En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
PLFSS 2016
Sécurité sociale : la contraception des ados et l’étrange droit de mentir promu par l’Etat français
Publié le 26 septembre 2015
L’accès des mineures à la contraception est un serpent de mer. Il est fascinant de voir que les pouvoirs publics, tout en marchant sur des oeufs sur la question des pratiques religieuses, favorisent des comportements de mensonge et de secret chez les adolescentes. On peut en comprendre les raisons, mais la méthode pose quand même question.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’accès des mineures à la contraception est un serpent de mer. Il est fascinant de voir que les pouvoirs publics, tout en marchant sur des oeufs sur la question des pratiques religieuses, favorisent des comportements de mensonge et de secret chez les adolescentes. On peut en comprendre les raisons, mais la méthode pose quand même question.

Dans la continuité d’une politique menée depuis plusieurs années, le PLFSS 2016 propose d’améliorer encore dont bénéficie les adolescentes qui souhaitent recourir à la contraception sans en parler à leurs parents. Voici les mesures proposées:

Ainsi, seront intégralement pris en charge dans la limite des tarifs de la sécurité sociale :

  • les frais d’examens de biologie médicale ordonnés en vue d’une prescription contraceptive,
  • la consultation médicale par un médecin ou une sage femme donnant lieu à la prescription d’un contraceptif ou d’examen de biologie médicale ordonné en vue d’une prescription contraceptive.

En parallèle, sera introduite la confidentialité de la réalisation de ces consultations et actes par les professionnels de santé ainsi que de leur prise en charge par l’assurance maladie.

Autrement dit, une adolescente qui souhaite prendre la pilule sans en informer ses parents bénéficiera d’une aide publique sous forme d’une consultation gratuite et d’une prescription dont le secret sera garanti.

La contraception et le droit de mentir

On comprend bien les raisons qui poussent les pouvoirs publics à endosser cette stratégie de désobéissance et de mensonge. Dans certaines familles, les règles morales sont rigoureuses et l’accès à la contraception avant la majorité n’est pas un sujet qui se discute.

La loi prévoit donc de contourner l’autorité parentale en permettant à des adolescents de s’y soustraire avec toutes les garanties pour que les parents ne le sachent. C’est donc un droit de mentir que la loi proclame et c’est quand même, pour les rationalistes, un sujet de fond. Dois-je rappeler ici l’opuscule de Kant qui montrait comment le mensonge était incompatible avec la raison?

Le fait que la République institutionnalise le mensonge, qui plus est le mensonge des adolescentes vis-à-vis de leurs parents sur la question de la sexualité, constitue ici une rupture majeure avec notre tradition. Jusqu’ici, en effet, le mensonge était banni de nos lois, et il devient désormais un principe admis.

On le sait tous, les régimes politiques qui ont mis en place des systèmes juridiques où le mineur pouvait accorder plus de confiance à l’Etat qu’à sa famille ont toujours sombré dans la tyrannie. Que l’Etat substitue son autorité à celle des parents en accordant un droit au mensonge sur cette substitution est un précédent terrible dont l’initiative interroge: de quel droit l’Etat autorise-t-il les mineurs à mentir à ceux qui exercent légalement une autorité sur eux?

La contraception est-elle une religion d’Etat?

A titre personnel, la contraception ne me gêne pas. En revanche, en tant que père, je peux imaginer que si ma fille vient me demander à 13 ans de prendre la pilule, je considérerai que mon devoir éducatif consiste quand même à la mettre en garde et à repousser de quelques années son recours à la contraception. Le problème ne se pose pas encore et je ne suis pas bien sûr de ma réponse ce jour-là. Mais supposons que sa demande relève d’une sorte de caprice ou d’imitation des autres, je jugerais quand même de mon devoir de lui dire non.

Et bien, avec les projets de Marisol Touraine, mon « non » sera facile à contourner, puisque la sécurité sociale lui permettra de rencontrer gratuitement et secrètement un médecin qui lui prescrira la pilule. Et c’est bien là que le bât blesse, parce que l’Etat a décidé de m’imposer unilatéralement une morale sexuelle qui n’a été discutée par personne. En réalité, c’est un(e) fonctionnaire du ministère de la Santé, cautionnée par une ministre dont la capacité éducative reste à démontrer, qui décide désormais des règles applicables dans les familles…

L’étatisation de la vie privée, la prise de possession des esprits par une République sectaire, telle est la réalité française aujourd’hui, singulièrement accélérée par la majorité au pouvoir depuis 2012.

La contraception et l’injonction paradoxale

Ainsi, l’Etat envoie un signal clair à nos enfants: désobéissez! mentez! quand vous êtes face à un refus, ne dialoguez pas, ne convainquez pas, trichez! Vos valeurs sont supérieures à celles de vos parents, et l’Etat vous aidera à les vivre unilatéralement!

Mais… ce même Etat viendra demain pleurnicher sur le dos de tous ces parents démissionnaires, qui n’assument pas leur devoir éducatif! ce même Etat se plaindra demain du manque de respect face aux règles! on continuera à voir des enseignants exercer leur droit de retrait pour protester contre la violence des élèves qui n’obéissent plus à personne. Ces mêmes enseignants conspueront ces parents qui leur demandent des comptes et passent tout à leurs gamins. Etc, etc.

Je hais cette morale de la contradiction et de l’hypocrisie, qui dénonce l’individualisme mais l’enseigne à nos enfants, qui protège les minorités mais leur impose des moeurs par le mensonge, qui prétend respecter la vie privée mais organise son viol systématique, qui fait l’éloge de la vertu, mais érige la dissimulation en principe de vie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Une femme et son bébé percutés par une trottinette électrique à Paris
06.
Les vraies raisons pour lesquelles Bruno Le Maire estime que « l’euro n’a jamais été aussi menacé »
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 27/09/2015 - 09:37
UNE REPUBLIQUE EXEMPLAIRE
"Cautionnée par une ministre dont la capacité éducative reste à démontrer". Et il s'agit ici d'un euphémisme parce que les informations disponibles ne plaident guère en sa faveur. Mais après tout s'agit-il peut-être d'une sorte de revanche sur une exemplarité qui laisse fort à désirer? En tout cas, l'Etat, qui organise dans le détail le contournement de l'autorité parentale, ne pourra plus se plaindre ensuite de la défaillance éventuelle de certains parents, qu'on aura privés d'un de leurs attributs fondamentaux dans l'éducation de leurs enfants. Supposons maintenant que certains parents, outrés par cette immixtion indue de la République dans la vie familiale entreprennent de la même manière de ruiner systématiquement auprès de leurs enfants l'autorité d'un Etat dispendieux, inefficace, revendiquant sans cesse de nouvelles compétences alors qu'en faillite, il est incapable d'exercer correctement ses pouvoirs régaliens… et ne sait ni instruire, ni éduquer...
winnie
- 27/09/2015 - 06:57
Comme toujours,
La contraception gratuite est faite pour les gamines musulmanes,on ose pas dire a leur parents qu,elles ont aussi droit a la contraception, et pourtant a gauche on est feministe? donc on donne la pillule en catimini. Je pense que maintenant cela suffit, l'etat n, a pas a s, immicer dans nos vies privees, qu'il s'occupe donc de nous defendre de nous trouver des jobs et de mettre les delinquants en prison et d'empecher l'islamisation de la France.
Aetius451
- 26/09/2015 - 19:25
Bien dit!
En ces temps où elle se fait rare, que ferait la Vertu sans les hommages hypocrites des vicieux? En matière de sexualité des jeunes adolescentes, il n'est pas exclu que certains promoteurs de la mesure en tirent quelque profit personnel mais néanmoins illicite. Le pouvoir, surtout de gauche, a un grand pouvoir de séduction sur les jeunes personnalités encore mal affirmées.