En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

07.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

06.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Chancelière immuable

Angela Merkel, sainte patronne de l’Europe, vraiment ?

il y a 9 min 13 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Economie
Taux d'épargne

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

il y a 1 heure 28 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 17 heures 23 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 18 heures 32 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 19 heures 39 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 21 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 22 heures 46 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 23 heures 9 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 23 heures 52 min
décryptage > High-tech
Promesse (ou caprice ?) de milliardaires

Dans les coulisses du plan de la Silicon Valley pour faire échouer l’élection de Donald Trump

il y a 29 min 22 sec
décryptage > International
George Floyd

Émeutes aux Etats-Unis : des émeutes sociales plus que raciales

il y a 1 heure 6 min
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 16 heures 37 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 17 heures 57 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 19 heures 12 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 19 heures 49 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 22 heures 8 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 22 heures 56 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 23 heures 37 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 1 jour 17 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Qui gouverne à Téhéran (et comment) ? Le mystère majeur de demain : le prochain faqih

Publié le 04 octobre 2015
Etat des lieux de l'économie et de la politique iranienne actuelle, mentionnant également les personnes responsables, les grandes entités politico-religieuses, les élections et les cinq étapes de la révolution islamique. Extrait de "Iran 2015 : qui gouverne Téhéran, et comment ?", de Camille Verleuw, publié chez MA éditions (1/2).
Camille Verleuw a étudié à l'Université Libre de Bruxelles et à l'Institut de philogie et d'histoire orientale. A vécu 40 ans en milieu chiite iranien, au Moyen-Orient, en Asie centrale, etc... Auteur ou co-auteur d'études et d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Camille Verleuw
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Camille Verleuw a étudié à l'Université Libre de Bruxelles et à l'Institut de philogie et d'histoire orientale. A vécu 40 ans en milieu chiite iranien, au Moyen-Orient, en Asie centrale, etc... Auteur ou co-auteur d'études et d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Etat des lieux de l'économie et de la politique iranienne actuelle, mentionnant également les personnes responsables, les grandes entités politico-religieuses, les élections et les cinq étapes de la révolution islamique. Extrait de "Iran 2015 : qui gouverne Téhéran, et comment ?", de Camille Verleuw, publié chez MA éditions (1/2).

Soulignons encore que le concept de « gouvernement islamique sous la direction suprême d’un faqih » n’a pas la faveur d’une majorité des religieux du domaine chiite. Khomeyni, dont l’idée d’un gouvernement islamique avait évolué depuis son premier opuscule de 1944. Alors qu’il sentait approcher sa fin, en 1988, il était revenu sur les qualités qu’il avait d’abord prônées pour le futur faqih. Cela faisait déjà neuf ans que d’importants religieux, comme Muhammad-Javâd Mughniyye (1904-79) au Liban, Seyyed Mohammad Hoseyni-Ruhâni (1920-97) à Najaf, Seyyed Mehdi Hoseyni-Ruhâni (1933-2000)299 à Paris ou Mohammad Shirâzi (1926-2001) à Kerbelâ, s’étaient publiquement opposés à ses lectures des textes de droit chiites300. Ces grands-ayatollahs étaient même majoritairement opposés à une idéologie aboutissant à leur disparition, ou à leur subordination à un « super-ayatollah » détenteur du pouvoir politique.

Le régime iranien utilisa alors ses forces de police, son Tribunal du clergé, et l’AGRI pour neutraliser ces voix discordantes: Seyyed Mohammed-Sâdeq Hoseyni-Ruhâni (1926-ev) en résidence surveillée à Qom dès 1982, Seyyed Hasan Tabâtabâ’i-Qomi (1911-ev) assigné à résidence à Mashhad dès 1984, Seyyed ’Ali Beheshti, un des leaders les plus respectés des Hazaras chiites d’Afghanistan, eut à souffrir des sabotages de l’AGRI. Le grand-ayatollah ’Abolqâsem Khoyi (19/11/1899-8/8/1992), le plus grand de son époque, alors installé à Najaf, rejetait aussi les idées de Khomeyni. Plusieurs ayatollahs irakiens ou libanais, comme Mohammad Bahr ul-’Ulum (17/12/1927-ev), Mohammad-Hoseyn Fazlollah (1935-2010) ou Mohammad-Mehdi Shams ud-Din (1936-2001) allant même plus loin dans l’élaboration d’une vraie démocratie islamique.

Face à ces opposants, la majorité des partisans de Khomeyni se recrutaient parmi les hojjatoleslâm ou religieux de rang moyen qui avaient souvent été ses élèves comme Hoseyn-’Ali Montazeri, Ne’matollah Sâlehi-Najafâbâdi ou Ja’far Sobhâni qui ont écrit sur le sujet, ou comme Mohammad-Hoseyn Hoseyni-Beheshti, les trois frères Hoseyni-Khâmene’i, ’Ali-Akbar Hâshemi-Rafsenjâni, Mohammad-Rezâ Mahdavi-Kani ou ’Abdolkârim Musavi-Ardebili qui participèrent activement à la fondation du régime après février 1979. Il y a donc des religieux de toutes tendances, sur l’étendue du concept du « gouvernement islamique » et de sa portée économico- sociale, semblable au panorama des idées, allant de l’extrême droite à l’extrême gauche dans les démocraties occidentales. En effet, quand il s’est agi de régler des problèmes étrangers au droit musulman traditionnel, les opinions ont été d’une grande richesse.

Quelques grands-ayatollahs de Qom avaient plus ou moins approuvé le type de « République islamique » instituée en Iran, comme Seyyed Shahâbeddin Hoseyni-Mar’ashi-Najafi (1897- 1991), Mohammad-Rezâ Golpayegâni (1899-09/12/1993) ou Mohammad-’Ali Arâki (oct. 1894-24/11/1994). Comme ce dernier avait approuvé le choix de Khâmene’i comme faqih à l’été 1989, certains ont cru le moment venu de le faire reconnaître comme marja’- e taqlid. Or ce fut un tollé général dans la majorité des écoles religieuses et Khâmene’i annonça diplomatiquement, le 14 décembre, qu’il renonçait à cette reconnaissance. Néanmoins, ses sites, leader.ir et khamenei.ir, ne laissent pas de doutes : les réponses aux questions sont celles d’une « source d’imitation ».

Souvenons-nous aussi que celui qui fut désigné en 1982 comme le successeur de Khomeyni, fut débarqué le 28 mars 1989 après avoir critiqué l’exécution de plus de 1500 partisans de l’OMPI alors en prison, ou réincarcérés après avoir purgé leurs peines. Huit ans plus tard, quand il devint marja’-e taqlid en novembre 1997, l’ayatollah Hoseyn-’Ali Montazeri analysera avec un esprit plus critique encore ce qu’il écrivait de 1988 à 1992.

Depuis 1979, les religieux au pouvoir ont multiplié les agences pour contrôler leurs collègues de tous niveaux. Ils ont ainsi créé l’Association des professeurs de l’école théologique de Qom303 pour administrer la « howze » sans les grands-ayatollahs. Le régime crée aussi une administration des « imam-e jom’e », religieux qui président aux grandes prières du vendredi, afin d’unifier le message dans les milliers de mosquées du pays. Le régime a aussi enrôlé des milliers de religieux dans l’administration, faisant d’eux de purs fonctionnaires. Or jusqu’alors, le clergé chiite avait toujours préservé son indépendance face aux souverains et aux gouvernements, même si les chahs safavides avaient créé la fonction et titre de « sheykh-ol eslâm », offert à Nureddin Karaki (1465-1533)304.

Récemment, de « vieux » et influents ayatollahs sont décédés : Mirzâ Javâd Tabrizi (en 2006), Mohammad Fâzel Lankerâni (1931- 2007), ‘Ali Sâfi Golpayegâni (1913-2010), donnant ainsi plus d’espace au régime. Ce dernier reste certes discret sur les actuelles « sources d’imitation » en Iran, se bornant à citer certains ayatollahs - piliers du régime, certes parfois critiques, comme Lotfollah Sâfi-Golpayegâni (1919-ev)305, Hoseyn Vahid-Khorâsâni (1921- ev)306, Nâser Makârem-Shirâzi (1924-ev)307, Seyyed Hoseyn Nuri- Hamedâni (1925-ev)308, Seyyed Musâ Shobeyri Zenjâni (1928- ev)309, Seyyed Kâzem Hâ’eri (1938-ev)310, et Seyyed Mahmud Hâshemi-Shâhrudi (1948-ev)311.

Les grands-ayatollahs avides d’indépendance préfèrent désormais les villes saintes d’Irak, d’abord Najaf : ‘Ali Huseyni-Sistâni (1930-ev)312, Mohammad-Eshâq Fayyâz (1930-ev), Mohammad- Sa’id Tabâtabâ’i-Hakim (1934-ev)313, Bashir-Hoseyn Lâhuri-Najafi (1942-ev)314. Face à eux, la question du « gouvernement islamique » intéresse les nouveaux théologiens du Chiisme : les hoj. Mohammad Mojtahed-Shabestari (1936-ev)315, Hasan Yusofi-Eshkevâri (1949- ev)316, Mohsen Kadivar (1959-ev), Mostafâ Malekiyân (1956-ev) ou des philosophes laïcs : ‘Abdolkarim Sorush (1945-ev). Peu accessibles aux masses iraniennes, ces études théoriques paraissent dans des revues spécialisées comme « Critique et regard »317 ou « Les sept cieux »318 à l’École théologique de Qom.

Extrait de "Iran 2015 : qui gouverne Téhéran, et comment ?", de Camille Verleuw, publié chez MA éditions, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

07.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

06.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires