel électoral pour interdire toute opposition régionale au Gouvernement.
vangog
- 18/10/2015 - 14:12
Dernières nouvelles du Front...Régional.
Selon le dernier sondage Odoxa paru ce matin, Marion Marechal Le Pen l'emporterait avec 35% des voix de toute la Provence au premier tour, et 37% des voix au second tour des Régionales 2015! Qui dit mieux? Personne! Et surtout pas Estrosi-les-20-mosquées ( les trois formations qu'ils représente ne rassembleraient que 35% des voix au 1er tour...)
Henrik Jah
- 18/10/2015 - 14:01
30% seulement le FN?
30% seulement à être contre l'immigration de masse, contre la disparition de nos traditions et de notre culture et contre la délégation totale de notre souveraineté à Bruxelles? Ca m'étonnerait.