En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

La réaction de la femme de Griveaux

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Détermination
Réforme des retraites : Edouard Philippe indique qu'il prendra ses "responsabilités" sur le recours au 49-3
il y a 10 min 38 sec
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 57 min 23 sec
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 3 heures 27 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 7 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 8 heures 24 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 8 heures 51 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 20 heures 19 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 23 heures 19 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte évoque la responsabilité d'un hôpital dans la propagation du coronavirus en Italie
il y a 36 min 42 sec
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 3 heures 1 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 4 heures 46 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 8 heures 2 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 8 heures 38 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 19 heures 24 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 22 heures 38 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 23 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
Amour contrarié

Pourquoi, malgré leur proximité idéologique, François Baroin ne soutiendra jamais Alain Juppé

Publié le 16 octobre 2015
Le maire de Troyes et le maire de Bordeaux ont beaucoup de choses en commun. Chiraquiens tous les deux, ils ont aussi résolument pris leurs distances avec le FN. Le premier soutiendra pourtant Nicolas Sarkozy lors des primaires de 2016. La suite logique de nombreuses trahisons.
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le maire de Troyes et le maire de Bordeaux ont beaucoup de choses en commun. Chiraquiens tous les deux, ils ont aussi résolument pris leurs distances avec le FN. Le premier soutiendra pourtant Nicolas Sarkozy lors des primaires de 2016. La suite logique de nombreuses trahisons.

On les a longtemps cru réconciliables tant ils se ressemblent. Ces deux hommes là n'ont, en effet, pas qu'un physique en commun, une taille d'éternel jeune homme, un port altier parfois un peu guindé. Cette manière de grimper les escaliers, les marches, deux par deux, avalées. Au-delà des ressemblances visibles, il y a l'impalpable, une façon de s'exprimer et de pratiquer la politique : posément, sans excès, sans cliver mais sans plier. Peu enclin, l'un et l'autre, à tendre l'oreille à la frénésie sondagière, ils ont la même intransigeance face au Front National. On se souvient qu'en 2013, l'ancien ministre de l’Économie dénonçait la trop grande porosité entre l'UMP et le FN et affirmait qu'il existait une : "querelle doctrinale profonde entre ceux qui veulent déplacer le centre de gravité vers la droite et ceux qui, comme Alain Juppé et moi-même souhaitent conserver l'esprit du pacte des fondateurs". Il n'y a pas de doute, ces deux-là ont surtout en commun des racines, une ascendance politique. Nés sous les cieux chiraquiens, ils sont restés fidèles lors de la guerre fratricide contre les armées Balladuriennes. Juppé, le « meilleur d'entre nous », Baroin, le plus jeune ministre de son gouvernement, l'un comme l'autre, chers au cœur de Jacques Chirac. L'histoire aurait dû les souder à jamais, elle ne cesse de les séparer. Dernier tacle du plus jeune au plus âgé : « J'ai été très fier d'entrer dans son gouvernement, mais avec lui, on n'a été que de déception en déception », expliquait récemment le maire de Troyes à propos de celui de Bordeaux. Avant l'été, il avait déjà estimé :"Juppé n'a pas changé. Il souffre d'un autocentrisme total".

 

Mais que s'est-il passé entre les deux hommes ? Quelle sombre histoire les a l'un de l'autre éloigné ? Le péché originel remonte à 1995, François Baroin entre alors au gouvernement Juppé. Plus jeune ministre, il en est aussi le porte-parole. Il en sortira quelques mois plus tard en même temps que les juppettes. L'entourage du Premier ministre lui a alors largement savonné la planche lui reprochant d'être trop jeune, trop inexpérimenté, trop présent à Troyes et pas assez à Paris, François Baroin, lui, estime alors travailler trop seul et s'en ouvre à Alain Juppé qui, plutôt que d'aider le jeune protégé de Chirac, va l’écarter. François Baroin lui en tiendra rigueur longtemps. A tel point que, durant la campagne de 2002, alors que les deux hommes voyagent dans le même train, François Baroin fait tout pour éviter Juppé lui aussi en campagne pour Jacques Chirac.

 

Les relations se sont un peu réchauffées par la suite mais l’entente cordiale n'a pas durée. En 2011, lorsque Christine Lagarde quitte le ministère de l’Économie, Alain Juppé soutient officiellement la candidature de François Baroin pourtant le maire de Troyes à le sentiment que l'ancien Premier ministre joue un double jeu et soutient un autre candidat en coulisses. Depuis, la confiance n'existe plus. Certes, explique un proche du maire de Bordeaux, « il n'y a pas de cadavres dans le placard, ça n'est pas Fillon-Copé ni Balladur-Chirac ». François Baroin a d'ailleurs déjeuné aux cotés du maire de Bordeaux lors de sa visite surprise aux université d'été des Républicains au Touquet. A ce moment là, certains proches d'Alain Juppé espéraient même encore un réchauffement des relations entre les deux hommes, arguant de leur proximité idéologique. Lorgnant surtout sur les réseaux étoffés par François Baroin du haut de son bureau de patron des maires de France. Mais l'entourage de Juppé n’est pas Juppé et le candidat aux primaires n'a semble-t-il, pas souhaité faire les gestes nécessaires pour amadouer -si tant est que ce soit possible- son ancien porte-parole. Alain Juppé a fait avec François Baroin ce que certains lui reprochent de faire avec l'ensemble des parlementaires : le service minimum. Pendant ce temps, Nicolas Sarkozy reçoit, déjeune et parle investiture, espérant de nombreux François Baroin.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

La réaction de la femme de Griveaux

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Mandataire
- 23/10/2015 - 10:44
JUPPÉ fin…
Nous Citoyens, limitons les Mandats pour que la Politique soit au Service du Bien commun et non un Métier. Et destituons les condamnés de leur/s Mandat/s avec remboursement des sommes perçues à ce/s titre/s.__Pour voir JUPPÉ retraité à 57 ans de la Ponction Publique… se faire moucher par un Communiste pragmatique, c'est par ici: http://www.dreuz.info/2014/09/23/video-alain-juppe-se-prend-une-lecon-de-morale-de-lambassadeur-de-chine/#sthash.cxmu3ltA.dpbs
Mandataire
- 23/10/2015 - 10:44
JUPPÉ suite…
2007 et suivantes, sa politique économique bordelaise "panem et circenses" ; ses déclarations de ne briguer que le Mandat de Maire!?__2011 sa décision d'aller en guerre en LYBIE pour le résultat que nous connaissons.__2013 ses 794€/hab. d’impôts locaux, +36,7% depuis 2001__2014 son projet bordelais de Centre islamiste de 12 000m2 ; son refus de livrer les Mistral, Contrat signé en 2011… par lui-même!?__2014 ses dépenses courantes bordelaises 1.417€/hab. ; ses embouteillages bordelais 23mn/h. de conduite sauf pour lui en voiture de Fonction__2015 son augmentation de 5% des impôts locaux bordelais ; son epic fail des accès au nouveau stade__2017 Président à 72 ans après 15 ans de retraite? Cherchez l'erreur, place aux Jeunes !__Sans compter qu’il n’a jamais créé un seul Emploi avec ses deniers, sauf peut-être un Emploi ménager ; son ambition exclusivement pour lui-même… et non le Pays !__Un homme n’est pas malheureux parce qu’il a de l’ambition, mais parce qu’il en est dévoré.—Charles-Louis de SECONDAT__Encore un "responsable mais pas coupable", et encore moins redevable de ses actes.
Mandataire
- 23/10/2015 - 10:44
JUPPÉ le meilleur…
… des impayables Thrombonnards®—sauf avec l’argent du Contribuable—qui sévissent dans les fromages du Pays de l’escargot lancé au galop contre le mur économique !__Comme leur bilan : lamentables !__Responsable pour partie de l'état du Pays car… le bien qu’il fit, il le fit mal, le mal qu’il fit, il le fit bien. Pour donner des leçons, il se pose là !__
1995 ses arrangements locatifs pour lui et son Fils à la Mairie de PARIS ; sa capitulation devant les Ponctionnaires.__1996 sa maîtrise économique : Thomson un franc symbolique ; ses augmentations d’impôts sans réformes.__1997 sa dissolution de la Chambre.__1999 sa mise en examen pour "abus de confiance, recel d'abus de biens sociaux, et prise illégale d'intérêt".__2002 retraité de la Fonction Publique à 57 ans avec ±15 000€ mensuels. Soit 3 600 000€ placés à 5% par an… sans payer l'ISF, comme tout bon Thrombonnard® !__2004 sa condamnation en 1ère instance à 18 mois de prison avec sursis et à 10 ans d'inéligibilité, réduite en appel à 14 mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité.